Spectacles et musiques du monde

A la une

Angelique Kidjo "Celia"

Le 14 Mai 2019 au Bataclan à Paris

RAY LEMA

En concert le 18 Avril 2019 au Studio de L’ermitage à Paris

26 AZIZA BRAHIM

le 26 Avril 2019 au Pan Piper Paris

Winston McAnuff & Fixi

En concert en Avril 2019

Anne Paceo

le Mercredi 29 mai 2019 - Anne Paceo “Rewind” à Coutances - jazz sous les pommiers

Isabelle Georges

Le samedi 27 avril 2019 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

I MUVRINI

En concert en Avril 2019

Rima TAWIL

en concert le 15 mai 2019 à 20H30 à la Salle Gaveau à Paris

Monday Night in Marseille/ Direction artistique Juan Carmona

Lundi 13 mai 2019 à La Criée, Théâtre National de Marseille

Kassav

le 11 mai 2019 à Paris La Défense Arena

Las Maravillas de Mali

Samedi 4 Mai 2019 à Philharmonie de Paris

Yasmina Khadra

écrivain


biographie

Yasmina Khadra est le pseudonyme de l’écrivain algérien Mohammed Moulessehoul, né le 10 janvier 1955 à Kenadsa dans la wilaya de Bechar dans le Sahara algérien. Ses oeuvres ont été traduites dans plus de 38 pays.

Mohammed Moulessehoul choisit en 1997, avec le roman Morituri, d’écrire sous pseudonyme. Diverses raisons l’y poussent, mais la première que donne Moulessehoul est la clandestinité. Elle lui permet de prendre ses distances par rapport à sa vie militaire et de mieux approcher son thème cher : l’intolérance.

Il choisit de rendre hommage aux femmes algériennes et à son épouse en particulier, en prenant ses deux prénoms, Yasmina Khadra, et ne révèle son identité masculine qu’en 2001 avec la parution de son roman autobiographique L’Écrivain et son identité tout entière dans L’imposture des mots en 2002. Or à cette époque ses romans ont déjà touché un grand nombre de lecteurs et de critiques.

Il acquiert sa renommée internationale avec les romans noirs du commissaire Brahim Llob : Morituri, adapté au cinéma en 2007 par Okacha Touita, Double Blanc et L’Automne des chimères. Llob est un incorruptible, dans un Alger dévoré par le fanatisme et les luttes de pouvoir. Son Algérie saigne à plaies ouvertes et cela révolte le commissaire. Llob n’hésite donc pas à prendre le risque de fouiner dans les hautes sphères de la société, ce qui lui vaut bien vite la sympathie du lecteur malgré sa vulgarité ou ses côtés parfois misogyne, voire homophobe. Cette série s’enrichira en 2004 d’un autre roman La Part du mort.

Khadra illustre également « le dialogue de sourds qui oppose l’Orient et l’Occident » avec les trois romans : Les Hirondelles de Kaboul, qui raconte l’histoire de deux couples Afghans sous le régime des Talibans ; L’Attentat, roman dans lequel un médecin arabe, Amine, intégré en Israël, recherche la vérité sur sa femme kamikaze ; Les Sirènes de Bagdad, relate le désarroi d’un jeune bédouin irakien poussé à bout par l’accumulation de bavures commises par les troupes américaines.

Yasmina Khadra est traduit dans trente-huit pays : Albanie, Algérie (en arabe pour le Maghreb), Allemagne, Autriche, Brésil, Bulgarie, Corée, Croatie, Danemark, Estonie, États-Unis, Finlande, Grande-Bretagne, Grèce, Espagne (castillan et catalan), Hollande, Inde, Indonésie, Islande, Italie, Israël, Japon, Liban (en arabe pour le Machrek), Lituanie, Macédoine, Norvège, Pologne, Portugal, Qatar, Roumanie, Russie, Slovénie, Suède, Suisse, Taïwan, République tchèque, Turquie, Vietnam.


oeuvres

* L’Olympe des infortunes, 2010, Julliard

* Ce que le jour doit à la nuit, 2008, Julliard (Sedia, Alger, 2008),

(Pocket 2009), (France Loisirs 2009),(Grand Livre du Mois, 2008) ;

(Editions de la loupe -GROS CARACTERES- 2009) ; en Audio (CD) 2008.

* Le Quatuor algérien : Morituri, Double blanc, L’Automne des chimères, La Part du mort (en 1 seul volume, Gallimard, Folio-policier
2008).

* Sirènes de Bagdad, 2006, Julliard , (Sedia, Alger 2006) ; (Pocket 2007), (France Loisirs 2007)

* L’Attentat, 2005, Julliard, (Pocket 2006), (Sedia,2006),(France Loisirs 2006)

* La Rose de Blida, 2005, éd. Après la lune, Paris., (Sedia 2007)

* La Part du mort, 2004, Julliard, (Gallimard, Folio-policier 2005)

* Cousine K, 2003, Julliard, (Pocket 2004)

* Les Hirondelles de Kaboul, 2002, Julliard (Pocket 2004), (France Loisirs 2003).

* L’Imposture des mots, 2002, Julliard (Pocket 2004)

* L’Écrivain, 2001, Julliard (Pocket 2003)

* À quoi rêvent les loups, 1999, Julliard (Pocket 2000)

* Les Agneaux du Seigneur, 1998, Julliard (Pocket 1999), Paris

* Double blanc, 1998, Baleine, (Gallimard, Folio-policier 2000)

* L’Automne des chimères, 1998, Baleine, (Folio-policier 2001)

* Morituri, 1997, Baleine, Paris, (Folio-policier 2002)

* La Foire des enfoirés, 1993, Laphomic

* Le Dingue au bistouri, 1990, Laphomic, Alger et 1999, Flammarion
(J’ai lu 2001), Paris

* Le Privilège du phénix, 1989, ENAL

* De l’autre côté de la ville, 1988, L’Harmattan, Paris

* El Kahira - cellule de la mort, 1986, ENAL

* La Fille du pont, 1985, ENAL

* Houria, 1984, ENAL, Alger

* Amen, 1984, à compte d’auteur, Paris

sources : wikipediabiographie complète avec mise à jour

Sous licence CC-BY-SA

Historique des versions de « Yasmina Khadra »


Yasmina Khadra est chevalier de la Légion d’honneur, officier des Arts et des Lettres ;

Trophée Créateur Sans Frontières



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES