Spectacles et musiques du monde

A la une

Kery James

en concert le 18 Décembre 2018 à la Paloma (Nîmes)

RENE LACAILLE

RENE LACAILLE EK MARMAILLE / CHALOUPEE Mardi 18 Décembre 2018 21h00 Jazz Cafe Montparnasse Paris (75)

SAMIRA BRAHMIA

le 20 décembre 2018 au Festival international Dimajazz à Constantine, Algérie

Debademba

le Vendredi 21 Décembre 2018 à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris

Ana Morales

19 Janvier & 20 Janvier 2019 au Théâtre Bernadette Lafont à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Arcángel

Vendredi 18 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Rocío Márquez

Le 13 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Isabelle Georges

du 27 au 29 Décembre 2018 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

BLICK BASSY

En concert en Décembre 2018

HASNA EL BECHARIA

En concert en Décembre 2018

HARPREET BANSAL

le Jeudi 20 Décembre au Sunset Sunside Jazz Club

ERIC BIBB

le Vendredi 11 janvier 2019 à 20h30 au Théâtre Traversière - Paris

Ballet de l’Opéra National de Kiev

Le légendaire ballet « Casse-Noisette » sera du 23 décembre 2018 au 6 janvier 2019 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris

Aziz Sahmaoui

le Vendredi 20 décembre 2018 à Paris au festival Africolor

Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou (Bénin)

Concert

Samedi 04 Août festival LES ESCALES DE SAINT-NAZAIRE


Biographie

Certains secrets méritent d’être dévoilés. Le légendaire Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo et son éternelle jeunesse font partie de ces trésors cachés enfin révélés pour le meilleur ! Même si le groupe est un des plus vieux et des plus prolifiques d’Afrique (plus de 42 ans d’existence et quelques 500 disques au compteur), il était aussi étrangement l’un des plus méconnus.

L’Orchestre est une véritable institution qui a accompagné les soubresauts historiques qu’a vécu l’Afrique de l’Ouest : l’enthousiasme des jeunes années d’indépendance, la Révolution, le multipartisme et le libéralisme avant de succomber à la hype occidentale ces dernières années grâce à la (re)découverte de leurs vinyles, souvent enregistrés autour d’un seul micro, désormais collectors.

Au Bénin, le Poly-Rythmo a grandi avec les yéyés et Salut Les Copains en assumant un penchant pour James Brown à qui il rend hommage en version vaudoue… Même si l’orchestre a joué avec Fela, Manu Dibango ou Miriam Makeba, et réveillé les Béninois sur les ondes de la radio nationale, il n’était jamais sorti d’Afrique. Le Poly Rythmo a failli périr dans l’oubli sans jamais reprendre le chemin des studios…

jusqu’à ce qu’en 2007, une journaliste française, ne traque ces musiciens dans Cotonou pour une interview diffusée sur France Culture (et un article dans Vibrations)... Une fois le magnéto éteint, à Elodie Maillot de répondre à une question subsidiaire... Pouvait-elle réaliser le rêve secret des musiciens : jouer une fois dans leur vie hors d’Afrique. ?

A l’heure du mp3 et du rouleau compresseur coupé-décalé qui cisaille les capitales africaines, le "live" se fait rare à Cotonou. Peu de bars ont survécu aux couvre-feux et au pouvoir marxiste-léniniste qui imposait la diffusion de discours politiques dans les cafés et barrait ainsi la route à la musique « impérialiste » américaine.

Pourtant cet orchestre magique a encaissé les années sans succomber aux changements politiques, aux musiques digitales ou aux déchirements ego-tripesques... Depuis plus de quarante ans, le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo est debout et conjugue funk, soul, et afrobeat avec les fameuses rythmiques vaudoues nées sur cette petite langue de terre chargée d’esprits !

De retour à Paris quelques mois plus tard, Elodie interviewe les musiciens de
Franz Ferdinand. Autre rêve, autre défi : les Ecossais voudraient jouer avec le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou dont ils admirent la longue carrière, le son distordu et le groove imparable.

Leurs morceaux n’ont pas pris une ride. Ces dernières années, la cote de leurs vinyles s’est même envolée sur internet, et quelques rééditions sur des labels branchés (Luakabop, Soundway, Analog Africa) ont dévoilé leurs trésors passés. Mais le "T.P" n’avait jamais quitté l’Afrique, et cette injustice devait cesser.

De fils en aiguilles vaudous, de passeports neufs en instruments collectés, les visas sont enfin établis, et voici en août 2009 tous les membres originels du groupe encore vivants convaincus de prendre le chemin de l’Europe ! Au programme : l’ouverture du festival Jazz à la Villette, le Barbican de Londres, le Paradiso à Amsterdam, etc... Le défi est relevé au-delà des espérances et les tournées s’enchaînent en 2010 : USA, Canada, Brésil, Angleterre, Afrique… Etendard d’un pays où le "vôdun" (vaudou) a son jour férié, le Poly-Rythmo a sans doute reçu la bénédiction des oracles pour renaître de ses cendres et essaimer à travers le monde.

Ne restait plus qu’à convaincre les éventuels incrédules que le Poly pouvait aussi entrer en studio après 25 ans d’absence. Le groupe s’est donc mis au vert dans le Loiret pendant deux semaines pour se pencher sur son immense répertoire, à coup de jam sessions, d’impros et autre fièvres afrobeat.

Nouvelles compositions et vieux souvenirs : le revival du Tout-Puissant conduit à un petit retour en arrière vers la mémoire de ceux qui ne sont plus. L’arrangeur et guitariste de génie Papillon, le batteur Léopold Yéhouessi et le rossignol Eskill Lohento auraient sûrement rêvé de vivre cette aventure. Ce nouvel album conjugue nouveaux morceaux et reprises de hits (comme "Gbeti Madjro" avec Angelique Kidjo qui commença la musique dans leur arrière-cour, ou encore C’est Lui Ou C’est Moi en duo avec Fatoumata Diawara- dernière signature du label World Circuit qui les a suivi pendant une tournée de 3 semaines en Angleterre.

Comme le bon vin, le funk vieillit bien. Ne restait plus qu’à trouver un studio parisien entièrement analogique et des vieux micros vintage pour rappeler le temps des enregistrements aux côtés de Fela, à Lagos. La cave du Studio Sparkle dans le Marais accueille cette fête improbable … A ce conte de fées d’une renaissance à l’âge de la retraite, vient s’ajouter une composition aux côtés de leurs "fans" écossais, Paul Thomson et Nick Mc Carthy des Franz Ferdinand, qui passèrent cinq jours avec Poly-Rythmo pour peaufiner un afro-beat assassin dans cet antre funky au cœur du Marais.

La première émission qui fit connaître l’Orchestre Poly Rythmo sur les ondes françaises s’appelait ’Cotonou Club’ et évoquait les nuits perdues de Cotonou, la mort des orchestres et des bars dancing. La suite de cette histoire radiophonique et musicale est un album baptisé "Cotonou Club", mixé par Bruno de Jarnac.

L’édition limitée « Cotonou Club » est livrée avec le CD BONUS, "Radio Poly-Rythmo", qui revient sur la genèse du groupe et du projet, contient des lives inédits et autres surprises sonores, plus 3 vidéos documentaires exclusives. Ambiance festive garantie !

Sons d’Ailleurs est un label monté pour la circonstance par Elodie Maillot, dont l’objectif est de donner une seconde vie à des rencontres radiophoniques à l’autre bout du monde. Pour qu’elles durent au-delà des ondes…

Elodie Maillot est productrice à Radio France depuis 1998, auteur du Dictionnaire des Chansons de Bob Marley (Tournon) et a réalisé des habillages sonores pour Emily Loizeau (Bonus Radio India, Pays Sauvage), le Théâtre du Plateau et plusieurs compilations (Haïti, Afrique du Sud, Mauritanie).

sources http://www.polyrythmo.com




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES