Spectacles et musiques du monde

A la une

Joel Hierrezuelo

Le Vendredi 14 Décembre 2018 à 21 h au Sunset à Paris

JUAN CARMONA

En concert en Décembre 2018

RENE LACAILLE

RENE LACAILLE EK MARMAILLE / BONBON VODOU / SUISSA (DAVID) en concert le Vendredi 14 Décembre 2018 au Hasard Ludique Paris (75)

SAMIRA BRAHMIA

le 20 décembre 2018 au Festival international Dimajazz à Constantine, Algérie

Debademba

le Vendredi 21 Décembre 2018 à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris

Ana Morales

19 Janvier & 20 Janvier 2019 au Théâtre Bernadette Lafont à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Arcángel

Vendredi 18 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Rocío Márquez

Le 13 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Soeur Marie KEYROUZ

Le 15 Décembre 2018 en concert avec l’Ensemble de la paix à Aubenas, Église Saint Laurent

Isabelle Georges

du 27 au 29 Décembre 2018 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

BLICK BASSY

En concert en Décembre 2018

HASNA EL BECHARIA

En concert en Décembre 2018

HARPREET BANSAL

le Jeudi 20 Décembre au Sunset Sunside Jazz Club

BEIHDJA RAHAL

Le Samedi 15 décembre 2018, à 19h30 , Auditorio Nacional de Madrid, Espagne

Elie Maalouf

15 Décembre 2018 en concert avec Soeur Marie Keyrouz et l’Ensemble de la paix à Paris

Ballet de l’Opéra National de Kiev

Le légendaire ballet « Casse-Noisette » sera du 23 décembre 2018 au 6 janvier 2019 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris

Aziz Sahmaoui

le Vendredi 20 décembre 2018 à Paris au festival Africolor

AYWA

le 15 Décembre 2018 au Tissé Métisses Festival à Nantes

SAMIRA BRAHMIA

concerts

2018

20 décembre2018 au Festival international Dimajazz
à Constantine, Algérie



Reportage : Samira Brahmia & friends !


le Vendredi 04 mai 2018 au Cabaret Sauvage à Paris

avec :

Khliff Miziallaoua à la guitare,
Karim Ziad à la batterie,
Hichem Takaoute à la basse,
Meddhy Ziouche au clavier
Invités : Akli D, DENDANA

© Salah Mansouri


Fête de la musique 2016 par © Salah Mansouri



biographie

Samira Brahmia, née dans le Doubs mais élevée en d’Algérie. Dotée dès le berceau d’une double culture, la jeune femme assume très bien ses origines et ses acquis avec un naturel déconcertant. Ses chansons mêlent influences pop rock (tendance Police ou Sheryl Crow), chaâbi, traditions celtiques ou instruments du Grand Sud algérien. Ses mélodies ciselées sont dominées par sa voix pure et claire et une capacité étonnante à faire passer l’émotion. Il faut dire que la donzelle ne triche pas. Elle n’est Pas là pour ça.

Rien ne la prédestinait vraiment à une carrière artistique. Sitôt son bac en poche, elle entame l’Ecole Polytechnique (« Mais vite fait, hein, précise-t-elle en souriant. J’ai très vite constaté que ce n’était pas pour moi.. ») puis se rabat rapidement sur des études de Sciences Eco. Tout en suivant son cursus universitaire, elle mène la vie étudiante d’Alger et commence jouer de la guitare et à écrire des mélodies. Voilà qui lui convient nettement mieux que les statistiques ou les relations entre marchés financiers et défiscalisation. Elle troque rapidement la macro contre le micro, et devient choriste au sein d’« Index », LE groupe de rock du moment.

Peu à peu, Samira commence à écrire ses propres textes , elle se lance. Le coup de pouce viendra d’un réalisateur algérien plein de promesses, Merzak Alouache (qui depuis a signé le célèbre « Chouchou » avec Gad Elmaleh) à l’époque où il prépare un film intitulé « l’ autre monde ». « Le tournage se déroulait en plein Sahara à Timimoun, raconte Samira. C’était magique, là-bas les gens ont un autre rapport au temps. Je me souviens d’une vieille femme habillée en bleu qui marchait dans la rue et s’est mise à contempler le ciel. Doucement, je me suis assise à ses cotés et nous sommes restées là, sans échanger un mot pendant plus d’une heure. Il émanait une telle sérénité de cette femme et de ce moment que je ne pouvais plus bouger tant j’étais bien. Au bout d’une heure (au moins) elle s’est levée m’a dit au-revoir. Et là je me suis rendue compte que l’équipe du film me cherchait partout… ».

En mars 2003, Samira est invitée à participer au deuxième festival « Femmes d’Algérie », dont elle sera la découverte-phare. Depuis Samira travaille sur son premier album, peaufinant un style personnel profondément métissé, tout en prêtant son talent à d’autres aventures comme la compagnie équestre Salam Toto, dans un spectacle où Samira Brahmia assure les parties musicales en direct, tandis que les chevaux dansent, envoûtés par cette voix pure et profonde




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES