Spectacles et musiques du monde

A la une

Pierre Rabhi est décédé

Le fondateur du mouvement Colibris , écrivain et figure de l’agroécologie Pierre Rabhi est décédé le 4 Décembre 2021

Amir Amir

le 6 Décembre 2021 à 19h à la Cité internationale des arts à Paris

Théâtre National de Chaillot

Navdhara India Dance Theatre / Ashley Lobo - A Passage to Bollywood du 11 au 25 Décembre 2021

Rima TAWIL

le 17 janvier 2022 à 20h30 à la Salle Gaveau à Paris

Abdelkader Chaou

le vendredi 17 et samedi 18 décembre 2021 au Centre Culturel Algérien

Joséphine Baker au Panthéon

Joséphine Baker entrera au Panthéon le 30 Novembre 2021

Angelique Kidjo

En concert en Décembre 2021

Angelique Kidjo

En concert en Novembre 2021

YOM

Lundi 6 Décembre 2021 à 20h au Theatre de l’Athénée à Paris

KOUM TARA

KOUM TARA se produira pour la première fois à PARIS le Samedi 11 Décembre 2021 au Centre Culturel Algérien

CIRQUE MANDINGUE

Le 5 Décembre 2021 à 17H au Cabaret Sauvage

MYRIAM BELDI

le 15 Décembre 2021 au New Morning

LISA SPADA - LET’S GET TOGETHER

Let’s Get Together vous présentera une édition « Electric Soul » Le Vendredi 10 Décembre 2021 au New Morning

L’Alba

les 7 et 8 Décembre 2021 au Studio de l’Ermitage à Paris

Stelios Petrakis

Vendredi 10 décembre 2021 à la Cité de la musique à Paris

ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES - ONB

En concert en Décembre 2021

ROBERTO ALAGNA

Vendredi 10 décembre 2021 à 20h30 à la Salle Gaveau à Paris

Jordi Savall

Jeudi 9 décembre 2021 à 20h30 à la Salle Gaveau à Paris

SOUAD MASSI

le 04 décembre 2021 à 20h30 à La Seine Musicale à Paris

ANA MOURA

concerts

2021


Biographie

Le Fado est entré dans sa vie sans frapper. Elle a toujours voulu chanter, elle n’a jamais pensé qu’elle trouverait en elle l’âme du Fado. Mais elle l’a trouvée. Au plus profond d’elle-même. Et c’est pour cela qu’elle respire le Fado, qu’il est dans sa peau, comme s’il avait toujours été présent.
Quand le défi lui a été lancé, d’abord par Jorge Fernando puis par Tozé Brito, Ana Moura a hésité. Elle a pensé que, peut-être, elle ne serait pas à la hauteur de l’héritage musical que le Fado représente. Elle raconte qu’elle a commencé à s’intéresser à Amália après avoir découvert les arrangements et nouvelle âme que lui avait donné Duce Pontes. Le timbre de sa voix nous rappelle celui de la grande diva du Fado, par son authenticité, par son naturel.

Ana Moura a commencé à travailler il y a deux ans chez Sr. Do Vinho, une maison du Fado où elle a connu Jorge Fernando, qui est devenu le producteur de son premier disque, « Guarda-me a Vida na Mão ». Avant cela, elle avait déjà essayé de chanter le Fado, les dimanches soirs, dans un bar près de chez elle. Ce sont d’ailleurs les guitaristes qui l’accompagnaient alors, qui l’ont emmenée à la maison du Fado de Lisbonne. Le bouche à oreille s’est mis en route, on a commencé à entendre parler de Ana Moura. Puis elle participa à un programme télé de António Pinto Bastos, « Fados de Portugal » qui fit parler d’elle dans les journaux dont le journaliste Miguel Esteves Cardoso qui lui fit les plus grands éloges et dont les mots furent lus par « qui devait les lire ».

“… Et puis s’est levée une jeune fille qu’on ne connaissait pas, appelée Ana Moura, qui a commencé à chanter. Tous les anciens symptômes, transmis par Argentina Santos dans “Parreirinha me sont revenus : les frissons, la commotion d’avoir les larmes aux yeux, la surprise d’avoir le coeur sur la main. Et tout cela en regardant la télé, ce qui est encore plus surprenant. En plus, il ne manque pas de jeunes chanteuses de Fado – plus vieilles ou aussi jeunes que Ana Moura. Il y en a comme jamais auparavant. Nous sommes en pleine période d’or du Fado, comme on le sait bien…

“Mais Ana Moura, en plus de sa voix et interprétation parfaites, a la très rare et qualité première qu’a Argentina Santos : la vérité naturelle, sans effort ou préméditation. Elle n’est pas du Peuple – Elle est le Peuple. Elle n’est pas de Lisbonne Elle est Lisbonne. Elle n’est pas “Fadiste – Elle est le Fado.

Miguel Esteves Cardoso. Dans O susto do fado e a beleza da verdade (“La peur du Fado et la beauté de la vérité ). A Preguiça (“La paresse ) – magazine du journal Independente.

De là jusqu’à l’enregistrement d’un disque de Fado, il n’y eut qu’un pas. La recherche exhaustive de fados traditionnels a commencé. Ana Moura, toujours aidée par Jorge Fernando, a écouté beaucoup de Fado, comme une soudaine période de cours intensif. La seule chose qu’elle exigea dès le début fût que le disque intègre un Fado « carriche », son genre de fado préféré.

Ana Moura est accompagnée à la guitare portugaise par Mário Pacheco, à la guitare par Jorge Fernando et par Filipe Larsen à la guitare basse. José Silva, Pedro Jóia, Vicky, la famille Moura et Pedro Ayres Magalhães sont les invités spéciaux du disque.




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2021 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2021 | AGENDA 2022 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES