Spectacles et musiques du monde

A la une

NANCY JAZZ PULSATIONS 2020

du 03 au 17 Octobre 2020 à NANCY avec : JUAN CARMONA, Roberto Fonseca, Biréli Lagrène, SOPHIE ALOUR....

KARIMOUCHE

En concert en Octobre 2020

JUAN CARMONA

En concert en Octobre 2020

Paris – Beyrouth | 24H pour le Liban

Le Vendredi 25 septembre 2020 de 19h30 à Minuit à l’Institut du monde arabe

MANU LE PRINCE

le 30 septembre 2020 au Duc des Lombards à Paris

Macha Gharibian

En concert en Octobre 2020

SOUAD MASSI

le Vendredi 02 Octobre 2020 au Théâtre de Corbeil Essonnes (91)

Angelique Kidjo

Le 29 Septembre 2020 à l’Hippodrome de Douai

TRIO JOUBRAN

30 septembre 2020 au THÉÂTRE LEGENDRE à EVREUX

Salim Fergani

Hommage à Tahar Fergani le Dimanche 18 octobre 2020 à Le Grand Sud à Lille (avec l’Attacafa ) / Concert Gratuit

Joseph Gautier

le 26 Septembre 2020 à l’espace Brémontier à ARÈS (33740 )

Mostafa El Harfi

le Dimanche 4 octobre 2020 au Rocher de Palmer à Cenon

KATIA GUERREIRO

le 15 octobre 2020 à l’Opéra de Lyon

Rhoda Scott

En concert en Septembre 2020

ZOUFRIS MARACAS

En concert en Septembre 2020

Sophie Alour

En concert en Septembre 2020

Majid Bekkas

En concert avec le "Magic Spirit Quartet"

PICASSO

« Les Musiques de Picasso » du 22 septembre 2020 au 3 janvier 2021 à la Philharmonie de Paris

Festival Jazzèbre 2020

Le rendez-vous Jazz et Musiques du Monde en Roussillon, du 25 septembre au 18 octobre 2020

Mehdi Charef - rencontre littéraire

Le Samedi 26 septembre 2020 à 16h30 au Palais de la Porte Dorée - Musée national de l’histoire de l’immigration - Gratuit sur réservation

Mah Damba

Dimanche 27 septembre 2020 au Théâtre Municipal Berthelot Jean-Guerrin - Montreuil (93100)

Ana Carla Maza

En concert en Octobre 2020

Pierre Bertrand & La Caja Negra

Le Samedi 3 Octobre 2020 à 20h à la Ferme du Buisson - 77186 Noisiel

Rocio Marquez

Jeudi 8 Octobre 2020 à Marseille, dans le cadre de la Fiesta des Suds

NAJAT AATABOU

Le Maroc en Fête : le Samedi 17 Octobre 2020 au Casino de Paris à Paris

Ray Lema

Vendredi 09 Octobre 2020 20h30 à Paul B à Massy

Angelique Kidjo

Le Samedi 03 Octobre 2020 à 20h30 à la Maison Des Arts de Créteil (94)

Sidi Wacho

En concert en Octobre 2020

MALKA FAMILY

Samedi 3 octobre 2020 à La Marbrerie à Montreuil ( 93)

NATACHA ATLAS

Sam 10 Octobre 2020 au Rocher de Palmer à Cenon

DHAFER YOUSSEF

le Vendredi 9 Octobre 2020 à MOISSAC

ORCHESTRA BAOBAB

50 e anniversaire de la formation de l’Orchestre Baobab

2020

Balla Sidibé, le chanteur du groupe Orchestra Baobab est décédé lé Mercredi 29 Juillet 2020


50 e anniversaire de la formation de l’Orchestre Baobab

Membres du groupe
Barthelemy Attisso : lead guitar
Balla Sidibe : vocals, timbals, drums
Rudy Gomis : vocals, maracas, clave
Ndiouga Dieng : vocals, congas
Issa Cissoko  : saxophone
Latfi Benjeloun : rhythm guitar


le lundi 13 juillet 2020 au Festival d’été de Québec / ANNULE

Orchestra Baobab - Papa Ndiaye (Live at Jazz in Marciac)



Reportage le 19 Juillet 2008 au Festival de THAU
Daby Touré , fin de concert avec l’ ORCHESTRA BAOBAB

© Salah Mansouri



BIOGRAPHIE

Ils sont de retour ! Cinq ans après le succès de leur précédent album, Specialist In All Styles, l’Orchestra Baobab revient avec Made In Dakar, un enregistrement qui met en lumière l’enracinement du groupe dans l’une des places fortes de la musique mondiale, Dakar, et qui confronte le style classique et chaloupé de cette formation légendaire aux sons et à l’énergie d’aujourd’hui.

L’Orchestra Baobab, groupe emblématique, ambassadeur de l’âme africaine, a su traverser le temps (près de quatre décennies de drames et de bouleversements), se maintenir au sommet avec une formation quasiment inchangée et un style unique qui associe toujours subtilement ses influences multiples et un son en constant renouvellement.

En 2001, la formation sénégalaise a fait son grand retour en studio et sur scène après 16 ans de silence, devenant du même coup l’un des groupes les plus anciens de la planète encore en activité. L’Orchestra Baobab en a profité pour collectionner les critiques élogieuses et récolter 2 Radio Awards de la BBC et une nomination aux Grammy pour Specialist In All Styles.

Récemment, dans le prolongement de longues tournées internationales, l’Orchestra Baobab a retrouvé le chemin des clubs de sa ville natale, Dakar, une expérience directement à l’origine de leur nouveau projet discographique. Combinant le son rugueux et lancinant de leurs premiers disques aux arrangements les plus modernes, qui reflètent le son de la capitale sénégalaise d’aujourd’hui, les voici avec un nouvel album Made In Dakar, qui n’aurait pas pu voir le jour ailleurs.

L’une des villes les plus occidentalisées du continent africain, capitale de l’ancien empire français d’Afrique de l’Ouest, Dakar comme La Nouvelle-Orléans, La Havane ou Londres -, est l’une de ces grandes cités portuaires où les influences africaines, européennes, arabes ou latino-américaines se fondent en un immense melting-pot.

L’Orchestra Baobab y est à l’origine d’une véritable renaissance musicale amorcée au début des années soixante-dix, qui a rendu possible l’éclosion de toute une nouvelle génération de jeunes artistes devenus stars : Youssou N’Dour, Baaba Maal et Cheikh Lô ont replacé le Sénégal au coeur de l’actualité en Afrique. Mais l’Orchestra Baobab reste le groupe référence, celui par qui tout a commencé, celui qui fait le lien entre l’Afrique d’hier et d’aujourd’hui. Personne n’a su autant que l’Orchestra Baobab capter la formidable richesse de la scène Dakaroise.

Centré autour des chanteurs Rudi Gomis et Balla Sidibé, et du guitariste visionnaire Barthélemy Attisso, ce rassemblement de fortes personnalités se soude en 1970, lorsque ses membres s’affirment au fil des soirs dans le house band du plus branché des clubs du Dakar d’alors, le célèbre Baobab. Leurs nombreuses sources d’inspiration des rythmes afro-cubains, au Créole Portugais, en passant par la rumba congolaise, le high-life, le calypso, la soul américaine et une kyrielle de folklores traditionnels sénégalais combinées à un son pop africain joyeux, donnent naissance à un nouveau style qui pose les bases de la nouvelle musique sénégalaise.

Mais lorsqu’un flot de jeunes musiciens ambitieux menés par Youssou N’Dour débarque sur le devant de la scène, porté par la vigueur des rythmes du mbalax et de ses percussions irrésistibles, l’Orchestra Baobab se retrouve débordé par une révolution musicale qu’il a pourtant largement initiée. Le groupe se dissout en 1985.

Une immense vague de sympathie salue l’annonce de leur reformation triomphale en 2001. Depuis, l’Orchestre Baobab n’a cessé d’occuper le devant de la scène.

Magistralement enregistré dans les studios Xippi de Dakar, Made In Dakar prolonge l’histoire du groupe, en s’appuyant sur son actualité la plus récente, cette première résidence depuis près de vingt ans dans un club dakarois, le Just 4 U, tous les samedis soirs. Made In Dakar renvoie le Baobab à ses racines tout en captant les réalités d’une ville en pleine expansion, notamment sur le plan démographique.

On retrouve ainsi davantage en première ligne sur ce nouvel opus, le son du sabar, le tambour au son crépitant devenu la signature du rythme mbalax aujourd’hui dominant dans la musique populaire sénégalaise.

Made In Dakar lève le voile sur de nouvelles compositions joliment ciselées et propose la relecture de plusieurs morceaux majeurs figurant sur les vingt albums que compte leur discographie certains seulement disponibles sur des enregistrements de mauvaise qualité, ou sur des vinyls et cassettes aujourd’hui introuvables-, que le groupe souhaitait présenter au public dans des versions fidèles à leur esprit d’origine.

Loin de rétrécir avec l’âge et le temps qui passe, la palette stylistique de l’Orchestra Baobab semble au contraire plus vaste que amais. Colette, le titre dédié à l’épouse du guitariste Attisso, mélange ainsi un rythme de ska avec un son de générique de série policière façon seventies qui démontre aussi l’influence des instrumentaux de l’organiste Jimmy Smith. Sur Jirim, le crépitement du sabar emporte un son de cha-cha-cha, tandis que la guitare d’Attisso rappelle sa passion adolescente pour le style country.

Le majestueux Aline voit Gomis et Sidibé croiser leurs voix rauques sur des lignes de guitare ondoyantes, inspirées de la rumba congolaise des années cinquante, tout en sonnant comme un pur classique de l’Orchestra Baobab.

Mais le plus éclatant de tous les titres de Made In Dakar est certainement l’extraordinaire Nijaay, un hymne maussade aux joies et réalités du mariage, écrit par Laye Mboup, le légendaire chanteur du Baobab disparu dans un accident de voiture en 1974.

C’est une des plus belles chansons dakaroise, avec Assane Mboup et Youssou N’Dour prêchant avec la ferveur incantatoire des chanteurs de la vieille école, sur un sublime chorus mélancolique et époustouflant de Barthélemy Attisso à la guitare wah-wah. Le théâtral Sibam met en évidence le riche vibrato de Medoune Diallo, son timbre de baryton en vogue chez les grands chanteurs cubains, ainsi que l’incroyable travail rythmique du joueur de sabar, Thio Mbaye, considéré par Youssou N’Dour comme le plus grand percussionniste actuel.

De son côté, Beni Barale sonne comme un hommage rendu par le Baobab au grand orchestre guinéen Bembeya Jazz, tressé autour d’une délicieuse ligne de guitare hypnotique, typique du groove guinéen.

Les personnalités des six chanteurs brillent tout au long de cet album illuminé de bout en bout par le jeu extraordinaire de l’un des plus grands guitaristes africains, avocat le jour, Barthélemy Attisso.

L’album renferme des chansons qui trouvent dans la culture sénégalaise la même résonance que celles du répertoire du Buena Vista auprès des cubains, ou celles des grands standards du répertoire américain aux Etats-Unis.

Ces chansons, jouées par ceux-là mêmes qui les ont créés, donnent toute sa force et sa beauté à ce nouvel album.

Made In Dakar est le dernier chapitre en date de l’une des plus belles aventures musicales jamais écrites, la saga d’un groupe qui a déjà fait chavirer les foules dans des stades, des festivals et des salles du monde entier et qui a su garder la chaleur, la spontanéité et l’humanité de la formation locale qu’il fut à l’origine.


Discographie

Saf Mounadem (1972) JK 3026 sous le nom de "Star Band de Dakar"

M’Beugene (1972) Music Afrique / Baobab BAO 1

Hommage a Lay M’Boop (1974-75 ?)

Orchestre Baobab ’75’ (1975) Disques Buur BRLPO001

Guy Gu Rey Gi (1975) Disques Buur BRLPO002

Senegaal Sunugaal (1975) Disques Buur BRLPO003

Visage Du Senegal (1975) Disques Buur BRLPO004

Aduna Jarul Naawoo (1975) Disques Buur BRLPO005

N’Deleng N’Deleng (1977) Music Afrique MSCLP 001

Une Nuit Aun Jandeer (1978) Musicafrique MSCLP 002

Baobab à Paris Vol. 1 & Vol. 2 (1978) Abou Ledoux ASL7001/Abou
Ledoux ASL7002

Gouygui Dou Daanou (1979) Disc Afrique/Salsa Musique DARL001

Mohamadou Bamba (1980) Jambaar JM5000

Sibou Odia (1980) Jambaar JM5004

Ken Dou Werente (1982) MCA 307

On verra Ça : The 1978 Paris Sessions (1992) World Circuit WCD027

Bamba (1993) Stern’s Africa STCD3003

Pirates Choice (1989 & 2001) World Circuit WCB014 and World Circuit WCDO63

Specialist in all styles (2002) World Circuit WCDO64

A night at Club Baobab (2006)

Made in Dakar (2007) World Circuit WCD078

Compilations

N’Wolof (1998, enregistré en 1970-71) Dakar Sound DKS 014

Roots and Fruit - African Dancefloor Classics (1999) Popular African Music PAM ADC 304

Classics Titles (2006) Cantos Records

Distinctions

Prix BBC Radio 3 "World Music Awards 2003"

sources : wikipedia Bio complète avec mise à jour

Sous licence CC-BY-SA

Historique des versions de « Orchestra Baobab »



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2020 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2020 | AGENDA 2021 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES