Spectacles et musiques du monde

A la une

DORANTES

en concert en Aout 2019

Moh Kouyaté

le 20 Août 2019 au Tabarka Jazz Festival en Tunisie

Lila Borsali

Le 17 Aout 2019 à l’Auditorium de l’Hôtel Le Méridien d’Oran - Algérie

Moonlight Benjamin

En concert en Aout 2019

LEE SCRATCH PERRY

En concert en Aout 2019

Sami Lajmi

Le 24 août 2019 : « Ziara » de Sami Lajmi à l’ Amphithéâtre d’El Jem, dans le cadre du Festival El Jem World Music 2019

Zied Gharsa

Le 26 août 2019 : à l’ Amphithéâtre d’El Jem, dans le cadre du Festival El Jem World Music 2019

Mohamed Ali Kammoun

Spectacle "24 parfums" le 31 Aout 2019 à l’ Amphithéâtre d’El Jem, dans le cadre du Festival El Jem World Music 2019

TRI YANN

En concert en Aout 2019

YOUSSOUPHA

En concert en Aout 2019

Buddy Guy

En concert en Aout 2019

RICHARD GALLIANO

En concert en Aout 2019

ERIC BIBB

En concert en Aout 2019

FLAVIA COELHO

En concert en Aout 2019

GOOGOOSH & MARTIK

En concert le 24 Aout 2019 à Atlanta - Cobb Energy

JUAN CARMONA

en concert en Aout 2019

GNAWA DIFFUSION / AMZIGH KATEB

Samedi 21 septembre au domaine d’O, dans le cadre du Festival Arabesque

TAKFARINAS

Dimanche 15 septembre 2019 à 19h au domaine d’O, dans le cadre du festival Arabesques

DUOUD - Mehdi HADDAB & SMADJ

Samedi 14 septembre 2019 au domaine d’O , dans le cadre du Festival Arabesques

Waed Bouhassoun

Jeudi 12 septembre 2019 à l’ Opéra Comédie de Montpellier , dans le cadre du Festival Arabesques

Jordi Savall

Le Jeudi 12 septembre 2019 à l’ Opéra Comédie de Montpellier , dans le cadre du Festival Arabesques

MARCEL KHALIFE & RAMI KHALIFE

Le Vendredi 13 septembre au domaine d’O, à Montpellier, dans le cadre du Festival Arabesques

YAMINA BENGUIGUI

Cinéaste

ACTUS

nommée ministre déléguée aux Français de l’étranger et à la francophonie le 16 mai 2012



Yamina Benguigui / Productrice

Yamina Benguigui (née Yamina Zora Belaïdi à Lille le 9 avril 1957 est une réalisatrice française d’origine algérienne.

Elle débute sa carrière comme assistante de réalisation, notamment auprès de Jean-Daniel Pollet, avant de fonder avec Rachid Bouchareb une société de production..

Elle est membre du Conseil de Paris et adjointe (apparentée PS) au maire de Paris, chargée des droits de l’homme et de la lutte contre les discriminations.

Depuis janvier 2007, elle s’est également engagée aux côtés de Bibliothèques sans frontières, une jeune ONG qui vise à faciliter l’accès au savoir dans les pays en développement.

Chevalier de l�ordre de la légion d�honneur

Officier dans l�ordre des arts et des lettres

Chevalier et Officier de l�ordre national du mérite

Membre du Haut Conseil à l�Intégration

PRIX DE LA PAIX A FLORENCE


Biographie

Yamina Benguigui, première réalisatrice et productrice française d�origine algérienne, consacre, depuis plus de quinze ans, son travail de cinéaste engagée, à l�exploration de la part humaine de l�immigration, en France.

En 1990, avec Rachid Bouchareb, elle produit, pendant un an pour France 3, des émissions hebdomadaires culturelles et musicales, pluriethniques. Ainsi que des documentaires de société : « 
Rai », « Kassav », « Le petit Chartier », la préparation du long métrage de Rachid Bouchareb « Cheb », « Nelson Mandela à Paris », « Gorée fraternité » etc...

Elle initie la première émission de mode sur Paris Première.

En 1991, elle s�associe à Philippe Dupuis Mendel, président de la société de production « Bandits », société réputée avant-gardiste pour ses films publicitaires , ses courts-métrages et ses clips. Parce
qu�ils croient au pouvoir de l�image pour faire évoluer les mentalités, liées aux préjugés, en France, ils
vont créer ensemble un département longs-métrages, et documentaires dont Yamina Benguigui sera la productrice et la réalisatrice.

Ce sera tout d�abord, en 1994, « Femmes d�Islam », un documentaire en trois volets, qui « dresse un
constat sur la condition féminine musulmane » dans le monde et en France. Il recevra de nombreux
prix nationaux et internationaux, une quinzaine à ce jour.

Yamina Benguigui enchaîne, en 1997, « Mémoires d�immigrés, l�héritage maghrébin », un
documentaire en trois volets, « Les pères, les mères, les enfants » qui restitue la mémoire de
l�immigration maghrébine, une page d�histoire inséparable de l�histoire commune avec la France, en
rendant visibilité, respect et dignité aux générations issues de cette immigration, ignorées, durant des
décennies. Couronné par de nombreux prix nationaux et internationaux (à ce jour une quarantaine de
prix comme le Sept d�Or), le succès de « Mémoires d�immigrés » en fait un outil pédagogique
incontournable, en France, en Europe et dans le monde.(Lycées, universités, institutions, organismes
socio-culturels, etc. Yamina Benguigui devient la « spécialiste » et la « porte-parole » de toute une
génération issue de l�immigration.

En 1998, France 2, lui demande d�animer, « Place de la république », une émission de société qui met
à l�honneur le débat citoyen. Elle est à nouveau la figure emblématique, pour évoquer les problèmes
des territoires bannis.

En 2001, avec son premier long-métrage, « Inch�Allah Dimanche », elle aborde
sur le mode tragi-comique, le déracinement au féminin de l�immigration, film qui recevra plus de 27
prix internationaux.

En 2002, elle réalise, pour TV5 (chaîne internationale de la francophonie), 50 modules, sur le thème
de la diversité culturelle, à partir de témoignages d�artiste, de créateurs, de journalistes, etc.
Yamina Benguigui poursuit son travail de documentariste :
« Le jardin parfumé » ou la levée du tabou de la sexualité dans la culture musulmane.
« Aïcha, Mohamed, Chaïb et les autres », documentaire qui aborde le thème de la présence, dans
l�armée française, des jeunes français issus de l�immigration coloniale.
« Le Plafond de verre » traite des discriminations raciales à l�embauche qui frappe les jeunes sur
diplômés issus de l�immigration, de ces « oubliés » de l�égalité des chances.
« Les Défricheurs », ou le parcours chaotique mais positif de ceux qui ont réussi à franchir les portes
des entreprises.
« Le plafond de verre » et « Les défricheurs » sortis en salle à Paris, sont restés plusieurs mois à
l�affiche. À cette occasion, Yamina Benguigui a initié le débat citoyen : à l�issue de la projection, des
personnalités du monde politique, artistique et économique, venaient débattre avec le public du jour
et la réalisatrice, des discriminations liées à l�origine et au territoire, et aux préjugés raciaux hérités du
colonialisme. « Le Plafond de verre » est aujourd�hui considéré comme un outil de travail et de
référence pour les entreprises ( plus de 240 à ce jour) et par le MEDEF.

Tous les autres documentaires de Yamina Benguigui continuent à tourner et à alimenter des débats
de société, en France et à l�international. Ils sont aussi étudiés en section cinéma et sociologie dans
de nombreuses universités comme Berkeley, New-York, Berlin etc. Elle poursuit son action au niveau
européen dans le cadre du projet Equal « programme européen de lutte contre les discriminations
dans le monde du travail ». Elle a initié, produit et réalisé depuis trois ans, une série de films, destinés
à lutter contre les discriminations à l�emploi. Ce seront des outils de formation pour les entreprises et
les universités Européennes.

Le 4 avril 2006, elle a été nommée, par décret du Président de la République, membre du HCI (Haut
Conseil à l�intégration) : instance de réflexion et de propositions sur les questions relatives à
l�intégration, à la demande du Premier Ministre et du Conseil Interministériel), pour une durée de trois
ans.

Yamina Benguigui, Philippe Dupuis Mendel, et Marc Ladreit De Lacharrière (fondateur de Fimalac,
Fitch, la revue des deux mondes,etc.) créent la société de production « ELEMIAH » (nom de l�ange
gardien de Yamina). L �objectif de la société est d�investir et de développer le marché du cinéma, de la
télévision, de l�internet, de la publicité, en produisant des oeuvres de fiction, des documentaires, des
séries multiculturelles.

Il s�agit, avec cette société, de mettre au service d�un objectif social
d�intégration, la viabilité d�un marché commercial de la diversité culturelle. Elemiah veut révéler les
talents de demain et investir dans l�avenir, faire émerger les héros de demain. « Rendre visible c�est
pour pouvoir s�identifier »
Yamina Benguigui s�est engagée dans la campagne municipale 2008 auprès de Bertrand Delanoë en
tant que non-encartée et personne de la « société civile », pour toutes les valeurs qu�elle défend.

Elle a été élue le 28 mars 2008, au poste d�Adjointe au Maire de Paris en charge des droits de l�homme et
de la lutte contre les discriminations.

Elle vient de terminer un documentaire « 9-3, mémoire d�un territoire », qui a pour ambition de
restituer l�histoire de « cette terre », depuis ses origines à aujourd�hui, pour tenter de comprendre le
présent et l�avenir de toute une génération née sur ce morceau de France, devenue le « sismographe
de toutes les tensions sociales du pays ». Le film a reçu un excellent accueil du public, obtenant un
taux d�audience « record » lors de sa première diffusion sur Canal + le 29 septembre 2008. Le film,
qui a déjà fait l�objet de plusieurs projections-débat, dont une au Sénat, va très prochainement sortir
en salles de cinéma.

De film en film, Yamina Benguigui poursuit le même objectif : pour elle, faire de l�image, c�est
privilégier l�angle humain pour sensibiliser aux problématiques sociétales, ouvrir les chantiers,
engager les débats, libérer la parole, décoloniser les imaginaires, interpeller les décisionnaires et ne
plus « lâcher prise jusqu�à faire bouger les lignes figées des comportements ».

Aujourd�hui, pour France 2, elle vient de réaliser un téléfilm de 90 minutes, « Aïcha ». Sur le mode
tragi-comique, elle aborde les difficultés d�émancipation d�une jeune fille française issue de
l�immigration maghrébine, dans une cité guetto parisienne d�aujourd�hui. L�héroïne, Aïcha tentera de
s�évader, d�aller de l�autre côté du périphérique, « en France », pour passer du « nous »
communautaire au « je ». « Aïcha », qui sera diffusé sur France 2 dans le courant du mois de janvier,
a obtenu le prix spécial du jury du Festival de la fiction TV de la Rochelle, le 21 septembre 2008.

Le film vient d�être sélectionné pour le festival « Songe d�une nuit DV ».

sources :

sources : wikipediaBio complète avec mise à jour

Sous licence CC-BY-SA

Historique des versions de « Yamina Benguigui »

http://www.yaminabenguigui.fr



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | AGENDA 2020 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES