Spectacles et musiques du monde

A la une

Anna Cinzia Villani

Anna Cinzia Villani , nous présente la musique traditionnelle du sud de l’italie ( Salento ) , un moment d’improvisation d’une rare qualité à Marseille, au Babel Med Music 2012

Festival Je Reste à La Maison

En direct sur Facebook, plusieurs artistes, groupes , musiciens, donneront des concerts depuis chez eux du 1 au 7 Avril 2020

BALLAKE SISSOKO

le 28 Février 2020 au COMPTOIR à Fontenay-sous-Boi

Rocio Marquez

Concert de sortie Album " Visto en El Jueves" le 12 Février 2020 au Pan Piper à Paris

Tomatito

au Festival Flamenco de Nîmes

TAKFARINAS au festival Arabesques

Reportage le Dimanche 15 septembre 2019 au domaine d’O, dans le cadre du festival Arabesques

Assia Guemra -Nouba II – Tango arabe - Shooting

Dans les coulisses de " Nouba II – Tango arabe " le nouveau spectacle de la Compagnie Tellurgie, dirigée par Assia Guemra

L’Afrique déchaînée

Reportage le Vendredi 15 novembre 2019 à Le Comptoir - Halle Roublot à Fontenay sous bois

African Variations

Reportage "African Variations" le Vendredi 15 novembre 2019 à Le Comptoir à Fontenay sous bois

HENRI AGNEL - LES MENESTRIERS

Reportage à Le Comptoir Halle Roublot à Fontenay-sous-Bois

Jacarandá de Fernando del Papa

Spectacle Brésilien de Fernando del Papa

Pat Thomas

Pat Thomas & Kwashibu Area Band "Live in New Morning "

TRIO JOUBRAN "live in Festival Arabesques"

Extrait du concert du Trio Joubran au Festival Arabesques à Montpellier

Juan de Marcos

Afro Cuban All Stars au New Morning

Rachid Taha " Ya Rayah "

Extrait du concert donné au Babel Med Music 2017 , aux Dock des Suds à Marseille

Hamid El Kasri

Reportage au Festival Arabesques

Naïma Dziria

Reportage Vidéos au Centre Culturel Algérien (Paris 15e)

Rafael Riqueni

Reportage le Dimanche 14 Janvier 2018 au Théâtre Bernadette Lafont , dans le cadre du Festival de Flamenco de Nîmes

TITI ROBIN "L’ombre d’une source"

TITI ROBIN "L’ombre d’une source"

Mounira Mitchala

concerts

2018

12 Aout 2018 au Festival Les Traversées Tatihou



Née à N’Djamena, Mounira, aînée d’une nombreuse fratrie, a passé une partie de son enfance
en Allemagne, puis au Nigéria où elle a suivi son père, exilé durant la dictature de Hissène
Habré, jusqu’au début des années 90, date de son retour au pays. Ce père enseignant en
linguistique, lui a fait découvrir dans son enfance les musiques des différentes ethnies du
Tchad, ainsi que le blues et le jazz américain dont il était amateur.

Elle fait des études de droit, devient greffière au tribunal de N’Djamena tout en commençant
à faire du théâtre pour vaincre sa timidité puis à chanter : « d’abord en playback, puis, petit à
petit, j’ai pris confiance en moi et j’ai utilisé ma vraie voix. Jusqu’en 2000 où j’ai composé
ma première chanson et commencé à donner quelques concerts ». Dans un premier temps,
elle intègre différents groupes locaux pour acquérir de l’expérience. Elle côtoie alors les
artistes internationaux de passage à N’Djamena (Ismaël Lô, Tiken Jah Fakoly, Alpha Blondy,
Oumou Sangaré). Elle participe au projet « African Divas », projet du DJ electro-world Fred
Galliano. « Cela m’a permis de connaître d’autres styles, la musique électronique, le rap. Mais
je préfère la tradition avec un peu de modernisme. Je chante en arabe tchadien qui est
compris du Nord au Sud. Et je mélange les musiques traditionnelles et modernes en prenant
des rythmes de tout le pays. Il existe 200 ethnies au Tchad et des richesses culturelles
extraordinaires. Dans mes chansons, je parle de la mise en valeur de ces cultures, car la
musique éduque et peut contribuer à faire évoluer les mentalités. Il faut penser à l’avenir des
générations futures et leur préparer un terrain de paix ».

Elle se forge ainsi un répertoire et se trouve une identité. Une amie française, professeur de
chant, tombe sous le charme de sa voix, de son chant, mélodieux et lancinant qui la
rapproche davantage des voix arabes que de celles du Sahel. Elle lui fait enregistrer une
maquette qu’elle envoie au festival Musiques Métisses d’Angoulême. Elle y est invitée et,
dans la foulée, elle enregistre son premier album « Talou Lena » qui lui ouvre les portes de
l’international. Elle y chante des ballades claires sur l’unité de son pays, la paix au Darfour.
Elle chante aussi l’amour « celui d’une femme qui a réussi à épouser l’homme qu’elle aime,
parce que chez nous, les mariages restent le plus souvent forcés ».

En décembre 2007, lors d’un concert mémorable dans le stade de Conakry, elle remporte le
Prix Découvertes RFI, à l’unanimité d’un jury présidé par Salif Keita. Une reconnaissance qui
a permis à Mounira de se faire connaître en Afrique, avant d’entamer une série de concerts en
France et en Europe.

Mounira Mitchala envisage dès lors l’avenir avec deux mots d’ordre : détermination et plaisir.
Au printemps 2011, elle enregistre à Paris, pour le label Lusafrica, son second album « Chili
Houritki », (Prends ton indépendance), en compagnie de Camel Zekri à la réalisation et à la
production artistique.


Vidéo réalisée au festival Saint-Nazaire aout 2009

ABD AL MALIK, RAY LEMA , MO DJ, MEHDI HADDAB de SPEED CARAVAN , MELINGO, TITI ROBIN & MAJID BEKKAS, CALYPSO ROSE , KONONO N°1, et Mounira Mitchala

VOIR LA VIDEO



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2020 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2020 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES