Spectacles et musiques du monde

A la une

Max CILLA

le Vendredi 31 Mai 2019 au Baiser Salé à Paris

ROKIA TRAORE

Samedi 8 juin 2019 à 21h40 au théâtre Silvain à Marseille

Mercedes Péon

le 24 Mai 2019 au Pan Piper à Paris , dans le cadre du Festival Interceltique de Lorient

Frapadingos

Le 24 mai 2019 à 21h30 au Studio de l’Ermitage à Paris

Amel Brahim-Djelloul

Samedi 1er juin 2019 à l’ Église Sainte-Croix de Carouge dans le cadre du Festival Agapé Carouge Genève 2019

ZOUFRIS MARACAS

En concert en Mai 2019

Winston McAnuff & Fixi

Le 28 mai 2019 au Café de la Danse à Paris

Anne Paceo

le Mercredi 29 mai 2019 - Anne Paceo “Rewind” à Coutances - jazz sous les pommiers

TITI ROBIN

le 01 juin 2019 Les Dominicains - Guebwiller

Kiala

concert

2018

30 Mars 2019 à La Marbrerie , Montreuil

Kiala & The Afroblaster guest Fab Smith


Biographie

Kiala Nzavotunga est né au Congo (ex-Zaïre) , sa famille vient de l’Angola. À l’âge de 10 ans, il arriva à Kinshasa, le pôle de la musique africaine avec des influences latino-américaines telles que la rumba, le meringué, le cha-cha-cha. Là, il entra chez les boy-scouts et fût encouragé pour étudier la guitare. Il commença alors à jouer dans les clubs de la ville, puis entra dans le groupe de soukouss-rumba Negro Succès ainsi que l’Africa Jazz de Kabassele.

En 1974, il commença à voyager à travers l’Afrique, jouant en tant que guitariste au Congo-Brazzaville, en Angola, au Gabon, au Cameroun et finalement au Nigeria. Il vécut 9 ans dans ce pays, jouant dans différents groupes de Lagos : Eyes of Man, Black Children, Action Funk Ensemble, et Stormers. En 1981, Fela Anikulapo Kuti l’invita à rejoindre son groupe, Egypt 80, avec lequel Kiala enregistra l’album Original Suffer Head.

En 1983, Pascal Imbert, manager de Fela, lui suggéra de former un groupe. Ghetto Blaster est né en compagnie de musiciens de Fela (Kiala, Udoh Essiet, Nicholas Avom), Willy N’for, Betty Ayaba et de deux musiciens français (Stéphane Blaes, Romain Pugebet). Le groupe arrive à Paris la même année.

Ghetto Blaster a eu beaucoup de succès en Europe, ils ont fait les premières parties de James Brown, Albert King, Kool and the Gang, Manu Dibango, Kassav’ Leur premier album People est sorti en 1984 (contenant le tube Na Waya).

En 1988, le groupe entama une tournée aux États-Unis, mais suite à des désaccords sur l’avenir artistique du groupe, Ghetto Blaster se sépara.

Après Ghetto Blaster, Kiala explora d’autres univers musicaux. Il créa un autre groupe One Love Connection, avec lequel il travailla sur des compositions et arrangements basés sur des rythmes africains, tels que le zebola, un rythme de danse zaïroise.
En 1989, il rencontra les membres du groupe Jagatara, et trouva beaucoup de similitudes entre la musique japonaise et africaine, Il s’intéressa à combiner des rythmes africains sur des chansons japonaises. En 1993, il enregistra une démo d’une chanson japonaise traditionnelle Osaru-no-kagoya, avec Kunimoto Kateharu (auteur de My Shammy Six). Dans cet enregistrement, ils utilisent des instruments traditionnels : Kunimoto joue du shamisen (luth japonais) et Kiala du likembe (piano à pouce africain).

Entre 1989 et 1998, Kiala passe beaucoup de temps entre Tokyo et Paris, composant, écrivant et jouant avec One Love Connection et des groupes japonais tels que Vibrastone et Jagatara. En 1995, il écrit le morceau Mbanza Mpuena pour la compilation The Rainbow Colored Lotus, pour le tremblement de terre de Kobe au Japon.
De 2001 à 2003, Kiala a travaillé sur l’album des 20 ans de Ghetto Blaster, River Niger, sorti en 2003 et permet au groupe de revenir sur scène après des années de silence.
Depuis, il travaille avec Doctor L, artiste important sur la scène de la musique électronique. Ils ont sorti ensemble l’album Psycho - There must Be a Revolution Somewhere sur le label Mind en 2005, et sur lequel Kiala est auteur-compositeur et joue du likembé (sanza), de la guitare et chante.

Kiala collabore également avec Omar Sosa et Stéphane Belmondo.
De ces collaborations nait l’album One Race produit par le guitariste Slim Pezin. Nous y retrouvons Stéphane Belmondo, Sandra Nkake, Cyril Atef, Lulendo et Rody Cereyon. Encouragé par l’accueil chaleureux des professionnels, Kiala reforme un groupe, KIALA, avec notamment Hilaire Penda à la basse et commence une longue série de concerts.


Discographie

STOMERS

"Lover Song" (Tabansi, 1981)

FELA ANIKULAPO KUTI

"Original Suffer Head" (Barclay, 1981)

GHETTO BLASTER

"Preacher Man" single (Island, 1983)

"People" (Mélodie, 1984)

"People" vinyl (Follow Me Records, 2002)

"River Niger" (Next Record Entertainment, 2003)

KIALA

"One Race" (2010) feat. Sandra Nkake, Stéphane Belmondo, Cyril Atef, Lulendo, Slim Pezin, Rody Cereyon.

Collaborations

"Psyco" (Mind, 2004) feat. Doctor L, Omar Sosa, Stéphane Belmondo, Ayo, Ji Dru.

"Not Your Frequency - Communication By Transfusion" (Mind, 2005) feat. Doctro L, Omar Sosa, Stéphane Belmondo, Jean-Phi Dari, Allen Ginsberg, Clip Payne, Ji Dru.

Compilations

"The Rainbow Colored Lotus" (Unicom Records, 1995)

"Afro Beat No Go Die" (Sanachie, 2001)

"Afro Beach" (Undiscovered, 2005)

"World 2004" (Wrasse, 2005)

"Afrobeats" (Comet, 2005)

"AfroClub Nights" (Lola’s World, 2007)

"Peace" (Amnesty International, 2010)



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | AGENDA 2020 | ARCHIVES