Spectacles et musiques du monde

A la une

ABLAYE CISSOKO & CONSTANTINOPLE

25 Juillet 2019 Aux heures d’été à Nantes

Hamid El Kasri

21 Juillet 2019 au Festival International d’Ifrane au Maroc

CALYPSO ROSE

En concert en Juillet 2019

Shajara by Yann Gaël Poncet

Création mondiale TNL Shajara by YGP - Parc naturel des Bauges le Vendredi 2 août 2019 à Chartreuse d’Aillon à Aillon-le-Jeune avec : Yann-Gaël Poncet, Mounir TROUDI , projection d’images de Yann (...)

Hakim Hamadouche

le Vendredi 19 juillet 2019 au Farniente festival à Saint Nazaire

GRAND CORPS MALADE

En concert en Juillet 2019

ALPHA BLONDY

En concert en Juillet 2019

JUAN CARMONA

En concert en Juillet 2019

Idir

Vendredi 02 Août 2019 à Paimpol , dans le cadre du FESTIVAL DU CHANT DE MARIN

Souad Massi

Le Vendredi 19 juillet 2019 au Festival Détours du Monde

FLAVIA COELHO

En concert en Juillet 2019

Julien Lourau

Le samedi 27 juillet 2019 au Monastir del Camp à Passa 66300 , dans le cadre du festival Jazz à Passa

HAÏDOUTI ORKESTAR

En concert en Juillet 2019

Luz Casal

le 26 Juillet 2019 à Aubagne

GEORGE BENSON

En concert en Juillet 2019

BERNARD LAVILLIERS

En concert en Juillet 2019

Les Voix d’Orléans, rencontres de la francophonie

Les Voix d’Orléans : 4ème édition du 4 au 6 avril 2019

Informer, à tout prix ?

Biographies des intervenants

4e édition des Voix d’Orléans - Rencontres de la Francophonie

Les Voix d’Orléans : 4ème édition du 4 au 6 avril 2019

Informer, à tout prix ?

VOIR LA PROGRAMMATION 2019


Mehdi ALIOUA - Sociologue, enseignant-chercheur à
Science-Po Rabat, Université internationale de Rabat. Il est l’auteur
de la thèse : L’étape marocaine des transmigrants subsahariens
en route vers l’Europe : l’épreuve de la construction des réseaux et de leurs
territoires.


Lina ATTALAH - Journaliste égyptienne, co-fondatrice et rédactrice
en chef de Mada Masr, l’un des derniers médias indépendant
d’Égypte. Elle était auparavant rédactrice en chef de Egypt
Independent avant sa fermeture en 2013. Elle a étudié le journalisme
à l’université américaine du Caire et a poursuivi sa carrière
avec succès, couvrant des événements notables dans le monde
égyptien et les récents soulèvements. Elle a écrit pour l’édition
anglaise d’Al-Masry Al-Youm, Reuters, le Cairo Times, le Daily Star et
le Christian Science Monitor. Elle a travaillé en tant que productrice
de radio et coordinatrice de campagne pour BBC World Service
Trust en 2005. Elle a travaillé sur de nombreux projets basés sur la
recherche utilisant des sorties multimédia. Plus récemment, elle
s’est concentrée sur la couverture des mouvements en Égypte. En
2011, Attalah faisait partie des journalistes attaqués par les forces
de sécurité alors qu’ils couvraient une manifestation au Caire.
William AUDUREAU - Journaliste à la rubrique Pixels du
Monde. Après des études de philosophie, il devient journaliste
dans la presse jeu vidéo (Jeux Vidéo Magazine, Gamekult) et nouvelles
technologies (SVM, 01net). Il rejoint, en 2014, Le Monde,
où il couvre l’actualité des jeux vidéo, des réseaux sociaux et des
communautés en ligne. Il est par ailleurs l’auteur de plusieurs
ouvrages consacrés à la pop culture. Il contribue par ailleurs régulièrement
à la rubrique des Décodeurs et donne des ateliers
d’éducation aux médias pour l’association Entre les lignes.


Romain BADOUARD - Maître de conférences en sciences
de l’information et de la communication à l’université de Cergy-
Pontoise, auteur de Le désenchantement de l’Internet, FYP éditions.
Il est aussi l’auteur de nombreux articles pour Comité de lecture
(sélection) 2018. Internet ou le pluralisme radical, Entretien avec
Anne-Lorraine Bujon, Esprit, 2018/12. Les Mutations du débat public
en ligne, Documentation et bibliothèques. Avec C. Mabi et G.
Sire, Beyond “Points of Control : Logics of Digital Governmentality”.
Avec C. Mabi et L. Monnoyer-Smith, Le débat et ses arènes.
A propos de la matérialité des espaces de discussion.ou encore Communautés en ligne et mesure de l’opinion : retour sur une expérience de “marketing
délibératif”.


Guy BASSET - Après des études universitaires de philosophie
et un séjour de deux ans en Turquie, il s’est orienté vers
le monde industriel. En parallèle à sa carrière de Directeur des
Ressources Humaines dans des entreprises internationales, il a
publié de nombreux articles en France et à l’étranger autour de
l’oeuvre d’Albert Camus et de la vie intellectuelle à Alger entre
1880 et 1970. Il a participé au Dictionnaire Albert Camus (Jean Yves
Guérin éd.) et au dictionnaire L’Algérie et la France, (éd. Jeannine
Verdès-Leroux) parus dans la collection Bouquins. Il a enseigné
la philosophie de 2003 à 2014 et vit à Orléans. Guy Basset est
membre fondateur de la Société des Études camusiennes, et de
la Société internationale des Amis de Mohammed Dib. Il est
vice-président de l’Association de Solidarité Loiret Algérie et de
la Société des Amis de Max Jacob. Il est membre correspondant
de l’Académie d’Orléans, Agriculture, Sciences, Belles-Lettres et Arts.


Gahleb BENCHEIKH - Islamologue et président de la Fondation
de l’Islam de France. Né en 1960 à Djeddah en Arabie
saoudite, Gahleb Bencheikh est docteur ès sciences diplômé de
l’Université Paris-6 Pierre et Marie Curie. Il est auteur d’ouvrages
et d’essais ayant trait à la laïcité et en lien avec les problématiques
des sociétés contemporaines. Homme de médias et relayeur
d’opinions, il anime depuis 2000 l’émission Islam sur France Télévisions,
dans le cadre du programme Les Chemins de la Foi, le
dimanche matin, et produit l’émission Cultures d’islam, devenue
depuis la mi-mai 2016 Questions d’islam, sur France Culture. Le
13 décembre 2018, Ghaleb Bencheikh est nommé président de
la Fondation de l’Islam de France, succédant ainsi à Jean-Pierre
Chevènement.


Pauline BEND - Représentante de la Fondation Hirondelle
en République démocratique du Congo depuis 2018, elle
a rejoint cette Fondation en 2015 pour diriger le projet “Studio
Kalangou” au Niger. Avant cela, elle a travaillé dans le secteur
du développement et de l’appui aux médias au sein de l’Institut
Panos Afrique de l’Ouest, de 2006 à 2015, où elle a été successivement
coordinatrice régionale du programme pluralisme et
développement des médias, puis directrice des programmes. Elle
a débuté sa carrière dans la diplomatie camerounaise entre 2005
et 2006. Pauline Bend a fait sa scolarité au Cameroun avant de
poursuivre des études supérieures à l’université catholique de
Louvain en Belgique puis à l’Université de Rennes 2 et Paris 8 en
France où elle a obtenu un Doctorat en Sciences de l’information
et de la communication.


Édouard Elvis BVOUMA - Auteur et metteur en scène camerounais,
il est lauréat de plusieurs bourses et programmes de
résidences en Afrique et en Europe, notamment “Visa pour la création”
de l’Institut français, “Odyssée-ACCR” du ministère français
de la Culture ou encore “Les Récollets” à l’initiative de la ville de
Paris. Il cofonde la Cie Zouria Théâtre, avec laquelle il met en scène
au Cameroun ses textes et ceux d’auteurs classiques et contemporains.
Désigné meilleur auteur de l’année 2008 par les Grands Prix
Afrique du Théâtre Francophone, il a reçu en 2015 une mention
spéciale du Prix Littéraire Alain-Decaux de la francophonie. Il est
lauréat en 2016 du prix Inédits d’Afrique et Outremer et du Prix
SACD de la dramaturgie francophone avec son texte À la guerre
comme à la Gameboy et reçoit le Prix Théâtre RFI en 2017 et le Prix
Éclat de coeurs pour son texte La Poupée barbue. En 2013, il met sur
pied le Contexthéâtral, le Chatier contemporain du Texte Théâtral,
une biennale internationale autour de l’écriture théâtrale.


Denis CHARBIT - Travaille pour le département de science
politique à l’Université ouverte d’Israël. Né en Algérie en 1959, il
accomplit sa scolarité en France, puis s’établit en Israël en 1974. Il
effectue des études supérieures à l’université hébraïque de Jérusalem
puis fait un doctorat à l’université de Tel-Aviv. Ses recherches
portent sur le sionisme et l’État d’Israël, d’une part, et sur les intellectuels
et leur participation dans l’espace public, d’autre part.


Rached CHERIF - Il a une maitrise en sciences de gestion et
en commerce international, également passionné par les questions
d’actualités et de géopolitique, il opte finalement pour le
journalisme. Journaliste au Courrier de l’Atlas et à Nawaat.org, mais
aussi chroniqueur à RTCI.


Bios DIALLO - Directeur de la Formation au Ministère de
la Culture en Mauritanie, il est auteur de deux recueils de poésie
et d’un roman Les Pleurs de l’Arc-en-ciel (2002), Les Os de la terre
(2009), Une Vie de Sébile (2010) (éd. Harmattan) et d’un essai :
De la naissance au mariage chez les Peuls de Mauritanie, Préface de
Cheikh Hamidou KANE (éd. Karthala, 2004). Journaliste, il a interviewé
Aimé Césaire qui, dit-il, a contribué à forger sa passion
poétique. Il collabore au livre Césaire et nous (éd. Cauris, 2003).
Lors de la crise malienne, en 2013, il participe avec Vrilles à Tombouctou
au recueil Voix hautes pour Tombouctou, un cri d’indignation à
la ville assiégée ! Il dirige par ailleurs, depuis 2010 en Mauritanie,
les Rencontres littéraires Traversées Mauritanides qui accueillent
chaque année des écrivains du monde entier !


CHRISTOPHE DELOIRE - Né en 1971, de 2006 à 2009,
Christophe Deloire est directeur de collection au département
“Littérature générale” de Flammarion. Il édite des documents, des
enquêtes et des témoignages. En juin 2007, il démissionne du Point
pour devenir le rédacteur en chef du service “Politique-Économie”
du projet de quotidien, dit “Bild à la française”, du groupe de presse
allemand Axel Springer, finalement abandonné. Il est le directeur
du Centre de formation des journalistes (CFJ) de 2008 à 2012, et
secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) depuis 2012.


Abdelkader DJEMAI - Né en 1948 à Oran, il enseigne dans
le primaire en 1967, puis exerce le métier de journaliste à partir
de 1970 avant de publier son premier roman en 1986. Il anime,
depuis les années 90, des ateliers d’écriture dans les établissements
scolaires, les médiathèques et en milieu carcéral. Chevalier
des Arts et Lettres, et lauréat de plusieurs prix littéraires, il
a présidé le prix Amerigo Vespucci et l’Association des Amis de
Max Pol Fouchet. Membre de la Commission francophone de
la SGDL, il a participé à de nombreuses rencontres littéraires en
France et à l’étranger, dans les Alliances et Instituts français.


Farid EL ASRI- Professeur-associé et chercheur à Sciences-Po
Rabat, titulaire de la chaire “Cultures, Sociétés et Faits Religieux”.
Il est également professeur-invité à l’université St-Louis-Bruxelles.
Chercheur-associé au Laboratoire d’anthropologie prospective
de l’UCL et chercheur-associé dans le projet de l’Agence National
de la Recherche “L’enseignement de l’islam au Maroc (XVIIIe-
XXIe siècles) : islamologie et sciences sociales” au Centre Jacques-
Berque. Expert-associé dans le Panel international sur la sortie
de la violence, IPEV, de la Fondation Maison des Sciences de
l’Homme, membre-associé au Laboratoire d’analyse des sociétés et
pouvoirs et collaborateur scientifique avec l’Université de Padoue
et le réseau d’université italienne FIDR. Directeur et co-fondateur
du “European Muslim Research on Islamic Development” et directeur
scientifique de la formation continue en “Sciences religieuses
et sociales : islam dans le monde contemporain”.


Arnaud ESQUERRE - Né en 1975, il est sociologue. Chargé
de recherche au CNRS, il est directeur de l’Institut de Recherche
Interdisciplinaire sur les Enjeux Sociaux (IRIS) à l’EHESS (Paris).
Arnaud Esquerre a publié en 2018 Le vertige des faits alternatifs aux
éditions Textuel. Il a auparavant publié : La manipulation mentale.
Sociologie des sectes en France (2009), Les os, les cendres et l’Etat (2011),
Prédire. L’astrologie au XXIe siècle en France (2013), Théorie des événements
extraterrestres. Essai sur le récit fantastique (2016) aux éditions
Fayard. Il a publié avec Luc Boltanski : Enrichissement. Une
critique de la marchandise (2017) aux éditions Gallimard, et Vers
l’extrême. Extension des domaines de la droite (éd. Dehors, 2014).


Patrick EVENO - Professeur émérite à l’université Paris 1
Panthéon-Sorbonne, il a également enseigné dans les écoles de
journalisme (ESJ de Lille, IPJ Paris). Depuis 2013, il est président
de l’Observatoire de la Déontologie de l’Information (ODI). Expert
indépendant, il a présidé le pôle “concentration, pluralisme
et développement” des Etats généraux de la presse et participé
aux Commissions de réforme des aides à la presse. Auteur de
nombreux ouvrages, dont : 100 ans à travers les unes de la presse,
Larousse 2018, Histoire de la presse française, de Théophraste Renaudot
à la révolution numérique, Flammarion, 2012, Histoire du journal Le
Monde 1944-2004 Albin Michel, 2004.


Martin FAYE - Représentant de la Fondation Hirondelle au
Mali, où il dirige le projet Studio Tamani. Il a rejoint la Fondation
Hirondelle en 2007 comme Chef de projet en République Centrafricaine
où il a dirigé et développé le projet Radio Ndeke Luka.
Auparavant, il a dirigé Intermedia-Consultants, une organisation
créée avec le soutien de la DDC (Coopération suisse au développement)
pour “promouvoir la communication au niveau populaire à
travers les médias communautaires en Afrique” . Il a ainsi participé
activement à la création de radios communautaires dans de nombreux
pays (Burkina Faso, Comores, Cameroun, RDC, Guinée,
Madagascar, Mali, Niger et Togo). À ce titre il est considéré comme
un expert africain de référence dans ce domaine. L’Organisation
Internationale de la Francophonie et la Banque Mondiale ont notamment
fait appel à ses services. Martin Faye a débuté sa carrière
au sein de la Radio publique du Sénégal, RTS, où il occupé de nombreuses
fonctions. Il a aussi enseigné pendant plusieurs années les
techniques professionnelles radio au Cesti de Dakar, l’Institut de
Journalisme de l’Université Cheikh Anta Diop.


Geneviève GUETEMME - Maître de conférences en arts
plastiques à l’université d’Orléans. Elle est associée au laboratoire
interdisciplinaire REMELICE qui s’intéresse aux différentes formes
de transferts culturel. Elle a commencé sa carrière comme professeur
agrégé d’Arts Plastiques et met son expérience d’enseignement
au service de l’ESPE-Centre Val de Loire. Elle a soutenu une
thèse en esthétique à Paris 1 sur la question des limites dans l’art
contemporain et elle est l’auteur de nombreux articles sur la poésie
et le cinéma contemporains. Elle travaille actuellement à un
projet de recherche sur les migrations contemporaines : sur les
images de la migration dans l’art contemporain et sur la façon
dont l’éducation nationale intègre les jeunes migrants dans le
système scolaire.


Mouna HACHIM - Chercheuse et femme de lettres marocaine,
titulaire d’un DEA en littérature comparée de l’université
de Casablanca. En 2004, elle publie son premier roman, Les enfants
de la Chaouia, une saga familiale étendue sur trois générations,
envisagée comme un microcosme de la société marocaine
en plein bouleversement depuis le début du XXe siècle. En
2007, elle publie le Dictionnaire des noms de famille du Maroc dont
une édition revue et augmentée (éd. Le Fennec, 2012). Parallèlement,
elle collabore à différents médias notamment à travers
une chronique quotidienne sur Radio Atlantic “Secrets des noms
de famille” et une, hebdomadaire, au journal l’Économiste sous
le titre “Chroniques d’hier et d’aujourd’hui”. Par ailleurs, elle
présente, en juillet 2014, sur la base de ses recherches, un documentaire
historique La Route des Origines en quatre épisodes sur
la chaîne Médi 1 TV. Membre du jury du Prix littéraire Mamounia,
elle a participé à l’ouvrage collectif Ce qui nous somme (éd. La
Croisée des chemins), en réaction aux attentats de Paris de 2015.
En 2016, elle publie Chroniques insolites de notre histoire (Maroc, des
origines à 1907), qui a fait l’objet d’une édition française en 2018,
sous le titre Histoire inattendue du Maroc (Erick Bonnier Éditions).


Sèdjro Giovanni HOUANSOU - Dramaturge et metteur
en scène béninois. Titulaire d’une maîtrise à Sciences Po
(2008), il prend part en 2011 aux Rencontres Internationales
de Théâtre Universitaire à Liège. La même année il accède au Secrétariat
Permanent du Réseau des Clubs Unesco Universitaires
d’Afrique de l’Ouest qu’il dirige pendant deux ans. Un an après,
il se consacre à l’écriture dramatique. En 2012, il est admis en
DESS du programme Gouvernance et Démocratie de la Chaire
Unesco des droits de l’Homme et de la Démocratie, il soutient
son mémoire sur l’auto-emploi des jeunes dans le contexte du développement local en république du Bénin (2014). Il collabore avec des
compagnies Olayitan Théâtre, Théâtre Kocou, avant d’arriver à
l’Ensemble Artistique National où il fait trois saisons artistiques
en qualité de comédien (2014 à 2016). Toujours en 2013, il s’associe
à Hurcyle Gnonhoue, dramaturge pour mettre en place
“Les Embuscades de la Scène” qui donne une première chance
de diffusion aux jeunes metteurs en scène béninois. En 2015 sa
deuxième pièce Courses au Soleil est finaliste du Prix RFI Théâtre
2016. Lauréat du dispositif Texte en scènes 2016, il effectue une
résidence au Centre National des Ecritures Dramatiques la Chartreuse-
de-Villeneuve. Répondant à une commande de “Univers
des Mots” (Guinée), sur les migrations clandestines Sud Nord, il
écrit Les Inamovibles, en hommage aux disparus des routes migratoires,
pour lequel il est lauréat du Prix RFI 2018.


Amine ISSA - Responsable de la direction politique au Bloc
National Libanais. Il a été entre autres, responsable du master
Information & Communication à la FLSH de l’Université
Saint-Joseph, Chargé d’enseignement- sur le Coran et les défis
de la modernité, Université Saint-Joseph, UPT, Beyrouth. Dans le
domaine du journalisme Amine ISSA a été Directeur de la rédaction
et éditorialiste de l’Hebdo Magazine, en langue française. Il a
publié des articles en politique et économie dans le quotidien en
langue française L’orient-Le jour et en langue arabe An-Nahar et Al
Modon. Il est l’initiateur du blog citoyenlibanais.com. À ce jour il
est exploitant agricole dans la Békaa, Liban.


Fadia KIWAN - Directrice honoraire de l’Institut de Sciences
politiques de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth. Directrice
générale de l’Organisation de la Femme Arabe depuis Juin 2018
et représentante du Liban auprès de l’Organisation de la femme
arabe. Professeure de sciences Politiques à l’Université Saint Joseph
de Beyrouth. Elle a été présidente de la Commission Nationale
de l’Unesco (1991-2004), membre du Conseil d’Université
de la UNU (2007-20013). Entre 2013 et 2015, elle a été membre
de la commission internationale d’experts chargés de revisiter
le rapport de Jacques Delors sur l’Éducation au 21ème siècle.
Elle est co-auteure de Repenser l’éducation : vers un Bien commun
mondial ?. Elle est également représentante du Chef de l’État au
Conseil Permanent de la francophonie, et a joué un rôle très actif
dans l’élaboration des rapports périodiques sur la situation de
la femme au Liban. Elle s’intéresse dans ses recherches à la société
civile, aux systèmes politiques, à la condition de la femme
arabe, au développement durable, aux droits de l’homme dans
le Monde Arabe en particulier.Elle a été nommée membre du Conseil
Stratégique de l’IFRI 2016-2018 et membre du comité d’orientation
politique d’IPEMED, à partir de 2016.


Baptiste KOTRAS - Sociologue, en post-doctorat au Laboratoire
Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (LISIS), à
l’Université Paris-Est. Il a soutenu en 2016 sa thèse de doctorat
consacrée aux start-ups et éditeurs logiciels spécialisés dans la
mesure de l’opinion sur le web, publiée en 2018 aux Éditions du
Seuil. Ses travaux portent sur la manière dont les traces numériques
et les algorithmes qui s’en saisissent transforment la production
de la connaissance et la mesure de la société.


Jenna LE BRAS - Journaliste-pigiste à Libération et BFM TV,
elle est correspondante au Caire pour plusieurs médias francophones.
Entrée à l’ESJ Lille par le biais de la “Prépa égalité des
chances” de l’ESJ Lille et du Bondy Blog, à 24 ans, elle se définit
comme une jeune journaliste issue des quartiers populaires, en
banlieue.


Shoï LORILLARD Extrasystole - Artiste, musicien, designer
sonore, fondateur de l’Astrolabe, mêle dans son travail Art
et Science, la lecture subjective du quotidien et l’environnement
avec la notion d’écologie sonore. Artisan-musicien depuis 1989.
Programmateur et organisateur de concerts depuis1991. Participe
à quelques aventures musicales (Magic Mushrooms, Cry
Babies, N.D.E.), organisationnelles (Hollow Produkts), initie et
monte une salle de concerts avec la fédération Hiéro : l’Astrolabe
à Orléans. Montage de projets artistiques : concerts, expositions,
conférences sonores, créations, festivals, tournées... Participe au
collectif d’artistes H.A.K. depuis 2005.


Tristan MATTELART - Professeur à l’Institut français de
presse (IFP), Université Paris II, chercheur au Centre d’analyse
et de recherche interdisciplinaire sur les médias (Carism). Ses
travaux portent sur les enjeux sociaux, culturels, politiques et
économiques de la transnationalisation des médias et des technologies
de communication. Il a publié récemment Géopolitique
des télévisions transnationales d’information, (en co-direction avec
Olivier Koch, Mare et Martin, 2016).


Achille MBEMBÉ - Né en 1957 au Cameroun, il est un philosophe
théoricien du post-colonialisme, politologue, historien
et enseignant universitaire camerounais. Il est intervenu dans de
nombreuses universités et institutions américaines mais aussi
au Conseil pour le développement de la recherche en sciences
sociales en Afrique (Codesria) à Dakar au Sénégal. Il est actuellement
membre de l’équipe du Wits Institute for Social & Economic
Research (WISER) de l’université du Witwatersrand de
Johannesburg en Afrique du Sud.


Sandra MEHL - Photographe documentaire. “À l’occasion
des 20 ans de la chute du mur de Berlin, je débute un travail en Israël/
Palestine sur les checkpoint séparant Israël de la Cisjordanie.
La série “Checkpoint chronicle” qui en est issue est finaliste du
Prix Roger Pic de la Scam en 2016. Mon travail photographique
devient ensuite plus intimiste, m’intéressant aux mondes populaires
en France, prenant appui sur ma propre trajectoire de vie.
Je travaille alors pendant cinq étés, de 2012 à 2016, sur les vacances
populaires dans les espaces littoraux du Sud de la France
(“p.s. : je t’écris de la plage des Mouettes”). En parallèle, j’aborde
la problématique urbaine : dans un premier temps, à Lyon, dans
le cadre d’un travail de commande sur la mémoire et les conditions
d’existence des habitants du quartier populaire des Etats-
Unis, puis, à partir de 2015, à Montpellier, en suivant deux soeurs
adolescentes de la Cité Gély dans leur intimité quotidienne (“Ilona
et Maddelena”). Cette dernière série est lauréate de la Bourse
du Talent 2016 et du Prix du Festival MAP Toulouse 2016.”


Sara MEJDOUBI - Linguiste et sémioticienne spécialiste en
analyse du discours politique, Sciences-Po Rabat. En 2007, elle
anime une conférence sur “La femme marocaine, de l’indépendance
à la réforme de la moudawana” à la médiathèque de l’Institut
français de Rabat.


Ayman MHANNA - Directeur exécutif de la Fondation Samir
Kassir – Centre SKeyes pour la liberté de la presse et de la
culture, la principale ONG de défense de la liberté d’expression
au Proche-Orient. Il a dirigé les activités de veille, de plaidoyer,
de recherche et de formation de la Fondation. En 2016- 2017,
il était également directeur exécutif du Forum mondial pour le
développement des médias, un réseau de 200 organisations spécialisées
dans la formation des médias et le soutien aux journalistes.
Il a supervisé l’organisation de grands événements, conférences,
ateliers et festivals internationaux. Il était précédemment
responsable senior des programmes de l’Institut démocratique
national pour les affaires internationales (2007-2011), en charge
de projets relatifs aux élections et à la participation civique dans
l’élaboration des politiques publiques. Il a également enseigné
le développement des politiques publiques et la communication
au programme de master à la Faculté de sciences économiques
de l’Université St-Joseph de Beyrouth (2011-2016). Ayman
détient une licence en économie de l’USJ et un master en affaires
internationales de Sciences Po Paris.


Florence MORICE - journaliste à RFI, correspondante à
Kinshasa, co-auteure de Mémoire collective, une histoire plurielle des
violences politiques en Guinée, un livre coédité par RFI et la FIDH.
Hélène MOUCHARD-ZAY - Fondatrice du Cercil, Centre
d’étude et de recherches sur les camps d’internement du Loiret,
musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv à Orléans. Hélène
Mouchard-Zay est la fille cadette de Jean et Madeleine Zay. Née
en1940 après l’arrestation de son père par le régime de Vichy,
elle a enseigné à l’Université d’Orléans. Après avoir enseigné à
l’UFR de Lettres de l’université d’Orléans, elle est actuellement
présidente du Cercil-Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv
(Orléans). Officier de la Légion d’honneur, elle a contribué à
l’édition et à la publication des Écrits de prison 1940-1944 (belin),
2014, des Chroniques du Grenier (sous presse, édition l’Écarlate) et
Jean Zay, Invention, Reconnaissance, Postérité publié (Presses Universitaires
François-Rabelais, 2016


Zeinab NOUR - Artiste multidisciplinaire, chercheuse et professeure
associée (adjointe) à la faculté des beaux-arts du Caire.
Elle a réalisé 8 expositions personnelles au Caire et à Paris en
peinture, peinture murale et photographie ; la 9e exposition est
prévue durant avril 2019 à Montreuil, Paris et a participé à 60 expositions
collectives en Égypte et à l’étranger, parmi lesquelles :
le collectif des professeurs d’art à l’Académie égyptienne à Rome
2012 - Salon d’Automne au Brésil de 2013 jusqu’à 2016 - Salon
d’Automne à Paris, 2014 - Centre National des Arts de Tokyo 2015
– l’Université Internationale de Beijing, La Chine 2016 - Centre
National des Arts du Koweït 2016 - Biennale “Sarria” en Espagne
2017, Galerie Sonia Monti, Paris 2018- Sotheby’s, Londres 2018.
Commissaire et organisatrice de l’exposition “Speak Up Girl” à la
Faculté des beaux-arts, dans le cadre de la campagne du Conseil
National de la Femme contre la violence faite aux femmes, le 5
décembre 2017, l’exposition a présenté plus de 100 oeuvres axées
sur les femmes et leurs causes, de différentes générations d’artistes
égyptiens depuis la création de la Faculté des Beaux-Arts
du Caire en 1908 (peinture, sculpture, graphisme, art vidéo).


Zineb OMARY - Professeure à l’Université internationale de
Rabat. Elle est auteur d’une thèse La sécularisation dans la pensée
politique musulmane contemporaine, sous la direction de Mohamed
Tozy et de Franck Frégosi et de Abderrahmane Moussaoui, 2012.
Elle a été membre du jury de la thèse Évaluation des politiques
publiques internationales : le cas de la coopération maroco-française en
matière administrative.


Pascal ORY - Historien, professeur à l’université Paris I,
membre du comité scientifique Jean-Zay- Cannes 39. Orienté au
niveau de la recherche vers l’histoire sociale de la France au cours
de l’époque contemporaine, via son histoire politique et son histoire
culturelle, il est professeur émérite d’histoire contemporaine
à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a aussi enseigné
à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à
Sciences Po Paris 3 et à l’Ina Sup. Collaborateur régulier de la
presse écrite et audio-visuelle, en particulier, de France Culture,
il est, entre autres, administrateur de la Société civile des auteurs
multimédia (SCAM), et fut, de 2009 à 2017, président de sa commission
du répertoire de l’écrit et, pour l’année 2010-2011, son
vice-président. En 2017 il a été élu président du Conseil Permanent
des Écrivains (CPE), confédération des dix-huit associations
françaises d’auteurs de l’écrit, chargé des intérêts des auteurs
face aux administrations publiques et au Syndicat national
de l’Édition (SNE).


Leslie PIQUEMAL - Elle est la représentante principale du
CIHRS (Institut du Caire pour l’étude des droits humains), une
ONG régionale arabe indépendante, fondée en Egypte en 1993.
À travers le plaidoyer national et international, la formation, la
recherche, le renforcement des capacités et des réseaux de la société
civile, l’activité du CIHRS se concentre sur la défense et la
promotion des droits humains en Égypte, en Libye, au Yémen,
en Syrie, en Palestine et au Maroc, entre autres. Le CIHRS, dirigé
par Bahey EL DIN HASSAN, est aujourd’hui basé à Tunis, avec des
bureaux à Genève, Bruxelles et New York, et continue de travailler
en Égypte. Docteure de l’Institut d’ É tudes politiques de Paris
(Sciences-Po), Leslie Piquemal a vécu en Égypte pendant 10 ans
et a mené des recherches doctorales sur le projet politique des
Frères musulmans égyptiens à la fin de l’ère Moubarak, puis sur
les nouveaux collectifs luttant contre les violences liées au genre
dans l’espace public cairote.


Edwy PLENEL - Journaliste politique, co-fondateur et président
de Mediapart. Il entre au service Éducation du Matin de
Paris, puis au journal Le Monde en 1980. D’abord spécialiste des
questions d’éducation, il s’y fait remarquer par ses enquêtes. Ses
révélations sur la plupart des affaires de la présidence de François
Mitterrand en feront une figure du journalisme indépendant et
critique. Principal animateur de la nouvelle formule du Monde
apparue en 1995, il est directeur de la rédaction de 1996 à 2004.
Depuis 2008, président et cofondateur du site web d’information
et d’opinion Mediapart, il a joué un rôle-clé dans la révélation
des affaires Woerth-Bettencourt, Cahuzac, Aquilino Morelle et
Sarkozy-Kadhafi, mais ėgalement dans des enquêtes internationales
comme les Football Leaks ou les Malta Files.


Ammar ABD RABBO - Journaliste et photographe francosyrien.
Il expose en 2014, en marge du “Mois de la Photo” à Paris
une série de photos de la ville d’Alep, au nord de la Syrie, et
dénonce la représentation de la guerre dans les médias. En décembre
2016, il publie un livre intitulé ALEP À Elles Eux Paix (éd.
Noir Blanc Etcetera, Liban). Le recueil est présenté comme un
hommage aux civils syriens. Il est nommé au grade de Chevalier de
l’ordre des Arts et Lettres, en 2017. Les insignes lui sont remises par
le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, dans
une cérémonie à Paris, au siège du ministère, rue de Grenelle, le
22 juin 2018.


François ROBINET - Maître de conférences en histoire
contemporaine, Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines.
Il a consacré une thèse à la médiatisation du génocide des Tutsi
du Rwanda et des conflits africains des années 1990-2000. Ses
travaux portent sur les processus de construction mémorielle et
sur les rapports entre histoire et mémoire. Membre du Centre
d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, il contribue à
la diffusion de la recherche scientifique à travers la revue Le Temps
des Médias, le site Decryptimages et le festival Les Médiatiques.


Lucas ROXO - Journaliste indépendant, ancien de l’ESJ Lille,
a été en résidence-mission d’éducation aux médias à Roubaix
durant quatre mois, entre novembre 2016 et mars 2017. Il est
journaliste indépendant et travaille sur les problématiques de
l’immigration et des quartiers populaires. Il collabore à la Radio-
Télévision Suisse, Usbek&Rica et Les Inrocks. Il vient de réaliser
un documentaire sur l’immigration portugaise et est le co-auteur
d’un document multimédia La marche d’après Sur l’héritage de la
marche pour l’égalité et contre le racisme. Il anime également le projet
“Lille en quartiers” avec les étudiants de l’ESJ Lille.


Pinar SELEK - Née en 1971 à Istanbul, elle construit sa vie, ses
engagements et ses recherches autour de l’adage « la pratique est
la base de la théorie ». Sa mère, Ayla Selek, tenait une pharmacie,
lieu d’échanges et de rencontres, et son père, Alp Selek, est avocat,
défenseur des droits de l’Homme. Son grand père, Haki Selek,
est un pionnier de la gauche révolutionnaire et cofondateur
du parti des Travailleurs de Turquie (TIP). Apres le coup d’Etat
militaire de 1980, Alp Selek est arrêté et maintenu en détention
pendant près de cinq ans. Pinar Selek poursuit alors des études
au lycée Notre-Dame de Sion où elle apprend le français et rencontre
des objecteurs de conscience.


Omar Youssef SOULEIMANE - Né 1987 à Quoteifé, sur
les plateaux du Kalamoune au nord de Damas. Entre 2006 et
2010, il a été correspondant de la presse syrienne, et a collaboré
avec de nombreux journaux arabes. Il est l’auteur de livres de
poésie, Chansons de saison en 2006, Je ferme les yeux et j’y vais (prix
koweitien Saad Al Sabbah en 2010). Ayant participé aux manifestations
pacifiques dès mars 2011 à Damas puis à Homs, il a été
recherché par les services des renseignements syriens. Pour éviter
la prison, il est entré dans la clandestinité et est parvenu à quitter
son pays. La France, où il vit depuis 2012, lui a accordé l’asile politique.
Il a publié depuis son exil plusieurs recueils de poésie, Il
ne faut pas qu’ils meurent (éd.Al Ghaoune, Liban, 2013) ; La Mort ne
séduit pas les ivrognes (éd. L’oreille du loup, Paris, 2016) ; L’Enfant
oublié (éd. Signum, Paris, 2016) ; Loin de Damas (éd. Le Temps des
cerises, 2016) ; Le Petit Terroriste (éd. Flammarion, 2018).


Éric VALMIR - Il a été le correspondant de Radio France
en Italie pendant cinq ans. Installé à Rome, il couvre toute l’actualité
italienne, produit et réalise la série radiophonique “Ciao
Ragazzi” et… commence à écrire Magari. Rentré à Paris, il anime
depuis septembre 2011 sur France Inter un rendez-vous matinal
politique “Les jeunes dans la présidentielle”. Il est l’auteur entre
autre de Toute une nuit (éd. Robert Laffont, 2005), de Italie, belle et
impossible (éd. Editalie, 2011). Pêcheurs d’hommes est son dernier
roman (éd. Robert Laffont, 2018).


Dominique WOLTON - Docteur en sociologie et spécialiste
de la communication. Il a fondé en 2007, l’Institut des
sciences de la communication du Centre national de la recherche
scientifique. Il dirige la collection de livres de poche “Les Essentiels
d’Hermès” et la collection CNRS Communication (éd.
CNRS). Il est l’auteur de Politique et société - Entretiens avec le pape
François (éd. de l’Observatoire, 2017), Communiquer c’est vivre –
Entretiens avec Arnaud Benedetti (éd. Cherche-Midi, 2016), Avis à la
pub. Création et autorégulation (collectif, éd. Cherche-Midi, 2015),
La Communication, les hommes et la politique (éd. CNRS, 2015). Depuis
2005, il préside le Conseil de l’éthique publicitaire, instance
associée à l’ARPP de réflexion et d’anticipation sur les valeurs de
la société, ses attentes par rapport à la publicité.
Samar YAZBEK - Romancière et journaliste syrienne, née à
Jableh, Syrie, en 1970, elle a publié trois collections d’histoires
courtes, quatre romans, ainsi qu’un mémoire et un récit littéraire
sur la révolution Syrienne.


Samar YAZBEK - Romancière et journaliste syrienne, née à
Jableh, Syrie, en 1970, elle a publié trois collections d’histoires
courtes, quatre romans, ainsi qu’un mémoire et un récit littéraire
sur la révolution Syrienne. Samar Yazbek vit en France




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | AGENDA 2020 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES