Spectacles et musiques du monde

A la une

SANDRA NKAKE

le Mercredi 8 juillet 2020 au Théâtre Antique, Arles

CAMELIA JORDANA

le Mercredi 8 juillet 2020 au Théâtre Antique, Arles

Macha Gharibian

les 1er et 2 juillet 2020 à 19h30 et 21h30 au Sunset Sunside

Amel Brahim-Djelloul

SOUVENIRS d’AL-ANDALUS - Musiques méditerranéennes traditionnelles Le Samedi 4 juillet 2020 à 17h à Grange à blé Musée national de Port-Royal des Champs Concert gratuit mais réservation obligatoire

PROTEST SONGS

( concert de solidarité avec le personnel soignant ) avec "L" (Raphaële Lannadère) , Jeanne Added, Camélia Jordana, et Sandra Nkaké le Mercredi 8 juillet 2020, 22h au Théâtre Antique, Arles

RICHARD GALLIANO

Le Mardi 21 juillet 2020 au NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

Belmondo Quintet

le Lundi 20 juillet 2020 au NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

André Ceccarelli

Samedi 18 juillet 2020 NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

LIZ MC COMB

Le Vendredi 17 juillet 2020 au NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

Chicuelo

Le Mardi 7 juillet 2020 au Festival Cruïlla à Barcelone

ZOUFRIS MARACAS

Samedi 11 Juillet 2020 à Limoges , dans le cadre du festival URBAN EMPIRE

KASSAV

Le Vendredi 23 juillet 2021 aux Arènes De Bayonne

Rhoda Scott

Le Vendredi 24 juillet 2020 au Festival "Jazz sous les étoiles" à Jardins d’Albertas à Bouc Bel Air

Chimene Badi

Dimanche 20 Septembre 2020 à la Bourse du Travail à Lyon

MAYRA ANDRADE

Mercredi 23 Septembre 2020 à l’ Olympia à Paris

KATIE MELUA

25 septembre 2020 à l’ Olympia

ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES - ONB

Le Vendredi 24 Juillet 2020 au FESTIVAL DE NEOULES

KASSAV

En concert en Aout 2020

KATIA GUERREIRO

En concert en Juillet 2020

Moriba Koita

décédé le 22 septembre 2016


L’ Académie Charles Cros rend hommage à MORIBA KOITA

hommage Musique du Monde à MORIBA KOITA pour l’ensemble de sa carrière

avec : Nanou Coul, Moussa Diabaté et Philippe Conrath, fondateur du Festival Africolor


Extrait concert hommage à Moriba Koita le dimanche 13 novembre 2016 à 19h, à L’Alimentation Générale à Paris Extrait concert


Moriba Koita est décédé le 22 septembre 2016


Biographie officielle

Descendant d’une grande famille de griots maliens originaires du village de Kenenkoun, dans la région de Koulikoro (55 km de Bamako), Moriba Koïta pratique la musique depuis l’âge de quatre ans. Il délaisse très vite le tamani (petite percussion d’aisselle) pour se consacrer au n’goni, comme la tradition l’éxige chez les Koïta, passés maîtres dans l’art de jouer de cette petite guitare à quatre cordes.

Formé par son père, il est sélectionné par le Ministère des Arts et de la Culture pour intégrer l’Ensemble Instrumental du Mali pendant 12 ans. Sa maîtrise du n’goni Ba (n’goni basse) comme du n’goni Micin (n’goni aigu) lui vaudra, par la suite, d’être sollicité par toutes les grandes vedettes du Mali : Salif Keïta, les deux Fanta Damba, Kassy Mady Diabaté, Oumou Kouyaté, Amy Koïta, Tata Bambo Kouyaté, Awa Dramé, Kandia Kouyaté.

Moriba Koïta vit à Paris depuis 1993. Il a fondé le grand ensemble mandingue Mandé Foli, puis le groupe traditionnel Sorotoumou (groupe à géométrie variable autour du n’goni avec kora, balafon, djembé, doudoumba, chant). Il a aussi accompagné Manu Dibango, Mory Kante, Nayanka Bell, Sekouba Bambino Diabaté, Hank Jones et Cheick Tidiane Seck.

Il se produit également en solo, comme à l’occasion des cérémonies traditionnelles ou des veillées entre amis, lorsque l’instrumentiste laisse libre cours à sa virtuosité dans l’interprétation des thèmes musicaux évoquant tour à tour les joies et les peines de la vie quotidienne, les hauts faits de l’histoire Bambara, ou la toute-puissance de Dieu.

Le n’goni est une sorte de petite guitare à caisse naviforme, de trois cordes chez les Peulhs et les Maures. Au pays Bambara (l’actuel Mali) où il a pénétré, une quatrième corde lui a été rajoutée. Une peau de vache est tendue sur la caisse de résonnance en bois à l’aide de clous, en bois également. Les cordes de nylon (jadis de crin) sont tendues sur le manche de bois rond cranté, par des anneaux de cuir coulissants. Le n’goni est, par excellence, le véritable instrument des griots ; c’est à travers sa musique que l’on découvre les grandes épopées mandingues. Il est utilisé pour illustrer les récits de bravoure, et il accompagne l’historien ou le chroniqueur. Il était le fidèle compagnon des hommes admis à chanter les louanges du roi.


DISCOGRAPHIE

- Sorotoumou par Moriba Koïta (1995), Mélodie Label

- Sarala avec Hank Jones et Check Tidiane Seck (1995), Verve

- Songs Of Praise avec Amy Koïta et Moriba Koïta au ngoni, Stern’s

- Waraba avec Jean-Jacques Avenel (2004), Songlines

- Yèlèma avec Mamani Kéita (2006) Nicolas Repac No Format/Universal Jazz

- Red Earth avec Dee Dee Bridgewater (2006), Emarcy.



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2020 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2020 | AGENDA 2021 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES