Spectacles et musiques du monde

A la une

Fabrice DI FALCO

Fabrice di Falco dans le rôle titre de l’opéra de Philip Glass "AKHNATEN" du 01 au 7 Novembre 2020 à l’Opéra de Nice

ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES - ONB

En concert en Octobre 2020

Charlotte Dipanda

Concert caritatif le Samedi 31 Octobre 2020 à 18h00 au CASINO DE PARIS

Concerts Caritatifs Le Week End Solidaire

Le spectacle vivant du 06 se mobilise en faveur des sinistrés Le Samedi 31 octobre et Dimanche 1er novembre au Théâtre de Verdure de Nice et Théâtre de la Cité

Régine Lapassion

le Vendredi 6 Novembre 2020 à 18h45

Enkhjargal Dandarvaanchig - Les Violons Barbares

Le 05 Novembre 2020 à 18h45 au Comptoir à Fontenay Sous Bois

Hamed Bouzzine "De Tanger à Tombouctou"

Le Samedi 7 Novembre 2020 à 16h au Théâtre des Bergeries à Noisy-le-Sec -93

INTERZONE

le vendredi 6 novembre 2020 à Le Sax Achères

TITI ROBIN

DUO TITI ROBIN ROBERTO SAADNA Le 31 Octobre 2020 à la Maison des jeunes Guy Moquet à La Courneuve

Rencontres d’ Averroès 2020

Du 19 au 22 Novembre 2020 à La Criée -Théâtre national de Marseille.

Rocio Marquez

Le 25 Novembre2020 à 20h au Pan Piper à Paris

Liouane

En concert en Novembre 2020

Les Amazones d’Afrique

En concert en Novembre 2020

Noura Mint Seymali

le 20 Novembre avec les Sahariennes à Pantin

KARIMOUCHE

En concert en Novembre 2020

JUAN CARMONA

En concert en Novembre 2020

WORLD FOR TCHAD 2020

Concert caritatif avec Charlotte Dipanda le Samedi 31 Octobre 2020 à 18h00 au CASINO DE PARIS

Joseph Gautier -Zuzep

03 Novembre 2020 à l ’Olympia à Paris

TELAMURE

jeudi 5 novembre 2020 à la Maison de la Citoyenneté à La Courneuve

MOUSS ET HAKIM

du2 au 7 Novembre 2020 en région Parisienne

I MUVRINI

En concert en Octobre 2020

Sophie Alour

En concert en Octobre 2020

AYO

Le Samedi 7 Novembre 2020 au Trianon à Paris

Mounira Mitchala

concerts

2018

12 Aout 2018 au Festival Les Traversées Tatihou



Née à N’Djamena, Mounira, aînée d’une nombreuse fratrie, a passé une partie de son enfance
en Allemagne, puis au Nigéria où elle a suivi son père, exilé durant la dictature de Hissène
Habré, jusqu’au début des années 90, date de son retour au pays. Ce père enseignant en
linguistique, lui a fait découvrir dans son enfance les musiques des différentes ethnies du
Tchad, ainsi que le blues et le jazz américain dont il était amateur.

Elle fait des études de droit, devient greffière au tribunal de N’Djamena tout en commençant
à faire du théâtre pour vaincre sa timidité puis à chanter : « d’abord en playback, puis, petit à
petit, j’ai pris confiance en moi et j’ai utilisé ma vraie voix. Jusqu’en 2000 où j’ai composé
ma première chanson et commencé à donner quelques concerts ». Dans un premier temps,
elle intègre différents groupes locaux pour acquérir de l’expérience. Elle côtoie alors les
artistes internationaux de passage à N’Djamena (Ismaël Lô, Tiken Jah Fakoly, Alpha Blondy,
Oumou Sangaré). Elle participe au projet « African Divas », projet du DJ electro-world Fred
Galliano. « Cela m’a permis de connaître d’autres styles, la musique électronique, le rap. Mais
je préfère la tradition avec un peu de modernisme. Je chante en arabe tchadien qui est
compris du Nord au Sud. Et je mélange les musiques traditionnelles et modernes en prenant
des rythmes de tout le pays. Il existe 200 ethnies au Tchad et des richesses culturelles
extraordinaires. Dans mes chansons, je parle de la mise en valeur de ces cultures, car la
musique éduque et peut contribuer à faire évoluer les mentalités. Il faut penser à l’avenir des
générations futures et leur préparer un terrain de paix ».

Elle se forge ainsi un répertoire et se trouve une identité. Une amie française, professeur de
chant, tombe sous le charme de sa voix, de son chant, mélodieux et lancinant qui la
rapproche davantage des voix arabes que de celles du Sahel. Elle lui fait enregistrer une
maquette qu’elle envoie au festival Musiques Métisses d’Angoulême. Elle y est invitée et,
dans la foulée, elle enregistre son premier album « Talou Lena » qui lui ouvre les portes de
l’international. Elle y chante des ballades claires sur l’unité de son pays, la paix au Darfour.
Elle chante aussi l’amour « celui d’une femme qui a réussi à épouser l’homme qu’elle aime,
parce que chez nous, les mariages restent le plus souvent forcés ».

En décembre 2007, lors d’un concert mémorable dans le stade de Conakry, elle remporte le
Prix Découvertes RFI, à l’unanimité d’un jury présidé par Salif Keita. Une reconnaissance qui
a permis à Mounira de se faire connaître en Afrique, avant d’entamer une série de concerts en
France et en Europe.

Mounira Mitchala envisage dès lors l’avenir avec deux mots d’ordre : détermination et plaisir.
Au printemps 2011, elle enregistre à Paris, pour le label Lusafrica, son second album « Chili
Houritki », (Prends ton indépendance), en compagnie de Camel Zekri à la réalisation et à la
production artistique.


Vidéo réalisée au festival Saint-Nazaire aout 2009

ABD AL MALIK, RAY LEMA , MO DJ, MEHDI HADDAB de SPEED CARAVAN , MELINGO, TITI ROBIN & MAJID BEKKAS, CALYPSO ROSE , KONONO N°1, et Mounira Mitchala

VOIR LA VIDEO



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2020 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2020 | AGENDA 2021 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES