Spectacles et musiques du monde

A la une

Festival Africolor 2020

du 14 Novembre au 18 Décembre 2020

Issa Cissokho

Reportage au Festival de THAU

Anna Cinzia Villani

Anna Cinzia Villani , nous présente la musique traditionnelle du sud de l’italie ( Salento ) , un moment d’improvisation d’une rare qualité à Marseille, au Babel Med Music 2012

BAHDJA "KENZA"

Extrait vidéo "KENZA"

BALLAKE SISSOKO

reportage le 28 Février 2020 au COMPTOIR à Fontenay-sous-Bois

Andy Emler

le 28 Février 2020 au COMPTOIR - 94120 Fontenay-sous-Bois

Franck Riester , ministre de la Culture

Discours le 23 janvier 2020 au BIS - Biennales Internationales du Spectacle

TAKFARINAS au festival Arabesques

Reportage le Dimanche 15 septembre 2019 au domaine d’O, dans le cadre du festival Arabesques

Assia Guemra -Nouba II – Tango arabe - Shooting

Dans les coulisses de " Nouba II – Tango arabe " le nouveau spectacle de la Compagnie Tellurgie, dirigée par Assia Guemra

African Variations

Reportage "African Variations" le Vendredi 15 novembre 2019 à Le Comptoir à Fontenay sous bois

Festival du Film franco-arabe 2019

Soirée d’ouverture de la 8e édition du FFFA, le Vendredi 8 novembre 2019 au Cinéma Le Trianon Romainville

Jacarandá de Fernando del Papa

Spectacle Brésilien de Fernando del Papa

Juan de Marcos

Afro Cuban All Stars au New Morning

LES DERVICHES TOURNEURS DE DAMAS

Reportage vidéo à Montpellier

Waed Bou Hassoun -live in Festival Arabesques

Extrait du concert solo donné au Festival Arabesques à Ville de Montpellier

KAORI "On joue du blues"

"On joue du blues" , extrait du concert du groupe calédonien KAORI à Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris pour la sortie album " aux iles fortunées"

Naïma Dziria

Reportage Vidéos au Centre Culturel Algérien (Paris 15e)

Festival Flamenco Nîmes 2019 - conférence à Chaillot

Extrait de la conférence de presse du Festival Flamenco Nîmes Le Mercredi 19 décembre au Chaillot - Théâtre national de la Danse

Abdelkader Chaou

Extraits concert du grand maitre du Chaabi , Abdelkader Chaou au festival Arabesques 2012 au Domaine d’o à Montpellier

Alexandre Paulikevitch

Chorégraphie "Tajwal" le Mercredi 18 avril 2018, - Soirée de lancement du Printemps de la danse arabe à Institut du Monde Arabe ( IMA)

Figures de femmes totem des Outre-mer

Extrait du spectacle "Figures de Femmes totem des Outre-Mer" au Grand Rex Avec : Jocelyne BÉROARD, Tanya SAINT-VAL, Sylviane CÉDIA, Christine SALEM, TYSSIA et James GERMAIN, Lisa SIMONE, Rokia (...)

Académie Charles Cros 2017- discours d’ouverture

l’Académie Charles Cros a fêté ses 70 ans à la Maison de la Radio..reportages

Djamel Allam

Reportage au Cabaret Sauvage

Alain Mabanckou à la Fondation Louis Vuitton

Reportage à la Fondation Louis Vuitton le 25 Juin 2017, avec Alain Mabanckou, Soro Solo, Marc Alexandre OHO BAMBE - Capitaine Alexandre et Dany Laferrière

BENJAMIN STORA & AHSENE ZEROUI

BENJAMIN STORA & AHSENE ZEROUI Conférences et débats L’immigration maghrébine en France "Histoire et mémoire, religion et identité"

BABEL MED MUSIC - ARCHIVES

ARCHIVES REPORTAGES

Christian OLIVIER - Grands Prix 2016 de l’académie Charles Cros

GRAND PRIX ACADEMIE CHARLES CROS 2016 Catégorie : chanson à CHRISTIAN OLIVIER à l’occasion de la sortie du cd "On/Off "

KASSAV

2020

Le Vendredi 23 juillet 2021 aux Arènes De Bayonne / reporté au VENDREDI 23 JUILLET 2021


Le Samedi 19 septembre 2020à Mantes La Jolie (78) dans le cadre du festival Eole Factory festival



Création du groupe

L’aventure a commencé lorsque Pierre-Edouard DECIMUS, vieux routier de la musique antillaise, membre du groupe Les VICKINGS, et Freddy MARSHALL décident de concevoir une nouvelle démarche musicale. Ils font appel à Jacob DESVARIEUX, à l’époque guitariste et arrangeur, plutôt amoureux de Rock et de R’n’B. Georges DECIMUS, frère de Pierre Edouard fait également partie de la base de départ. Très attaché à la musique populaire de la Guadeloupe, PE Décimus cherche à l’adapter aux techniques musicales modernes. Pour les enregistrements, il font appel à de nombreux musiciens de studio, qui vont réaliser ce qu’ils ont en tête. C’est d’abord expérimental, ils commencent en utilisant les rythmes d’origine, essentiellement venant du Gwoka. Kassav est donc une idée avant d’être un groupe. Une réflexion, un désir de progression, un retour aux sources. La première mouture du groupe rentre en studio en novembre et, au début de l’année 1979, paraît le premier album de Kassav, intitulé "Love and Ka Dance".

Le groupe se formera au fur et à mesure, sous diférentes formes « Soukwé kò’w » ou Kassav, avec des allées et venues de musiciens et chanteurs jusqu’en 1984. A cette époque, les musiciens antillais ne sont pas professionnels : la musique, est un passe-temps et en aucun cas un métier - « ça ne paye pas ». KASSAV’ va bouleverser l’une et l’autre habitude : en se produisant essentiellement en concert, en enregistrant disque sur disque, quinze jusqu’à présent (sans compter les « live ») sous le nom générique du groupe, et plus de trente albums solos de ses membres. En conquérant un public de plus en plus vaste et fidèle, le groupe fondateur du ZOUK rend orgueil et considération à la musique et aux musiciens antillais, dans la Caraïbe comme en France où beaucoup de jeunes, loin de l’île de leurs parents, peuvent enfin s’identifier à un groupe, une culture. Les premiers albums du groupe sont produits par divers producteurs de musique antillaise, considérés par les majors français comme étant trop « ethniques »

De 1984 à 1987, Kassav est sous le label GD Productions de Georges Debs disquaire à la Martinique, et distribué par Sonodisc. Cette association permet un meilleur confort financier pour la réalisation d’albums de qualité dans les meilleurs studios de Paris. La stratégie de Kassav pour installer la nouvelle tendance fut de proposer un album par an sous le nom du groupe, mais jusqu’à 3 autres albums solo de ses membres. Chacun pouvait à son aise développer son style dans la lignée proposée par le trio de départ. Curieusement les plus gros tubes du groupe sont issus des albums solo.

Mais ces albums sont réalisés avec tous les membres du groupe qui se retrouvent en studio à chaque nouvel enregistrement. En décembre 1984, Kassav a rendez-vous avec le succès international. Avec Zouk-la sé sel sel médikaman nou ni, de l’album Georges et Jacob, le style musical a définitivement un nom : le ZOUK. C’est le public qui le lui a donné. Le terme « zouk » était utlisé depuis les années 60 pour parler de bal, surprise party, soirée dansante. La musique de Kassav devenait celle qu’on entendait le plus à ce moment là dans ces endroits comme à la radio. Non baptisée encore, elle était de la « musique de zouk » pour ceux qui ne la considéraient pas comme de la « grande » musique, mais aussi par ceux qui la réclamaient, pour enfin devenir le Zouk.

En 1985, et jusqu’en fin 1987, Kassav commence à sillonner toute l’Afrique, qui en redemande, et le groupe remplit les stades jusqu’à 90.000 personnes ! L’album Malad’aw est leur second disque d’or. Le premier Zénith de Paris, en juin de la même année, est complet un mois à l’avance, et démarre une série de rendez vous dans cette salle avec un public qui se mélange de plus en plus. On est loin des groupes antillais amateurs qui sévissaient avant l’arrivée de Kassav sur le marché. En février 86, ils fêtent leur premier Disque d’Or devant 40.000 personnes rassemblées à l’Anse Bertrand en Guadeloupe. Communion et fierté ont au rendez-vous. Du 1er au 4 mai, ils se produisent au Zénith, véritable consécration parisienne pour le groupe antillais. Le 21 juin 86, jour de la Fête de la Musique en France, est organisé pour la première fois un Carnaval antillais à travers Paris. A la fin du défilé, sur la pelouse de Reuilly, on retrouve le groupe déjà mythique devant plus de 250.000 personnes (chiffre de la police). Les autres places de Paris font la Une des magazines et journaux télévisés pour la fête de la Musique, Kassav reste encore ignoré par la plupart des médias parisiens.

Décembre 1986, Jocelyne enregistre son premier album solo qui sera également le premier disque d’or féminin aux Antilles. Un de ses titres Kolé séré est repris en duo avec Philippe Lavil et reste longtemps à la deuxième place dans le Top 50 français, après Jo le Taxi. Les majors ne peuvent plus ignorer ce groupe qui avance avec les moyens du bord, et trois d’entres elles le courtisent. CBS qui deviendra Sony Music « gagne » la signature avec le groupe car c’est la seule major à accepter de ne pas « toucher » à la musique du groupe qui avait fait ses preuves.

En 1987 et le premier album Vini Pou ainsi que le second Majestik zouk sont disques de platine. Tous les albums du groupe qui suivront, seront disques d’or. 1988 le groupe reçoit un Award aux Victoires de la Musique : Meilleurs groupe français et remplit le Zénith 8 soirs de suite en y faisant 9 concerts puis 10 l’année suivante. Georges quitte le groupe en 1991 et le réintègre en 2004.

Le groupe rompt avec Sony Music en 2002, Patrick Saint Eloi quitte le groupe cette même année pour faire cavalier seul. Jacob DESVARIEUX (1979), guitare et chant, Georges DECIMUS (1979) basse, Jocelyne BEROARD (1980) chant, Jean Claude NAIMRO (1981) piano et chant et Jean Philippe MARTHELY (1981) chant, sont les membres du groupe KASSAV Producteur et propriétaire de ses productions, Kassav est distribué par Warner France.


Evènements importants

1985 Premier concert au Zénith de Paris (8000 personnes)

1986 Premier disque d’or de la musique antillaise, pour l’album de Jacob DESVARIEUX et Georges DECIMUS « Yélélé », remis lors d’un concert en Guadeloupe devant 40.000 personnes
4 concerts au Zénith de Paris
Plus de 250.000 personnes au concert du groupe pour le premier carnaval antillais de Paris, sur la Pelouse de Reuilly, Vincennes

1987 Concert à Baillif en Guadeloupe, plus de 70.000 personnes
7 concerts au Zénith de Paris

1988 A New York, Miles Davis vient écouter le groupe lors d’un concert et le mentionne dans sa biographie, considérant le Zouk créé par Kassav comme étant la musique du futur.
90.000 personnes au concert de Luanda, Angola
9 concerts au Zénith de Paris

1989 Premier disque de Platine de la musique antillaise remis à la Guadeloupe au Centre des Arts.
Kassav est le premier groupe noir à se produire en URSS, à Leningrad, trois soirs de suite.
10 concerts au Zénith de Paris

1991 - Georges DECIMUS quitte le groupe, Frederic CARACAS le remplace.
6 concerts au Zénith

1992 Le groupe tourne dans le film d’Euzhan Palcy « Siméon » une fable avec en trame l’histoire fiction du groupe.

1993 - 6 concerts au Zénith

1995 Remaniement des musiciens et changement de manager.

1996 Jocelyne et Jacob sont Nommés Officier dans l’ordre du Mérite au Sénégal par le président Abdou DIOUF pour leur contribution à un programme en faveur des enfants sénégalais.

1998 Paris Bercy pour Amnesty International

1999 Jocelyne devient Chevalier dans la Légion d’Honneur en France, pour ses actions en faveur d’un monde meilleur.
20 ème anniversaire du groupe à Bercy, Deux concert avec des, 34.000 personnes.

2002 Kassav quitte Sony Music, Patrick SAINT ELOI quitte Kassav

2003 Jocelyne joue dans le film "Neg Maron" de Jean Claude FLAMAND, le rôle d’une mère.

2004 Georges DECIMUS réintègre le groupe

2005 Finaliste dans la catégorie Meilleur groupe « World », (après avoir été meilleur groupe français, ça fait rire et mérite d’être mentionné.) aux Victoires de la Musique.



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2020 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2020 | AGENDA 2021 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES