Spectacles et musiques du monde

A la une

Gwilym Bowen Rhys

le 05 & 07 Aout 2018 à Lorient , dans le cadre 48e Festival Interceltique de Lorient ( consacré au Pays de Galles )

GNAWA DIFFUSION - AMZIGH KATEB

en concert en Juillet 2018

Rachid Taha

le 22 Septembre 2018 à l’Opéra de Lyon : 20 ans de Diwan

Angelique Kidjo

en concert en Juillet 2018

RAY LEMA

le 8 août à Marciac

Youssou N’Dour

le 27 juillet 2018 au Palais12 à Bruxelles

KHALED

En concert en Aout 2018

BAAZIZ

le 27 Juillet 2018 à l’Opéra d’Alger

Maë Defays

En concert en Juillet 2018

Joel Hierrezuelo

concert de sortie Album le 14 Septembre 2018 au Studio de l’ermitage à Paris

ALPHA BLONDY

le Samedi 28 juillet 2018 au Bagnols Reggae Festival

DHAFER YOUSSEF

En concert en Juillet 2018

FESTIVAL ARABESQUES 2018

du 12 au 23 Septembre 2018 à Montpellier

Aziz Sahmaoui

En concert en Juillet 2018

Julie Fowlis

En concert en Juillet 2018

AYWA

En concert en Juillet 2018

Bigflo et Oli

En concert en Juillet 2018

Kimberose

En concert en Juillet 2018

Les Negresses Vertes

En concert en Juillet 2018

TRIO JOUBRAN

le 24 juillet 2018 au Site Antique - Odéon dans le cadre des Les Nuits de Fourvières

JIMMY CLIFF

En concert en Juillet 2018

HAÏDOUTI ORKESTAR

En concert en Juillet 2018

Musique traditionnelle et populaire du Mexique

Son Huasteco, avec Los Camperos de Valles

vendredi 14 et samedi 15 octobre à 20h

dimanche 16 octobre à 17h

Musique traditionnelle et populaire du Mexique

Dans le cadre du Festival d�Automne à Paris , le musée du quai Branly consacre une semaine de découverte de la musique traditionnelle rurale du Mexique du 08 au 16 octobre au théâtre Claude Lévi-Straussà Paris

Musique populaire des régions du Golfe du Mexique

Son Jarocho de Veracruz, avec Son de Madera

samedi 8 octobre à 20h et dimanche 9 octobre à 17h

Le groupe Son de Madera (Son du bois) se consacre au son jarocho, d�abord rural, mais caractéristique de l�État de Veracruz où il s�inscrit pleinement dans la vie d�une communauté désormais urbaine.

« C�est de la musique, c�est de la danse, c�est de l�enseignement, c�est de la facture d�instruments et c�est un peu de recherche et de récupération », dit son fondateur, le guitariste et chanteur Ramón Gutiérrez.

Au chant, aux joutes poétiques et musicales improvisées, autour de l�amour, de la chronique et de la satire sociale, à la guitare jarana tercera, à la guitarra de son et à la contrebasse, aux réminiscences musicales de l�Andalousie, la danse zapateado, d�origine aussi espagnole, sur une estrade de bois (tarima), ajoute une percussion aux profondes vibrations telluriques.

Son désigne le son, un air populaire et la danse à laquelle il invite, mais aussi, plus globalement, une culture et des traditions locales.

Au XVIIe siècle, le répertoire baroque espagnol était déjà nommé son barroco. Les créoles et les métis du Mexique lui empruntèrent thèmes, formes, harmonies, rythmes et certains timbres de cordes pincées.

Mais ils transformèrent leurs modèles vernaculaires en l�enrichissant d�apports amérindiens, caraïbes ou africains, au gré des migrations de populations, des routes, des activités économiques et des régions administratives.

dernier cd Son De Mi Tierra

tracklist

Las Poblanas (The Women From Puebla) 05:48

La Totolita (The Little Turkey) 03:45

Torito Abajeño (The Little Lowland Bull) 03:13

Los Villanos (The Villagers) 01:40

Cascabel (Jingle Bell / Rattlesnake) 06:26

Jarabe Loco (Crazy Dance) 05:06

Pájaro Carpintero (Woodpecker) 02:59

Petenera (Petenera) 03:55

Siquisirí (Siquisirí) 04:03

La Bamba (The Bamba) 02:48

Buscapies (Buscapies) 05:19

Toro Zacamandú (Zacamandú Bull) 04:03

Trompito (Little Top) 03:33


Son Huasteco, avec Los Camperos de Valles

vendredi 14 et samedi 15 octobre à 20h

dimanche 16 octobre à 17h

C�est dans le son huasteco que s�illustrent Los Camperos de Valles (Les Compagnons de Valles), de l�État de San Luis Potosí.

Sur ces terres de bétails, de cannes à sucre et d�exploitations pétrolières, à l�occasion de mariages, de veillées funèbres, de fêtes populaires ou de cérémonies de dévotion, des groupes, liés aux Mayas du Sud, et aux anciens Aztèques, chantent et dansent.

Le son huasteco de ces populations huastèques, mélangées, mestizos, originaires de plusieurs états au nord et à l�ouest de Veracruz, se joue en trio : un violon, virtuose, aux improvisations ornées, une guitare quinta ou huapanguera, volontiers mélodique, et une guitare plus petite, la jarana huasteca, soutiennent un falsetto au timbre d�une saisissante énergie.

Dans des coplas de six vers, les voix s�élèvent tour à tour et se font mémoires des plaisirs et des peines de l�amour.


Musique traditionnelle et rituelle

Incantations du Chiapas et polyphonies de Durango

dimanche 9 et vendredi 14 octobre 2011 à 14h

mercredi 12 et jeudi 13 octobre à 19h

samedi 15 octobre à 17h

Incantations et chants des femmes Mayas, par les Conjuradoras de San Cristobal de Las Casas, Etat du Chiapas

Canción Cardenche, polyphonie à quatre voix des Cardencheros de Sapioriz, Etat de Durango

Riche de ses langues et de ses traditions, le Mexique est un creuset de cultures, un captivant limon accumulé dès avant la colonisation et, depuis le XVIIe siècle, à la faveur de riches échanges maritimes avec les continents.

Au Nord, l�État de Durango, avec ses plateaux protégés par des montagnes, et malgré son climat presque désertique, fut aussi, tardivement, terre d�échanges, passage obligé sur la route de Mexico. Les journaliers des exploitations de coton donnèrent naissance à la canción cardenche, qui doit son nom à une plante (cardo) dont les épines pénètrent profondément la chair et qu�il est douloureux de retirer.

Ces polyphonies intenses et lyriques, à trois voix et chantées par 4 hommes, ne sont pas exemptes d�éléments stylisés issus de la musique baroque européenne et de lointains souvenirs des hymnes sacrés qu�entonnèrent jadis les missionnaires.

A cappella, après une journée de travail, ces chansons d�amour, de louange, de solitude, de larmes et d�adieux sont transmises oralement ou sur de rustiques cahiers désormais perdus.

Au Sud, dans l�État du Chiapas, à San Cristobal de Las Casas, des femmes mayas perpétuent les gestes et les symboles du Mexique d�avant la colonisation espagnole, là où l�homme s�inscrit dans la nature et ses cycles. Ces chanteuses, chamanes, guérisseuses par d�obscurs et savants dosages d�herbes, dépositaires respectées de traditions ancestrales, se livrent à des comptines, à des incantations, à des rituels et à une poésie, que leur langue tzotzil traduit par « mot en fleur ».

Leur voix, spirituelle, y évoque la montagne, les sources, la lune, le vent qui brise le maïs, ainsi que la vie, rude, et la relation aux mânes.


musée du quai Branly

37, quai Branly

75007 � Paris

Tél : 01 56 61 70 00



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | Contacts | AGENDA 2019 | ARCHIVES