Spectacles et musiques du monde

A la une

Reinette l’Oranaise, le port des amours

Projection Dans le cadre de l’exposition « Juifs d’Orient » de Reinette l’Oranaise, le port des amours de Jacqueline Gozland 22 janvier 2022 18h à l’Institut du Monde Arabe à Paris

Dani de Moron

Samedi 22 Janvier 2022 Salle Bernadette Lafont dans le cadre du FESTIVAL FLAMENCO DE NIMES 2021

Ana Morales

Le Samedi 22 Janvier 2022 18h Salle de l’Odéon dans le cadre du FESTIVAL FLAMENCO DE NIMES 2021

GUEM

En hommage à l’artiste Guem, une journée mémoire est organisée au centre culturel Algérien à Paris le 22 janvier 2022

Abdallah Akar - “De la lettre à la trace”

“De la lettre à la trace” | Dialogue Poésie / Calligraphie | Abdallah Akar Exposition du 24 Janvier 2022 au 18 Février 2022 au Patronage laïque Jules Vallès à Paris

LOUISE JALLU

En concert en Janvier 2022

Leonor Leal

Le Vendredi 21 Janvier 2022 19h Salle de l’Odéon dans le cadre du FESTIVAL FLAMENCO DE NIMES 2021

Rocio Marquez

le Vendredi 21 Janvier 2022 21h Salle de l’Odéon dans le cadre du FESTIVAL FLAMENCO DE NIMES 2021

African Variations

Le 25 Janvier 2022 au New Morning à Paris

Ptit Moh - Mohamed ABDENNOUR

Samedi 29 janvier 2022 à 20h30 au Centre Culturel Algérien

Max CILLA

Le Vendredi 14 Janvier 2022 au Baiser Salé à Paris

ALILOU

le Vendredi 14 janvier 2022 au Centre Culturel Algérien

LAWRENCE D’ARABIE d’Eric Bouvron

Du 13 janvier au 27 février 2022 au Théâtre Le 13e Art à Paris

MARCEL KHALIFE & Bachar Mar-Khalifé

Spectacle musical en hommage au grand poète palestinien Mahmoud Darwich le 26 janvier 2022 au bozar à Bruxelles

Angelique Kidjo

En concert en Janvier 2022

Julien Lourau

28 Janvier 2022 au New Morning

Les Invisibles de Nasser Djemaï

du 28 Janvier 2022 au 13 Février 2022 au théâtre des quartiers d’Ivry, Centre dramatique du Val-de-Marne

Masato Matsuura

spectacles

" Retour à la Source "
Avec : Maître Masato, Christophe Gaston, Nicolas Derolin & Assia Guemra Extrait du spectacle : GALA ECOLE ASSIA GUEMRA "NOUBA"

le Dimanche 24 juin 2018 au CABARET SAUVAGE à Paris

Réalisation : Salah Mansouri



Né en 1965 à Takarazuka au Japon, Masato Matsuura se forme au théâtre Nô auprès de Maître Tetsunojyo Kanze VIII, dont il a été Uchi Deshi (disciple direct). Il participe à de nombreuses représentations dans différents théâtres au Japon (National Noh Theatre,…), et notamment à des spectacles dirigés par Hideo Kanze.

A partir de 1992, il étudie le théâtre contemporain pour diversifier ses techniques de scène, ainsi que le théâtre classique japonais, ce qui l’amène à participer à diverses productions au Japon.

Parallèlement, il se forme au Karaté du style Kyokushin, puis dans une école de sabre au style Hokushin Ito Ryû, au Kenjutsu et au Kendo moderne (Gendaï-Kendo). Mais l’agressivité des techniques l’amène à chercher une autre voie pour travailler sans s’abîmer le corps.

Il se forme alors au sabre à l’école Niten de Tokyo, à l’Aiki jyujitsu avec Maître Daitoryu Yoshimaru Keisetsu (Tokyo) et au Tai-chi.

La double approche du théâtre et des arts martiaux lui permet de réfléchir à l’essence du mouvement et à une expression corporelle fondée sur une conscience en profondeur de la fluidité et de la construction du corps, qui sont le fondement des théâtres traditionnels japonais, réalisant l’union des arts du chant et des armes, du texte et de la danse.


Masato Matsuura est un artiste d’une grande originalité, dont la démarche de chercheur et de praticien inlassable est profondément ancrée aux sources de la tradition japonaise.

Depuis de nombreuses années, il se consacre à l’exploration des origines aussi bien esthétiques et philosophiques que pratiques et opératoires du théâtre Nô, cherchant à retrouver la netteté et l’intensité des formes premières, et accomplissant en cela une démarche proche de celle des musiciens occidentaux qui jouent la musique ancienne.

Les origines du Nô plongent leurs racines dans les arts martiaux traditionnels, et notamment dans l’art du sabre, dont Masato Matsuura aime à mettre en évidence les similitudes avec la danse de Nô par une pratique conjointe, où Nô et sabre se répondent et s’inspirent mutuellement.

Disciple direct de Tetsunoyo Kanze VIII, trésor national japonais dont il a été uchi deshi, Masato Matsuura a amplifié sa formation par l’exploration d’arts martiaux anciens : Daitoryu, Aikijyujistu, Kenjitsu, Nitenjitsu, etc, ainsi que par des études de théâtre contemporain et de théâtre classique japonais.

Installé à Paris depuis 2006, il a fondé sa propre école d’arts martiaux et de théâtre Nô, le Dojo des deux spirales, établi à Paris et Bruxelles, où il enseigne régulièrement. Il est invité à donner des stages de formation dans de nombreux pays (France, Belgique, Portugal, Québec, Italie, Bosnie, Roumanie, Pologne…).

La Maison de la culture du Japon à Paris, où il se produit comme performeur et comme formateur l’a régulièrement mandaté comme ambassadeur culturel chargé de donner des démonstrations et performances dans le monde entier.

Il s’est produit à Paris (centre Georges Pompidou, Ecole nationale supérieure d’architecture, Université de Paris VII, Nuit des arts martiaux traditionnels…), Bruxelles, Japon (célébration anniversaire de Musachi Miyamoto), Yémen, Koweït, Bahrein, Emirats, Gabon (grande nuit des Arts martiaux, Libreville), Maroc (festival international du film de Marrakech), Bosnie (international theatre festival de Sarajevo)…

En 2008, Masato Matsuura a signé une mise en scène d’Antigone de Sophocle à la Maison de la Bellone à Bruxelles ; sa réflexion sur le rayonnement de la culture hellénistique en Extrême-Orient l’a amené à créer une adaptation dont la chorégraphie et les jeux de masques sont fondés sur les techniques du théâtre Nô.

Il a également réalisé les chorégraphies du spectacle Molière et son dernier sursaut de la Compagnie des Lucioles, pour le Festival d’Avignon 2008, ainsi que la mise en scène de Tsubaki/Camélia, toujours avec la compagnie des Lucioles pour le festival d’Avignon 2006 (tournées en France, 2006-2008).

Comme acteur, Masato Matsuura participe à des productions théâtrales de styles très variés.

Il a été Saki dans Embrassez les ombres de Lars Noren (mise en scène Jean-Claude Seguin, Granville, Festival d’Avignon 2012), Jigoro Kano dans Triomphe ! Une vie de judo (mise en scène Gilles Troulet, Paris, 2011), le Japonais dans Hiroshima mon amour (mise en scène Ophélie Teillaud, MJC de Ris-Orangis, 2009), Matsukaze et Hagoromo dans le triptyque Biber de l’ensemble baroque Ausonia (2006-2011, tournées en France, Belgique, Hollande, Italie, Slovénie, Roumanie), maître de sabre dans le film I, samurai de Patrick Dickinson (BBC), Yukihira dans Matsukaze dirigé par Hideo Kanze à Tokyo en 2005, trois rôles : shite, kyogen, et acteur contemporain dans le spectacle Kakushidanuki de la Compagnie des Lucioles (Avignon 2004, puis tournées France et Japon, 2004-2008, prix Uchimura de l’Unesco en 2005),puis dans Sang de cerisiers, avec la compagnie Bruit des hommes, mis en scène par Yoshi Oida (2015-2016).



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2022 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2022 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES