Spectacles et musiques du monde

A la une

ABD AL MALIK- Agora au Théâtre de la Ville

"Agora", un week-end imaginé par ABD AL MALIK du 22 au 24 février au Théâtre de la Ville à Paris

Toine Thys

Le 22 février 2019 au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Rana Gorgani

le 19 Février 2019 au Théâtre des Champs Élysées - Performance pour le Concert de Simon Ghraichy

SOUAD MASSI

Le Vendredi 8 mars 2019 à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

Aynur Dogan

Le Samedi 9 mars 2019 - 20h à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

AZIZA BRAHIM

Le Dimanche 10 mars 2019 - 17h30 à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

Khalil Chahine

le 2 Mars 2019 au SUNSET à Paris

Barbara Hendricks

le 02 Mars 2019 au Parc des Expos (Le Capitole) (Chalons en Champagne)

ROBERTO ALAGNA

du 7 au 29 Mars 2019 à l’Opéra Bastille

Winston McAnuff & Fixi

En concert en Mars 2019

ROBERT CHARLEBOIS

En concert en Mars 2019

Isabelle Georges

Le samedi 23 février 2019 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

IDIR

le 19 Mars 2019 à Villepinte

Kamel Le Magicien

magicien


La magie, jusqu’à l’arrivée de Kamel, c’était un haut de forme, un costume ringard, des lapins et une dinde au sourire niais. Tout a changé avec cet artiste révélé par ses prestations spectaculaires au Grand Journal de Canal +.

Flashback sur la naissance d’une passion : Dans son quartier, à Clichy-Sous-Bois, Kamel a 11 ans quand il découvre la magie. il voit sur France 3 David Copperfield lui « vendre du rêve ». Lui aussi veut mystifier ses amis. « Mes premiers cobayes c’était mes frères. Ils ont fini par être soulés. Après c’était les potes du quartier. Ils faisaient tout pour que je rate, genre ils ne remettaient pas la carte dans le tas quand je tournais le dos. C’était une bonne école. Au début je bricolais, et j’ai fini par les bluffer ».

Quand Kamel découvre la « street magie », un concept développé aux Etats-Unis, c’est comme une seconde révélation. Il enregistre un pilote d’émission et le propose à France 4 en 2007. Les Agités Du Bocal sont intéressés, et veulent Kamel sur le plateau de l’émission en plus de ses séquences enregistrées. « L’aventure est partie de là. Les présentateurs me mettaient à l’aise, ça se sentait, je cassais les codes de la magie, sans bimbo ni costume de pingouin ».

Après la fin de l’émission, en juin 2009, Kamel est contacté par Canal +.

« Le gars me dit qu’il me rappelle vers le 15 août. Arrive le 20 août. Le 25, toujours rien. Je me dis que c’est mort. Et le 30 août, coup de fil : tu commences vendredi, l’invitée c’est Meryl Streep. Les conditions c’était de ne pas la toucher, il ne fallait pas être tactile, faire attention à ce que je disais… Je me suis laissé aller, elle a été adorable, le tour de magie a cartonné et le soir même, je faisais le zapping. Elle a signé mon contrat, entre guillemets ».

C’est le début de la reconnaissance de Kamel Le Magicien par le grand public. Et une période de travail acharné. Il épate avec sa tchatche et son talent des invités prestigieux comme Jude Law, Jennifer Lopez, Dustin Hoffman, Rachel McAdam et même un sorcier, Harry Potter, alias Daniel Radcliffe. « Je suis toujours à la recherche de nouveaux tours. Je travaillais nuit et jour au Grand Journal. Dès que je connaissais le nom de l’invité, je bossais non stop du lundi au vendredi pour un tour de quatre minutes. Les caméras compliquent tout car le boniment va avec les mains, on détourne l’attention du public par des gestes. Un tour de magie est plus dur à la télé que sur scène ».

Fasciné par le professionnalisme des entertainers made in USA, Kamel travaille avec les Américains. Mais reste un artiste de proximité qui adore opérer dans la rue, avec des anonymes, autant que sur les plateaux télé avec des stars. Et le rêve de Kamel, c’est d’offrir au public un spectacle live à nul autre pareil. Il travaille sur son premier show en compagnie d’une pointure US, Don Wayne, qui a collaboré vingt ans avec David Copperfield. « Il m’a beaucoup aidé pour la scénographie, la mise en scène, les lumières » explique Kamel, qui enrôle les auteurs des Guignols pour l’écriture des textes. Après des mois de rodage, la première représentation en public de « Kamel Le Magicien En Live » a lieu le 21 décembre 2012, à Bondy. Un rodage qui confirme les espoirs les plus fous de ce magicien comédien. « J’ai eu une standing ovation, j’étais ému. Je parle de ma grand-mère à la fin du spectacle, c’est de l’émotion, et je réalise un rêve de gosse : Je monte sur scène en faisant ce que j’aime. Rien de plus beau que de voir un père de famille avec ses enfants qui dit “ils vous adorent !” »

Le spectacle de Kamel ? Des danseurs, du break, des vannes, de la musique… Et de la magie, beaucoup de magie. « Le stand up c’est parfois communautaire, la magie c’est universel. Ça parle à tout le monde, de 7 à 77 ans. Et pour mon premier spectacle, il fallait que tout soit fluide. La magie, c’est fort quand on donne l’impression qu’elle existe. Il faut faire croire que j’ai des vrais pouvoirs. Qu’on se dise ça pendant une heure et quart. Il y en a qui pensent que je travaille avec des djinns ! Comme on dit : “S’il y a pas de truc, c’est fort. S’il y a un truc, c’est encore plus fort” »



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES