Spectacles et musiques du monde

A la une

CARLOS NUNEZ

en concert le Jeudi 20 Juillet 2017 à Quimper (29) dans le cadre du Festival CORNOUAILLE de QUIMPER

IAM

le 23 Juillet 2017 à l’hippodrome de Longchamp à Paris dans le cadre du Lollapalooza

LANA DEL REY

le 23 Juillet 2017 à l’hippodrome de Longchamp à Paris dans le cadre du Lollapalooza

GUILLAUME PERRET

le samedi 22 juillet 2017 au Mucem dans le cadre du festival Marseille Jazz des cinq continents

Piers Faccini

le samedi 22 juillet 2017 au Mucem dans le cadre du festival Marseille Jazz des cinq continents

Lisa Simone

En concert en Juillet 2017

Waed Bouhassoun

En concert en Juillet 2017

Naïssam Jalal

En concert en Juillet 2017

JACOB DESVARIEUX

En concert en Aout 2017

African Salsa Orchestra

en concert en Juillet 2017

Eric Bibb

en concert en Aout 2017

Leyla McCalla

en concert en Juillet 2017

OUMOU SANGARE

en concert en Aout 2017

TINARIWEN

en concert en Juillet 2017

YVAN LE BOLLOC’H à Avignon

Du 7 au 29 Juillet 2017 au festival d’Avignon – théâtre le Paris

ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES - ONB

le mythique Orchestre National de Barbès Officiel fête ses 20 ans, en concert en Juillet 2017

SOUAD MASSI

En concert en Juillet 2017

KOOL & THE GANG

le 05 Aout au SPORTING MONTE-CARLO , Monaco

Naseer Shamma

le Lundi 7 Août 2017 à Marciac invité par Wynton Marsalis

HAÏDOUTI ORKESTAR

En concert en Juillet 2017

BLICK BASSY

en concert en Juillet 2017

IBRAHIM MAALOUF

en concert en Juillet 2017

JUAN CARMONA

oncert

2017

Juan Carmona/ Levon Minassian / André Manoukian

03/06/2017 Aubagne Palais des Congrès France

JUAN CARMONA SEPTET

Juan Carmona, guitare
El "Bachi", basse
Domingo Patricio, flûte
Paco Carmona, guitare
Kike Terrón, percussions flamencas
Rafael de Utrera et Noemie Humanes, chanteurs invités
Sergio Aranda, danseur invité

© Salah Mansouri






© Salah Mansouri


JUAN CARMONA, Grand Prix des Musiques du Monde de l’Académie Charles Cros 2014

Remise des Prix de l’Académie Charles Cros 2014 , le 20 novembre 2014 à Radio France , reportage © Salah Mansouri

JUAN CARMONA, Grand Prix des Musiques du Monde de l’Académie Charles Cros 2014

VOIR LA VIDÉO REMISE DE PRIX :


Concert à l’Européen avec comme invité : LARRY CORYELL
reportage © Salah Mansouri













Reportage au Festival Les Escales Saint-Nazaire










BIOGRAPHIE

Il s’appelle Carmona, comme ses lointains cousins de la dynastie des Habichuelas de Grenade, tous guitaristes. Ses ancêtres étaient maîtres forgerons à Malaga, mais sa famille va émigrer en Afrique du Nord et c’est à Lyon qu’il va naître, en 1963, un an après l’exil.

Juan a tout juste 10 ans lorsque son père lui offre sa première guitare. Sa virtuosité est vite repérée par les professionnels et il ne tardera pas à collectionner les prix internationaux.

Il reçoit sa licence de concert, décerné par le Conservatoire National Supérieur de la Musique à Paris et devient à 26 ans, le premier professeur de guitare flamenca titulaire du Diplôme d’Etat en France.
Juan Carmona éprouve vite le besoin de rejoindre la terre de ses ancêtres pour renouer avec ses racines et s’abreuver à la source : à Jerez de la Frontera, en Andalousie, avec une ambition folle : faire reconnaître l’originalité de son art dans cette ville considérée comme le berceau du flamenco.

Paris gagné. Il côtoie et accompagne pendant plus de huit ans les plus grands noms du flamenco, s’imprégnant de leur savoir : les chanteurs Agujetas, Duquende, Terremoto hijo, Capuyo de Jerez, Rubichi, Manuel et Antonio Malena, Jesus Monje (frère de El Camarón de la Isla), José Mendez, les danseurs Joaquin Grillo, Ana Parilla, Angelita Vargas et enregistre avec Moraíto, Rubem Dantas, Niño de Pura, Manolito Soler, Tino di Geraldo, Chano Dominguez.

Il remporte le grand prix du concours international de Jerez de la Frontera en 1988 ; il est finaliste des concours de guitare de la Union et de Cordoba ; reçoit en 1989 le diplôme de la fondation flamenca de Jerez, décerné par le guitariste Manolo Sanlúcar ; il remporte en 1990 le prix de la Villa Médicis Hors Les Murs et le trophée Don Antonio Chacon décerné par sa peña flamenca ; il devient titulaire du prix Lavoisier en 1992, et enfin, consécration ultime : gagne le Premier Prix du Concours de Madrid de Paco de Lucía en 1994.

A son long palmarès de concerts, récompenses et collaborations artistiques, il faut ajouter une particularité unique : un triomphe définitif en Espagne et surtout en Andalousie, pour ce gitan d’origine française. Tout un bouleversement pour le monde du flamenco en Andalousie.
De son séjour en Espagne naîtra son disque "Borboreo" (choc du Monde de la Musique en 1996) en hommage à la ville de Jerez et "Entre dos barrios" avec le chanteur José Mendez et le guitariste Moraíto Chico.

A son retour en France, en 1996, Juan Carmona ne cesse d’enchaîner collaborations discographiques et concerts.

Après avoir travaillé avec énormément d’artistes de cultures musicales différentes : Birili Lagren, Babik Rheinhart, Larry Corriel, Philip Catherin, Christian Escoudé, Raphael Fays, Louis Winsberg pour ne citer qu’eux, dans le milieu jazz, Subramanian et la famille Chemirani pour les musiques indiennes et iraniennes, la chanteuse Matlubeth (Ouzbekistan), participé à de nombreuses musiques de film (La belle Histoire, Cuisines et Dépendances, Sables Mouvants), Juan Carmona crée sa propre formation : Juan Carmona Grupo et sillonne les scènes françaises et étrangères entamant une véritable carrière internationale : USA, Allemagne, Italie, Angleterre, Maroc, Suisse, Portugal, se produisant dans les grands festivals comme le Midem (1996) ou le Womex (1997). Une émission lui est consacrée sur Arte en octobre 1998, présentée par le maître Lord Yehudi Menuhin, qui considérait Juan Carmona comme un guitariste exceptionnel.

En 1999, au Festival de musiques sacrées de Fès, il rencontre Rachid Regragui, directeur de l’orchestre de la Garde Royale du Maroc. Il lui fait part de son projet d’écrire une pièce flamenca pour orchestre symphonique. Rachid Regragui offre de l’aider à transcrire la musique en partitions.

Un premier mouvement est créé, l’intérêt de plusieurs orchestres se manifeste. Juan Carmona continue l’écriture progressivement, entre Marseille et Rabat. Après plusieurs années de travail et des interprétations publiques (Orchestre des Pays de Savoie, Orchestre de Basse Normandie, Orchestre de l’Opéra de Toulon, Philharmonie russe,
Juan Carmona s’avère être un des guitaristes les plus créatifs de la nouvelle génération flamenca.

Cet artiste surprend et dérange. Quelque part entre la connaissance profonde des genres et des styles traditionnels et une ravageuse modernité, Juan Carmona est un novateur.

source : http://www.apaloseco.com


JUAN CARMONA, le Flamenco à fleur de peau,53 minutes (2005)


Documentaire "Juan Carmona, le Flamenco à fleur de peau"

Un film documentaire de Jean-Marie David

avec la collaboration de Salah Mansouri, journaliste à RFI

Coproduction : CASADEI PRODUCTIONS avec Mezzo


SYNOPSIS

Ce film dresse le portrait du guitariste surdoué le gitan andalou français Juan Carmona qui a conquis le monde du Flamenco par son talent et son ouverture vers les musiques du Monde, la musique classique et la musique de films.

Qu’il interprète avec un grand orchestre français La Sinfonia Flamenca, son œuvre composée pour guitare flamenca et orchestre classique, qu’il improvise avec ses amis dans une bodega populaire de son quartier d’enfance, ou qu’il enseigne le flamenco aux musiciens chevronnés du Conservatoire National de Région Toulon Provence Méditerranée, le talent rare et la personnalité authentique de Juan Carmona se révèlent dans toutes leurs facettes et décrivent un parcours musical atypique et remarquable.

PRESENTATION DU FILM : le Flamenco et Juan Carmona

Le flamenco s’est libéré de son image de musique et danse à résonance folklorique !

Cet art avait souffert en Espagne pendant la période franquiste (1936 - 1975) : récupéré par le pouvoir, le flamenco s’était fait le porte-parole involontaire du régime autoritaire aux accents populistes. Rejeté au commencement de la Movida (fin années 1970, début années 1980) par une jeunesse espagnole friande à cette époque de rythmes anglo-saxons, le flamenco est revenu sur le devant de la scène culturelle en sachant s’ouvrir à d’autres courants.

Aujourd’hui la thématique flamenca s’est diversifiée. Si les artistes de la jeune génération respectent le passé en conservant le creuset dans lequel puise le flamenco traditionnel (l’amour, la passion, la famille, la mort), ils n’hésitent pas à s’inspirer de sujets de société brûlants.

Juan Carmona, virtuose français de la guitare, naviguant entre les atmosphères ibériques hexagonales et orientales, symbolise parfaitement ce renouveau du flamenco. Bien que fier de ses origines gitanes andalouses, il tient à tout prix à dépasser les clichés ethniques. Respecté dans tous les milieux musicaux, y compris chez les artistes de musique classique, il construit des passerelles entre le flamenco et d’autres musiques.

Juan Carmona représente une chance pour le flamenco de se transcender et de conquérir une plus large audience populaire sans tomber dans la variété !

Au fil de ses rencontres, Juan Carmona fortifie sa musique. Auteur, compositeur, interprète et guitariste de génie de génération flamenca, Juan Carmona surprend et dérange en incarnant le métissage, le croisement des harmonies entre les traditions d’hier et d’aujourd’hui.

http://www.casadei.fr/pageLibre000100a0.html



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2017 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2017 | 2018 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | 2016 | 2015 | 14 | 13 | 12 | 11 | 10 | 9 | Contacts