Spectacles et musiques du monde

A la une

Angelique Kidjo "Celia"

Le 14 Mai 2019 au Bataclan à Paris

RAY LEMA

En concert le 18 Avril 2019 au Studio de L’ermitage à Paris

26 AZIZA BRAHIM

le 26 Avril 2019 au Pan Piper Paris

Winston McAnuff & Fixi

En concert en Avril 2019

Anne Paceo

le Mercredi 29 mai 2019 - Anne Paceo “Rewind” à Coutances - jazz sous les pommiers

Isabelle Georges

Le samedi 27 avril 2019 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

I MUVRINI

En concert en Avril 2019

Rima TAWIL

en concert le 15 mai 2019 à 20H30 à la Salle Gaveau à Paris

Monday Night in Marseille/ Direction artistique Juan Carmona

Lundi 13 mai 2019 à La Criée, Théâtre National de Marseille

Kassav

le 11 mai 2019 à Paris La Défense Arena

Las Maravillas de Mali

Samedi 4 Mai 2019 à Philharmonie de Paris

Mohammed El Yazid Baazi

concert

Concerts 2015

17 avril 2015 à ivry

Hommage à Lahouari Bennedjadi

le Dimanche 21 Décembre 2014, un Hommage a été rendu par par des amis, artistes qui ont joué ou rencontré Lahouari Bennedjadi ( clavier, guembri, Jazz , musique gnawa , châabi.... ) : des artistes du groupe de Idir , Tarik Aït-hamou , de lOrchestre National de Barbès - ONB DZ , Bensidhoum Ahmed, Hafidh (ONB) Kh’lif (ONB) Samira Brahmia , Khie Eddine Medjoubi, Ahmed Yanes, Malik Kerrouche, Nabyle Tamarat, Karim Hocine, Chakib, Yacine Guemmat et Lyass (groupe Sorif) Rafiq Benmoussa, Belkacem Kamel, Missoum Bacha, Amine Tadjer, Amine (violoniste groupe Yanes) Nadia Zanoun, Ryad, Rachid (Studio 7) et l’excellent Mohamed El Yazid qui a fait l’ouverture musicale au mandole , Ptit moh et Ali l’Africain ex animateur de "Radio beur"....

© Salah Mansouri


Mohammed El Yazid Baazi

Son destin de musicien s’est présenté à lui comme une évidence, une révélation…

A la fin des années 70, il est forcé de quitter sa ville natale Saïda, pour Oran où il pourra bénéficier de cours pour non voyant.

Son professeur, Nourredine Bendaoud, l’initie à l’andalou et l’intègre à sa formation. Il se fait rapidement remarquer comme soliste durant les festivals d’andalou de la région (notamment ceux de Tlemcen).

Ensuite viendront les années algéroises et l’imprégnation totale dans le chaabi. Malgré cela, à aucun moment Mohammed El Yazid ne renonce aux sonorités de ses racines. Ses parents, originaires de Adrar lui ont donné le gout du Chellali, du Tindi.

Lorsque la force des traditions se fait source vive du renouveau du Gnawi alors que son enfance dans l’ouest du pays l’a sensibilisé aux musiques bedwine, belloui et oranaises. C’est donc tout naturellement que dans les années 90, lorsqu’il commence à écrire et àcomposer, sa musique est fortement imprégnée de ces diverses influences.

Arrivé en France en 1997, il se confronte à d’autres cultures, à d’autres musiques, et son esprit d’ouverture se fond entièrement dans ces métissages.

On le retrouve pendant deux ans et demi avec Gaada Diwan Béchar (pour qui il composepar exemple le titre « Besmellah Nebda » sur leur premier album) ou encore avec l’ONB (sur l’album Poulina où il écrit les textes de« Touba »).

sources : Centre Culturel Algérien




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES