Spectacles et musiques du monde

A la une

Kery James

en concert le 18 Décembre 2018 à la Paloma (Nîmes)

RENE LACAILLE

RENE LACAILLE EK MARMAILLE / CHALOUPEE Mardi 18 Décembre 2018 21h00 Jazz Cafe Montparnasse Paris (75)

SAMIRA BRAHMIA

le 20 décembre 2018 au Festival international Dimajazz à Constantine, Algérie

Debademba

le Vendredi 21 Décembre 2018 à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris

Ana Morales

19 Janvier & 20 Janvier 2019 au Théâtre Bernadette Lafont à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Arcángel

Vendredi 18 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Rocío Márquez

Le 13 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Isabelle Georges

du 27 au 29 Décembre 2018 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

BLICK BASSY

En concert en Décembre 2018

HASNA EL BECHARIA

En concert en Décembre 2018

HARPREET BANSAL

le Jeudi 20 Décembre au Sunset Sunside Jazz Club

ERIC BIBB

le Vendredi 11 janvier 2019 à 20h30 au Théâtre Traversière - Paris

Ballet de l’Opéra National de Kiev

Le légendaire ballet « Casse-Noisette » sera du 23 décembre 2018 au 6 janvier 2019 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris

Aziz Sahmaoui

le Vendredi 20 décembre 2018 à Paris au festival Africolor

Nuria Rovira Salat

Concert

REPORTAGE

Finzi Mosaïque Ensemble "FIESTA au NEW MORNING"

VOIR LA VIDEO

Reportage au New Morning, pour le concert du groupe : Finzi Mosaïque Ensemble , extrait du final avec la chanteuse et danseuse Nuria Rovira Salat, avec le public

© Salah Mansouri


Biographie officielle

Espagnole d’origine, Núria découvre la danse orientale égyptienne en 1999 dans sa Barcelone natale, auprès de " La Negra ", " Tasnim ", Paula Lena et Béatrice Lavielle . Elle exerce cette danse comme un loisir à côté de ses études supérieures en éducatrice spécialisée et de sa licence en anthropologie sociale et culturelle. Mais le loisir devient par hasard son métier : elle commence à animer des cours de danse. Elle devient l’assistante de " La Negra" et de Béatrice Lavielle (Barcelone), au sein de diverses structures, comme la salle " Aditi ", la" Casa del sol " (2001), l’association " Palmarès " (2004-2005) et l’école de danse " Varium dansa " (2003). Elle commence aussitôt à organiser des ateliers et à participer dans plusieurs spectacles en Espagne. En 2004-2005, elle anime sept groupes de danse orientale à Barcelone au centre culturel " Cotxeres Borrell ".

Un voyage à Paris, et la rencontre avec la danseuse libanaise Lamia Saffiedine, la poussent à quitter l’Espagne pour poursuivre sa formation en danse orientale . Elle y suit une formation professionnelle en danse arabo-berbère dans l’association « L’Autre Danse », auprès de Saïda Naït-Bouda, Sâadiya Souyah et Agnès Denis . Grâce à cette rencontre, elle découvre les danses traditionnelles maghrébines, (Algérienne, Tunisienne et Marocaine). En 2005-2006, elle commence à dispenser des cours de danse orientale à la Maison de quartier Floréal de Saint Denis et enseigne cette danse au Canal 93 à Bobigny, entre autres. C’est à Paris qu’elle contribue à la création de la compagnie de danse orientale Ambre, avec son spectacle " Corps élémentaires " et intègre le spectacle du chorégraphe de danse urbaine Mehdi Slimani, dans sa création " Miroir ô Sources ", présentée à Bobigny en juin 2006.

Nuria Rovira Salat commence à se produire en région parisienne, avec la Compagnie Ambre, avec la collaboration de l’association COMAA, dans plusieurs événements comme la “ Fête contre le racisme ”, le “ Panorama du cinéma du Maroc ” et le “ Printemps des cultures et la solidarité ”.

Une nouvelle dimension, celle de la danse tsigane, vient bientôt s’ajouter à son répertoire... C’est avec Pétia Iourtchenko, qu’elle commence à s’intéresser à la danse tsigane russe, et au bout de quelques mois d’apprentissage elle rencontre Simona Jovic, une danseuse serbe spécialisée dans la danse tsigane, avec laquelle elle prend des stages de danse Rrom de plusieurs pays : danse Kalbelya des tsiganes du Rajhastan, danse Ghawazee des tsiganes égyptiens, danses Rrom des Balkans et danse Roman de la Turquie.

En 2007, elle invite Béatrice Lavielle à Paris, avec laquelle elle poursuit son apprentissage de la danse tsigane de la Turquie, des Balkans et d’Europe Centrale et Orientale. La rencontre avec la danseuse de flamenco Karine Gonzalez, la pousse à se lancer dans le flamenco et à créer avec elle le spectacle flamenco-oriental " Azahar ", en résidence à Canal 93 en juin 2008.

Une autre rencontre, celle du réalisateur de cinéma Tony Gatlif, lui apporte sa première expérience télévisuelle, avec le rôle principal dans le clip de Stephan Eicher " Rendez vous ", de son album " Eldorado ", réalisé par T. Gatlif. Depuis 2006, elle participe également - en tant que danseuse -dans plusieurs fanfares comme le groupe " Ziyara " (danse arabo-berbère), “Fanfaraï” (musique raï) ou " Haïdouti Orkestar " (tsigane de la Turquie et des Balkans) avec lesquelles elle réalise spectacles de rue, défilés et scènes diverses. En 2008, elle intègre le spectacle " Awadi - Hommage aux danses d’Egypte ", créé par Alexia Martin, du collectif Sumo, et danse pour l’orchestre parisien" Etoiles du Nil ", dirigée par Mamdouh Ahmed. Elle participe également à maintes reprises au spectacle du Cirque tsigane Romanès à Paris.

Nuria débute en tant que chanteuse en 2010 avec le groupe de musique méditerranéenne "Finzi Mosaïque Ensemble", puis intègre le spectacle musical de Jean Marc Zelwer, “tsigane imaginaire” en tant que danseuse et chanteuse. Deux ans plus tard, elle devient également la chanteuse du groupe "Radio Thrakia", au répertoire balkanique. En 2013 elle créé avec le musicien Laurent Ghénin, le conte "Les trois oranges", au chant et à la danse, spectacle tout public à parti r de 3 ans. Formée au chant avec la chanteuse française et kinésithérapeute Emmanuelle Trinquesse, Nuria poursuit sa carrière au chant en travailant pour le cinéma. En 2012-2013 Nuria enregistre plusieurs titres au chant et à la percussion pour les films “Ce que le jour doit à la nuit” d’Alexandre Arcadi, “Né quelque part” de Mohammed Hamidi, ou "Pour une femme" de Diane Kuris, ainsi que pour le documentaire "Mediterranée, notre mer à tous" de Yann Arthus Bertrand, diffusé sur France 2 en Février 2014, tout celà sous la direction musicale du célèbre compositeur Armand Amar.

Parmi ses collaborations au sein de plusieurs compagnies, Nuria participe à plusieurs reprises aux créations de la compagnie de danse contemporaine CFB (Christian et François Ben Aïm) et contribue à la réalisation du spectacle " histoires d’épices" avec les chanteuses Sandrine Monlezun, Awena Burgess et la danseuse Anna Broquet. Elle monte sur scène à maintes reprises avec le musicien et compositeur français Titi Robin au sein de plusieurs festivals autour des musiques tsiganes. Elle participe également aux spectacles de la compagnie Nakissa, "Omar Khayam" et "Passion", du danseur et chorégraphe iranien Shahrokh Moshkin Galam, créations axées sur la danse soufie et la danse iranienne.

Nuria Rovira Salat dispense actuellement des cours et stages de danse en région parisienne, tout en poursuivant sa formation en chant et en danse. Elle s’intéresse aux cultures tsigane, arabe et berbère , sources dans lesquelles elle puise pour danser et chanter sa vie.




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES