Spectacles et musiques du monde

A la une

MARCEL KHALIFE & RAMI KHALIFE

Le Vendredi 13 septembre au domaine d’O, à Montpellier, dans le cadre du Festival Arabesques

SOFIANE SAIDI

Vendredi 13 septembre 2019 au domaine d’O , dans le cadre du Festival Arabesques

DUOUD - Mehdi HADDAB & SMADJ

Samedi 14 septembre 2019 au domaine d’O , dans le cadre du Festival Arabesques

Groupe Acrobatique de Tanger

Samedi 14 septembre 2019 à 21h00 au domaine d’O, dans le cadre du festival Arabesques

TAKFARINAS

Dimanche 15 septembre 2019 à 19h au domaine d’O, dans le cadre du festival Arabesques

Beihdja Rahal & Lila Borsali

"La Rentrée en Nouba" par Beihdja Rahal & Lila Borsali le 14 Septembre 2019 à l’Opéra d’Alger

SEYDOU BORO-KOTEBA

« KOTEBA » , c’est la forme de théâtre traditionnel bambara, Premières les 13 et 14 septembre 2019 à deSingel, Anvers (Belgique)

Fatou Diome

Rencontre avec Fatou Diome , Le Vendredi 20 septembre 2019 à la Librairie Atout Livre

SOUAD MASSI

le 21 Septembre 2019 à l’ Alhambra Genève à Genève, Suisse

hommage à Hilaire Penda

la Ville de Montreuil rend hommage à Hilaire Penda, le samedi 14 Septembre 2019

HOURIA AICHI

le 14 septembre 2019 aux Rencontres polyphoniques de Calvi - Corse

Youssou N’Dour

Dimanche 15 Septembre 2019 au Parc Départemental de La Courneuve

AZIZA BRAHIM

En concert en Septembre 2019

Teofilo CHANTRE

Le Vendredi 20 Septembre au Comptoir à Fontenay sous bois

Cheick Tidiane Seck

le 21 Septembre 2019 à Bercy, dans le cadre de La Nuit du Mali

GOOGOOSH

le 21 Septembre 2019 à San Jose -Center for the Performing Arts

Hervé Koubi

"Boys don’t cry " Du 19 au 26 septembre 2019 au Maroc avec l’Institut français

MORY KANTE

le 21 Septembre 2019 à Bercy, dans le cadre de La Nuit du Mali

RAPHAEL FAYS

Le Samedi 28 Septembre 2019 à Le Triton Les Lilas

SYRINE BEN MOUSSA

le Dimanche 29 Septembre 2019 à l’ Olympia Bruno Coquatrix Paris (75)

LEE SCRATCH PERRY

En concert en Septembre 2019

RENAUD GARCIA FONS

17 Septembre 2019 au Jazz en Touraine Montlouis-Sur-Loire

GHALIA BENALI

le 29 septembre 2019 à L’Olympia à Paris dans le cadre de la soirée ONE NIGHT IN TUNISIA

Chicuelo

Le Mercredi 25 Septembre 2019 au Bal Blomet à Paris

IMED ALIBI

Vendredi 20 septembre 2019 au domaine d’O, dans le cadre du Festival Arabesques

FLAVIA COELHO

En concert en Septembre 2019

Les Petits ruisseaux , sortie du film le 23 juin 2010

Un film écrit et réalisé par Pascal RABATà? avec : Daniel PREVOST, Bulle OGIER....

Emile, retraité et veuf, coule des jours paisibles ponctués par des parties de pêche sur les bords de Loire et les discussions avec les copains au bar du village. Pendant ce temps, son camarade Edmond, lui aussi vieux gars solitaire, n�oublie pas de rester vivant et multiplie les rencontres amoureuses en toute discrétion. Quand ce dernier meurt, Emile se retrouve face à lui même, face à des envies et des désirs qu�il croyait oubliés.

Réalisation : Pascal Rabaté

MILE : Daniel PRÉVOST

EDMOND : Philippe NAHON

LUCIE : Bulle OGIER

LENA : Julie-Marie PARMENTIER

LYSE : Hélène VINCENT

GÉRARD : Bruno LOCHET

PATRON PENALTY : Charles SCHNEIDER

Pascal Rabaté est un auteur de bande dessinée français, né le 13 août 1961, vivant et travaillant à Angers.

Il se lance dans la bande dessinée en 1989 après avoir étudié la gravure à l’École des Beaux-Arts d’Angers au début des années 80. Il a réalisé des BD en noir et blanc, en lavis et en couleur, et propose au fil de ses oeuvres des univers très variés. Influencé par Buzzelli, Battaglia, Bofa et Alexis, son trait oscille entre le réalisme et le grotesque. Son adaptation en bande dessinée du roman d’Alexis Tolstoï Ibicus lui vaut un succès critique et public notable qui lui permet d’être considéré comme un grand auteur contemporain.

En 2003, il reçoit le Grand Prix du festival Des Planches et des Vaches, puis en 2009 le prix Jacques Lob (festival de Blois), récompensant tous deux l’ensemble de son �uvre.

En 2010 il se lance dans l’aventure cinématographique avec ’Les Petits Ruisseaux’

Daniel Prévost est né et a passé son enfance dans un milieu ouvrier. Il sort de l’école dramatique de la rue Blanche avec un premier prix de comédie et décroche, en 1964, un rôle au théâtre dans Un certain M. Blot, aux côtés de Michel Serrault. Deux autres rencontres importantes jalonnent ses débuts : Bobby Lapointe, avec lequel il écume les cabarets, et Jean Yanne, dont il devient l’un des acteurs fétiches.

Habitué des émissions comiques de la télévision, il apparaît dès les années soixante chez Jean-Christophe Averty (Les Raisins verts, Douches écossaises), puis dans Les Saintes chéries et La Caméra invisible. Dans le même temps, on le voit faire ses débuts au cinéma dans des films comme Le Roi de coeur (1966) de Philippe de Broca , Erotissimo (1968) de Gérard Pirès (qu’il retrouve deux ans plus tard pour Elle court, elle court la banlieue), et Daniel Prévost commence ses collaborations avec Michel Audiard (Elle cause plus, elle flingue en 1972, Comment réussir quand on est con et pleurnichard en 1974) ou Jean Yanne (Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil en 1972, Moi y’en a vouloir des sous en 1973).

Le Petit rapporteur (1974), de Jacques Martin, et les sketches loufoques écrits par Gébé et Topor pour Merci Bernard (1980, Jean-Michel Ribes) le font connaître au grand public et comptent parmi ses meilleures participations à des émissions télévisées.

Depuis Uranus (1990, Claude Berri), où son personnage de cheminot communiste pleutre, souffre-douleur de Gérard Depardieu fait merveille, les cinéastes le voient autrement.

Enquêtant dans Ville à vendre (1992, Jean-Pierre Mocky), il est un brigadier junkie et coureur peu banal, alors que pour Raoul Ruiz, il revêt la soutane, tentant vainement de réveiller les habitants endormis de L’Oeil qui ment (1993).

Ce registre étrange, propre aux deux cinéastes, est idéal pour Daniel Prévost, sans cesse en proie au comique de l’absurde.

Depuis, beaucoup de cinéastes français font appel à lui pour d’importants seconds rôles : Yves Angelo (Le Colonel Chabert, 1994), Gérard Lauzier (Le Plus beau métier du monde, 1996), Philippe Lioret (Tenue correcte exigée, 1997).

Il est présent dans trois des plus grands succès français de la fin du XXe siècle : Le Dîner de cons (1997, Francis Veber) pour lequel il obtient l’Oscar du meilleur second rôle, Astérix et Obélix contre César (1998, Claude Zidi) et La Vérite si je mens ! 2 (2000, Thomas Gilou).

Son entrée dans le 21ème siècle lui permet de tourner avec d’illustres réalisateurs comme Jean Becker (Un Crime au paradis) et Alain Resnais (Pas sur la bouche) mais aussi d’apparaître dans deux premiers films, qui révèleront leur réalisateur respectif : Mon idole de Guillaume Canet et La Maison du bonheur de Dany Boon. En 2008, soit près de trente ans après l’émission Merci Bernard, il retrouve Jean-Michel Ribes qui réalise Musée haut, musée bas.

La même année, il accompagne Jean-Paul Belmondo sur le remake du film de Vittorio De Sica ( Umberto D.) intitulé Un homme et son chien avant de tenir à nouveau le haut de l’affiche des Petits ruisseaux de Pascal Rabaté en 2010.




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | AGENDA 2020 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES