Spectacles et musiques du monde

A la une

Paris – Beyrouth | 24H pour le Liban

Le Vendredi 25 septembre 2020 de 19h30 à Minuit à l’Institut du monde arabe

MANU LE PRINCE

le 30 septembre 2020 au Duc des Lombards à Paris

Macha Gharibian

En concert en Octobre 2020

SOUAD MASSI

le Vendredi 02 Octobre 2020 au Théâtre de Corbeil Essonnes (91)

Angelique Kidjo

Le 29 Septembre 2020 à l’Hippodrome de Douai

TRIO JOUBRAN

30 septembre 2020 au THÉÂTRE LEGENDRE à EVREUX

Salim Fergani

Hommage à Tahar Fergani le Dimanche 18 octobre 2020 à Le Grand Sud à Lille (avec l’Attacafa ) / Concert Gratuit

Joseph Gautier

le 26 Septembre 2020 à l’espace Brémontier à ARÈS (33740 )

Mostafa El Harfi

le Dimanche 4 octobre 2020 au Rocher de Palmer à Cenon

ERIC SEVA

En concert en Septembre 2020

Rhoda Scott

En concert en Septembre 2020

ZOUFRIS MARACAS

En concert en Septembre 2020

Sophie Alour

En concert en Septembre 2020

Majid Bekkas

En concert avec le "Magic Spirit Quartet"

MATTHIEU SAGLIO

lundi 21 septembre 2020 au Studio de l’Ermitage à Paris

PICASSO

« Les Musiques de Picasso » du 22 septembre 2020 au 3 janvier 2021 à la Philharmonie de Paris

MAYRA ANDRADE

Mercredi 23 Septembre 2020 à l’ Olympia à Paris

Melingo

En concert en Septembre 2020

Mohamed Lamouri

le jeudi 24 septembre au Hasard Ludique à Paris

Syna Awel

Jeudi 24 Septembre 2020 au New Morning à Paris

Festival Jazzèbre 2020

Le rendez-vous Jazz et Musiques du Monde en Roussillon, du 25 septembre au 18 octobre 2020

KATIE MELUA

25 septembre 2020 à l’ Olympia

Mehdi Charef - rencontre littéraire

Le Samedi 26 septembre 2020 à 16h30 au Palais de la Porte Dorée - Musée national de l’histoire de l’immigration - Gratuit sur réservation

Youssou N’Dour

samedi 26 septembre 2020 au Stadtcasino de Bâle (Suisse)

Mah Damba

Dimanche 27 septembre 2020 au Théâtre Municipal Berthelot Jean-Guerrin - Montreuil (93100)

Rocio Marquez

Jeudi 8 Octobre 2020 à Marseille, dans le cadre de la Fiesta des Suds

Ray Lema

Vendredi 09 Octobre 2020 20h30 à Paul B à Massy

Angelique Kidjo

Le Samedi 03 Octobre 2020 à 20h30 à la Maison Des Arts de Créteil (94)

Sidi Wacho

En concert en Octobre 2020

MALKA FAMILY

Samedi 3 octobre 2020 à La Marbrerie à Montreuil ( 93)

DHAFER YOUSSEF

le Vendredi 9 Octobre 2020 à MOISSAC

XVIII ème édition des DjangodOr

les DjangodOr 2009 : Anne Pacéo,Hervé Sellin Tentet, Médéric Collignon, Laurent Cugny et Patrick Saussois

La 18ème cérémonie des DjangodOr s’est déroulée le lundi 14 décembre à
l’Alhambra (Paris 10ème).

La soirée animée par Diane Tell et Jean-Michel Proust, a récompensé
les artistes suivants :

DjangodOr Nouveau Talent avec le soutien de l’ADAMI Anne Pacéo
Album « Triphase » (La Borie Jazz / Naïve)

DjangodOr Musicien Confirmé Hervé Sellin Tentet

Album “Marciac New York Express� (Cristal Records / Harmonia Mundi)

DjangodOr Spectacle Vivant SPEDIDAM Médéric Collignon

DjangodOr SACEM de la Création Laurent Cugny

DjangodOr Prix Frank Hagège Patrick Saussois


XVIIIème édition des DjangodOr

Trophées Internationaux du Jazz le Lundi 14 décembre 2009 – 20h30 à l’Alhambra

Sous le parrainage du Ministère de la Culture et de la Communication, la XVIIIème édition des DjangodOr sera animée par Diane Tell et Jean-Michel Proust.

Cette cérémonie sera la soirée coup d’envoi de l’année 2010, centenaire de la naissance de Django Reinhardt. Au cours de cette soirée, nous retracerons les 4 grandes étapes de la vie de ce musicien de génie en invitant sur scène les plus grands artistes jazz à reprendre ses compositions et nous récompenserons les artistes de la scène Jazz qui se sont distingués pendant l’année.

Programmation Artistes interprètant les différents tableaux de la soirée

Diane Tell (Guitare et voix)

Marcel Azzola (Accordéon) a joué avec Django Reinhardt

Didier Lockwood (Violon)

David Reinhardt Trio (Guitare) Petit-fils de Django Reinhardt

Jean-Philippe Viret (Contrebasse)

Boulou Ferré (Guitare)

Elios Ferré (Guitare)

Romane (Guitare)

Angelo Debarre (Guitare)

Christian Escoudé (Guitare)

Swan (Guitare)

Alphonse Masselier (Totole) (Contrebasse) a joué avec Django Reinhardt

Stéphane Chausse (Clarinette)

Médéric Collignon (Trompinette)

Hervé Sellin (Piano)

Dédé Ceccarelli (Drums)

Laurent Cugny (Piano)

Mathieu Chatelain (guitare) …

Afin de compléter ces prestations et d’entrecouper les tableaux, chaque nommé dans la catégorie Nouveau Talent
interprètera sa propre composition.

Le film de Serge Bromberg « Jazz Hot », des photos et des vidéos de Django Reinhardt viendront ponctuer la soirée ; avec en clôture une projection du clip « Django 100 »


Les nommés 2009


DjangodOr Nouveau Talent

Nicolas Dary - Album « I’ll never be the same » (Djaz Records / DG Diffusion)

Anne Paceo - Album « Triphase » (La Borie Jazz / Naïve)

Emile Parisien Quartet - Révélation Scène 2008/2009

DjangodOr Musicien Confirmé

Yaron Herman - Album « Muse » (La Borie Records / Naïve)

Hervé Sellin Tentet - Album « Marciac New York Express » (Cristal
Records / Harmonia Mundi)

Jean-Philippe Viret - Album « Le temps qu’il faut » (Mélisse / Abeille Musique)

DjangodOr Spectacle Vivant

Médéric Collignon

Emile Parisien Quartet

Le Paris Jazz Big Band de Pierre Bertrand et Nicolas Folmer

Seront récompensés pour le prix :

DjangodOr SACEM de la Création : Laurent Cugny

DjangodOr Prix Frank Hagège : Patrick Saussois


BIOGRAPHIE DES ARTISTES DE LA SOIREE

Diane Tell

Diane Tell est une musicienne, auteur, compositeur, interprète, productrice et réalisatrice. Elle entre au conservatoire de musique à l’âge de six ans pour étudier le violon avec Luis Rebello puis la guitare classique avec Marie Prével. Elle termine ses études musicales au Cégep de Saint-Laurent en guitare jazz avec Sam Balderman. En 1977, elle enregistre le premier des 4 albums enregistrés en Amérique du Nord et dont elle compose et écrit toutes les chansons avant de s’installer en France en 1983. En 1981, Diane Tell est le phénomène de l’année au Québec, première artiste féminine à connaître un véritable succès populaire en tant qu’auteur compositeur et interprète. En France, la chanson Si j’étais un homme la portera dans le cœur de tous pour longtemps. Pour son retour en 2009, Diane Tell a travaillé avec Laurent De Wilde à la réalisation d’un nouvel album : "Docteur Boris & Mister Vian" où elle reprend quelques grands standards de jazz, tous adaptés en français par l’auteur Boris Vian. Disque disponible depuis novembre 2009 (Rue Stendhal / Believe).

Jean-Michel Proust

Saxophoniste, chef d’orchestre, compositeur, Jean-Michel Proust n’a jamais cessé d’exprimer sa passion pour la musique (et pour le jazz en particulier) au point d’éclater ses activités sur les ondes de radio, à la télévision, dans la presse, sur scène ou sur disques.

À la radio : producteur animateur sur RFM en 1981, France Inter (Du Côté de chez Swing) de 1982 à 1994, Europe 1 (La Boîte de Jazz), de 1994 à 1998 Jean-Michel Proust est à l’origine des programmes de TSF, radio fondée en 1999 par Frank Ténot et Jean-François Bizot (DjangodOr 2003) et a dirigé ces programmes jusqu’en juin 2005. Dans la presse, il fut tour à tour chroniqueur pour Marie-Claire, Jazz Hot, Jazzman, Jazz Magazine et Le Nouvel Observateur. À la télévision : animateur réalisateur de Coup de cœur (France Supervision) et Autour de mes nuits (Muzzik) et chroniqueur jazz sur Mezzo. Comme producteur de disques, il a fondé avec Jean-Marc Fritz le label Big Blue Records. Au titre de consultant jazz, il fut amené à être directeur artistique des disques Blue Note (EMI) et de la collection The Definitive Black & Blue Sessions. Comme musicien, on a pu l’apercevoir sur les plus grandes scènes du jazz : festivals de Nice, Marciac, Vienne, Bayonne, Paris, Antibes… Il est l’auteur de deux albums : « Harlem Nocturne » (Black & Blue) en 1996 enregistré en compagnie de l’organiste Emmanuel Bex (DjangodOr 2003). Et cette année de « Until It’s Time For You To Go » (Cristal Records / Harmonia Mundi) enregistré avec Fabien Mary (DjangodOr Nouveau Talent 2003), Pierre Christophe (Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz 2007), Michel Rosciglione et François Laudet. Aujourd’hui Jean-Michel Proust est directeur artistique du célèbre jazz-club parisien, le Duc des Lombards.

Médéric Collignon

Le parcours de Médéric est à l’image de son talent immense, dense... boulimique ! Ce musicien à l’imagination débordante est passé par quasiment tous les styles… Alors comment présenter cet artiste "extra" ordinaire ? Ce qui impressionne d’abord chez lui c’est son énergie… une masse d’énergie qui semble être inépuisable, et c’est dans son "Jus de Bocse", quartet survitaminé qu’elle s’exprime le mieux. Sur scène, Médéric semble être partout : il décoche son cornet de poche pour envoyer très haut un phrasé Be-bop, qu’il continue en vocalise pour soudain laisser place à groove maîtrisé et quand le rythme s’énerve ses doigts retombent alors sur un clavier korg avec des airs de voltigeuse… Comme un maître marionnettiste, il manipule les instruments et les sons pour les pousser toujours plus loin. Pour Médéric, sa musique est avant tout "physique" : ondes, collisions, musiciens en action, corps en mouvement… Et lorsque l’on s’approche un peu, on aperçoit les mécaniques qui régissent cette impressionnante "machine" : un regard, une main tendue, de petits gestes... Toujours à l’écoute des autres, Médo en chef d’orchestre discret, dirige ces musiciens à la manière d’un Miles Davis. Médéric est aussi un brillant compositeur. Lorsqu’il réécrit "Porgy and Bess", le résultat est désarmant : sorte d’opéra artificiel et multicolore, dense et puissant. Pour son prochain projet, il se confrontera à la 1ère année électrique du grand Miles. Son énergie folle, Médéric la donne pour faire vivre sa musique… et l’on se met à rêver, nous aussi, qu’elle soit inépuisable.

Emile Parisien Quartet

Le quartet d’Emile Parisien est certainement l’une des formations émergentes les plus excitantes du moment. Depuis 2004, ces jeunes musiciens étonnent par leur fougue et leur maturité. Leurs prestations ont suscité l’intérêt du public comme de la critique, conquis par la complicité, l’engagement et l’énergie dont ils font preuve sur scène. « Avec eux, l’originalité ne se pare pas d’artifice, ni de bluff, mais surgit d’une exploration intense d’univers musicaux qui nous sont familiers : ceux de Coltrane et de Wayne Shorter, bien sûr, mais aussi ceux d’Hector Berlioz, d’Igor Stravinski ou d’Arnold Schoenberg. Si la relecture de cet héritage musical se révèle aussi passionnante, c’est d’abord par le sens de l’implication et la rigueur artistique inconditionnelle qui animent ces quatre musiciens. Chaque note, chaque mesure, est exécutée avec la force d’expression de ceux qui brûlent de nous transmettre la foi qui les anime. Ces instrumentistes parlent d’une seule voix, et jamais leur virtuosité de soliste, qui est pourtant époustouflante, ne vient distraire l’auditeur du cours émotionnel de compositions pour la plupart collectives. »

Le Paris Jazz Big Band de Pierre Bertrand et Nicolas Folmer

Le Paris Jazz Big Band, créé et dirigé par les talentueux Pierre Bertrand et Nicolas Folmer, est aujourd’hui considéré comme la référence dans l’univers très fermé des big bands français, de par l’excellence de chacun des musiciens de la formation mais aussi de par la créativité de leur répertoire et les nombreux défis relevés (concert à l’Olympia, résidence au Trabendo, discographie,…) depuis la création du big band voila plus de 10 ans. Auréolés des plus grandes distinctions, le Paris Jazz Big Band de Pierre Bertrand et Nicolas Folmer multiplie les invités prestigieux (Maria Schneider, Bob Mintzer, François Theberge, André Ceccarelli…) et développe un univers personnel fort, marquant son originalité à chacun de leurs projets.

Nicolas Dary / Album : I’ll never be the same (Djaz Records / DG Diffusion)

Né en 1975, Nicolas Dary entend Sonny Rollins en concert à 11 ans et commence à s’intéresser au sax et au jazz. Etudes musicales à Dieppe (prix de sax classique, formation musicale et jazz en 1993, ensemble vocal) puis Rouen (formation musicale et écriture) et enfin Paris (1er prix du CNSM en 1998). Nicolas Dary joue et enregistre avec de nombreux big bands (Gérard Badini, Dee Dee Bridgewater, Michel Pastre, Stan Laferrière, François Laudet...) ainsi qu’avec de nombreuses personnalités du jazz français (Jena-Loup Longnon, André Villéger, Nicolas Montier, Philippe Milanta, Christian Escoudé, Alain Jean Marie...) et international (Spanky Wilson, Al Casey, Clark Terry, H. Allen). En 1999, il rencontre le pianiste et pédagogue Barry Harris, qui influence sa vision de la musique et de l’enseignement. Il enregistre son premier disque « you » (Djaz Records) en duo avec le pianiste Alain Jean Marie en 2005 et « I’ll never be the same » (Djaz Records) en 2008.

Anne Paceo / Album Triphase (La Borie Jazz / Naïve)

Fraîcheur, plaisir du jeu et de l’échange, mélodies et thèmes qui restent gravés à la première écoute, la surprise est de taille dans la forêt des productions actuelles. Plus qu’un nouveau Trio, c’est un savant dosage entre trois âmes, trois caractères qui respirent la Catalogne, le Brésil, l’Afrique … Spontanéité, énergie, subtilité, humour, passion du rythme et du regard à trois…s’il doit y avoir « des petites choses positives », elles sont là, bien présentes, bien ancrées dans cet opus riche en émotions.

Emile Parisien Quartet / Révélation Scène 2008/2009

Le quartet d’Emile Parisien est certainement l’une des formations émergentes les plus excitantes du moment. Depuis 2004, ces jeunes musiciens étonnent par leur fougue et leur maturité. Leurs prestations ont suscité l’intérêt du public comme de la critique, conquis par la complicité, l’engagement et l’énergie dont ils font preuve sur scène. « Avec eux, l’originalité ne se pare pas d’artifice, ni de bluff, mais surgit d’une exploration intense d’univers musicaux qui nous sont familiers : ceux de Coltrane et de Wayne Shorter, bien sûr, mais aussi ceux d’Hector Berlioz, d’Igor Stravinski ou d’Arnold Schoenberg. Si la relecture de cet héritage musical se révèle aussi passionnante, c’est d’abord par le sens de l’implication et la rigueur artistique inconditionnelle qui animent ces quatre musiciens. Chaque note, chaque mesure, est exécutée avec la force d’expression de ceux qui brûlent de nous transmettre la foi qui les anime. Ces instrumentistes parlent d’une seule voix, et jamais leur virtuosité de soliste, qui est pourtant époustouflante, ne vient distraire l’auditeur du cours émotionnel de compositions pour la plupart collectives. »

Yaron Herman / Album : Muse (La Borie Records / Naïve)

Yaron Herman débute le piano à 16 ans après une carrière de basketteur écourtée par un accident. Il enregistre à 21 ans son 1er album « Label Sketch » en duo avec Sylvain Ghio à la batterie. Il remporte le prix du Sunside (Club de Jazz) et sort son 1er disque en solo « Variations » qui lui vaudra d’être Talent Jazz Adami 2007. Il entame ensuite une tournée de concerts en Europe, Chine et aux Etats-Unis. En 2007, son 1er album en trio « A time for everything » lui vaut d’être « Choc Jazzman de l’année, « Disque d’Emoi » de Jazz Magazine et une « Victoire du Jazz » : révélation instrumentale de l’année. En Septembre 2008, Yaron est élu « Révélation Instrumentale de l’année » aux Victoires du Jazz. Pour son nouvel opus « Muse » (mars 2009), le trio invite un quatuor à cordes, le Quatuor Ebène, révélation musicale du monde classique. En 2009, Yaron Herman s’est produit dans de nombreux concerts en France, en Chine et dans de nombreux festivals en Europe et aux Etats-Unis. Son succès mondial confirme qu’il s’agit bien d’un phénomène unique dans l’histoire du piano.

Hervé Sellin Tentet / Album : Marciac New York Express (Cristal Records / Harmonia Mundi)

Hervé Sellin, né en 1957 à Paris, fils du trompettiste Pierre Sellin, étudie le piano classique au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dont il sort en 1980 avec un double prix de piano et de musique de chambre. Après être devenu le pianiste attitré de Johnny Griffin, il reçoit en 1990 le prix Django Reinhardt pour ses activités de soliste, compositeur et arrangeur. En 2002, il enregistre « Piazzolla Forever » avec Richard Galliano, avec lequel il enchaîne tournées et des concerts de 2002 à 2006. En octobre 2003, Hervé Sellin est invité par Wynton Marsalis à jouer au Lincoln Center de New York. Leur rencontre donnera naissance à deux très beaux projets, dont le récent album « Marciac- New York express » largement récompensé. Hervé Sellin s’est produit aux côtés de musiciens tels que : Sonny Grey, Eddie « Lockjaw » Davis, Joe Newman, Harry « Sweets » Edison, Barney Wilen, Art Farmer, Slide Hampton, Chet Baker, Dizzy Gillespie, James Moody, Clifford Jordan, Dee Dee Bridgewater, Phil Woods… et est également Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Jean-Philippe Viret / Album Le temps qu’il faut (Mélisse / Abeille Musique)

Jean-Philippe Viret. contrebassiste et compositeur, est né à Saint-Quentin le 16 septembre 1959. Il débute la musique à 18 ans et étudie la contrebasse avec Jean-Paul Macé puis Jacques Cazauran, l’harmonie et le contrepoint avec Julien Falk. En 1981, création de l’Orchestre de contrebasses avec lequel il joue depuis 28 ans. Puis Jean-Philippe Viret joue avec de nombreux musiciens de sa génération (Emmanuel Bex, Simon Goubert, Marc Ducret…) ainsi qu’avec les « anciens » (René Urtreger, Georges Arvanitas, Michel Graillier…) De 1989 à 1997, il rejoint le trio de Stéphane Grappelli. Puis en 1999, c’est le premier concert du trio (Edouard Ferlet / piano, Antoine Banville puis Fabrice Moreau / batterie) avec lequel il enregistrera 5 albums et donnera de nombreux concerts en France et à l’étranger (New-York, Montréal, Japon…) Parallèlement, Jean-Philippe Viret joue avec Richard Galliano, Didier Lockwood et Jean-Marie Machado.

Patrick Saussois

Né Paris en 1954, Patrick Saussois, autodidacte de la six corde, a appris la musique en découvrant jeune Django Reinhardt et Henri Crolla. S’il a forgé son art en écoutant les guitaristes historiques, il avoue un faible pour la richesse harmonique des Brésiliens, la spiritualité d’un Grant Green, mais aussi et surtout pour ceux qu’il côtoya souvent alors tout jeune guitariste dès les années 60 ; Jacques Montagne, Maurice Ferret, Lousson, Joseph et Babik Reinhardt ou le grand Matelo Ferré qu’il a souvent accompagné.

Son insatiable curiosité musicale l’a mené vers tous les styles de jazz et de musique dans le plus large sens du terme : On l’a ainsi entendu à côté de jazzmen comme Ted Curson, Gianni Basso, Richie Cole, Bucky Pizzarelli, mais aussi accompagnant des chanteuses et chanteurs, le gratin des accordéonistes swing-musette ou s’essayant à la musique contemporaine.

Sa discographie, plus de 20 albums en leader, témoigne de cet esprit d’ouverture artistique. Fruit de toutes ses expériences, il a créé en 1996 le groupe « Alma Sinti » dont le cinquième album est paru en mai 2006, largement salué par la presse spécialisée.

Il a également été nommé deux fois consécutives aux DjangodOr 2006 et 2007 pour ses derniers albums. Ce fédérateur d’énergies, communicatif et érudit, fait plus que tutoyer un héritage. Il se l’approprie, en ayant l’intelligence de ne pas se faire happer par la nostalgie, un piège facile dans ce style musical. Au contraire, il se fait un point d’honneur de composer des originaux et de choisir ses reprises dans d’autres sphères musicales. Les arômes de dancing, valses manouches, l’esprit bohémien…S’agit-il de jazz ou de world made in Paris.

Patrick Saussois se produit fréquemment à l’étranger, particulièrement aux USA, au Canada, en Belgique, au Maroc mais aussi en Europe.

Laurent Cugny

Né en 1955, Laurent Cugny est musicien autodidacte (pianiste). Il fonde le big band Lumière en 1979 et commence à enregistrer avec cet orchestre à partir de 1981. En 1987, il joue et enregistre avec Gil Evans et de 1994 à 1997, dirige l’Orchestre National de Jazz. Il travaille également comme arrangeur, notamment pour Abbey Lincoln, Lucky Peterson, Juliette Gréco, David Linx, Ricardo Tepperman… En 2006, il crée au Festival Jazz à Vienne l’opéra-jazz « La Tectonique des nuages » qui sera repris l’année suivante au Théâtre de la Ville à Paris et enregistré en 2009 pour le label Signature (Radio France). Il reforme cette même année un Enormous Band de vingt-trois musiciens qui se produit aux festivals de Vienne et de Marciac et à la Cité de la Musique.

En 2001, il soutient une thèse de doctorat à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) (L’analyse de l’œuvre de jazz – spécificités théoriques et méthodologiques), puis en 2004 une Habilitation à diriger des recherches (Histoire du jazz, théorie du jazz). Professeur titulaire dans cette université depuis 2006, il est l’auteur notamment de Las Vegas Tango – Une vie de Gil Evans (P.O.L., 1989, traduit en japonais en 1996), Électrique – Miles Davis 1968-1975 (André Dimanche, 1993, réédition Tractatus & Co, 2009), Analyser le jazz (Outre Mesure, 2009). Il est également coordinateur d’un projet collectif d’écriture d’une histoire du jazz en France, soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche et par la Sacem.

David Reinhardt Trio
Du haut de ses 23 ans, David Reinhardt, ne cesse de transmettre l’esprit Reinhardt hérité de son grand-père Django. Dans son premier album en trio : « The Way of Heart » avec Yoann Serra (batterie) et Florent Gac (pianiste), David se détache de la couleur « manouche » tout en gardant l’âme de cette musique. Le répertoire éclectique de l’album qui passe par du bop, de la bossa, des classiques de la guitare associe les influences de chacun des membres pour créer une identité propre. Une musique empreinte de lyrisme et d’émotion, une musique du cœur !

DJANGO 100

DJANGO 100 est non seulement la réunion de guitaristes prestigieux tels que Boulou Ferré, Elios Ferré, Romane et Angelo Debarre mais aussi le rassemblement de tous les guitaristes voulant rendre hommage à Django Reinhardt à l’occasion du centenaire de sa naissance. L’album DJANGO 100 a été aussi enregistré avec David Reinhardt, Stochelo Rosenberg, Noé Reinhardt, Chriss Campion et près d’une centaine de guitaristes professionnels ou amateurs venus des quatre coins de France pour enregistrer une version mémorable de MINOR SWING.

Marcel Azzola

Marcel Azzola, musicien mythique, a joué toutes les musiques. Complice de Brel, Vian, Piaf, Greco, Barbara, Bécaud, Montand, Mouloudji, Ab dal Malik, William Saint Val..., il s’intègre rapidement dans la grande famille du jazz : Grappelli, Legrand, Lockwood, Solal, Galliano... Marcel Azzola est un ambassadeur du swing à la française dans le monde entier. DjangodOr, Victoire de la musique, Commandeur des arts et lettres ont récompensé son exceptionnelle carrière.


info

voir le reportage photo de La 17ème cérémonie des Django d’Or

BIOGRAPHIE DJANGO REINHARDT

Alhambra

21, rue Yves Toudic – Paris 10ème



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2020 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2020 | AGENDA 2021 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES