Spectacles et musiques du monde

A la une

JUAN CARMONA

En concert en Décembre 2018

RENE LACAILLE

RENE LACAILLE EK MARMAILLE / BONBON VODOU / SUISSA (DAVID) en concert le Vendredi 14 Décembre 2018 au Hasard Ludique Paris (75)

SAMIRA BRAHMIA

le 20 décembre 2018 au Festival international Dimajazz à Constantine, Algérie

Debademba

le Vendredi 21 Décembre 2018 à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris

Ana Morales

19 Janvier & 20 Janvier 2019 au Théâtre Bernadette Lafont à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Arcángel

Vendredi 18 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Rocío Márquez

Le 13 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Soeur Marie KEYROUZ

Le 15 Décembre 2018 en concert avec l’Ensemble de la paix à Aubenas, Église Saint Laurent

Isabelle Georges

du 27 au 29 Décembre 2018 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

BLICK BASSY

En concert en Décembre 2018

HASNA EL BECHARIA

En concert en Décembre 2018

HARPREET BANSAL

le Jeudi 20 Décembre au Sunset Sunside Jazz Club

BEIHDJA RAHAL

Le Samedi 15 décembre 2018, à 19h30 , Auditorio Nacional de Madrid, Espagne

Elie Maalouf

15 Décembre 2018 en concert avec Soeur Marie Keyrouz et l’Ensemble de la paix à Paris

Ballet de l’Opéra National de Kiev

Le légendaire ballet « Casse-Noisette » sera du 23 décembre 2018 au 6 janvier 2019 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris

Aziz Sahmaoui

le Vendredi 20 décembre 2018 à Paris au festival Africolor

AYWA

le 15 Décembre 2018 au Tissé Métisses Festival à Nantes

JACKY MICAELLI

concerts

concerts


"..La tradition ce n’est pas uniquement ce qui a existé jadis et qu’il faut conserver tel quel . C’est un héritage , un legs à recueillir , assumer , conserver mais aussi entretenir et faire fructifier en le renouvelant , afin de jeter un pont entre passé et présent...

....La polyphonie corse , comme tous les chants traditionnels , harmonise voix et corps pour que le chant sonne avec plénitude , puissance . Il s’agit moins de chanter « beau » que de chanter « vrai » .

Un chanteur traditionnel utilise sa voix comme moyen , non comme une fin en soi . Il est donc nécessaire dans la transmission de passer par une redécouverte de la « vocalité traditionnelle , de l’ancrage corporel de la voix , et de la portée spirituelle de cet acte .

Chanter avec son corps , c’est retrouver une force primale qui deviendra musique potentielle , noyau originel de toute mélodie .... Nadine Cesari "


Biographie officielle

Jacky MICAELLI CHANTEUSE CORSE

Jacky Micaelli est née à Bastia. « J’ai chanté avant de parler. Je n’ai pas choisi, c’est ainsi » confie –t-elle.

C’est en 1986 que débute véritablement sa carrière artistique avec le prix du concours de chant de Radio France, la parution d’un premier 45 tours, et la première représentation, à Corbara, de l’œuvre de Perti « Gesù al sepolcro » qui révèle l’immense talent de Jacky. Son interprétation de l’oratorio dans les lieux mythiques que sont la Fenice de Venise (1988), la basilique de Lourdes (1989), la Scala de Milan (1990) ou au Festival de la Chaise-dieu (1992) donne à Jacky une dimension internationale.

En 1988, elle représente la CORSE au Printemps de Bourges où elle remporte le Prix des auditeurs de Radio France. Au Trophée Radio France de la Jeune chanson française à Périgueux, elle remporte une « Truffe de Platine ». Cette même année Jacky est à l’Opéra Bastille et au Festival de Lille avec le groupe Donnisulana, pour un récital de polyphonies et interprèter l’œuvre de iannis Zénakis « A Hélène ».

En 1989, elle joue et chante dans la première comédie musicale corse, « A Pruvatoghja » de Mighele Raffaelli au théâtre de Bastia. Elle va alors de rencontres en rencontres, des chants sacrés au traditionnel en passant par la variété, le jazz et la classique. Elle est invitée à chanter aussi bien par Jacques Higelin pour un spectacle au Grand Rex de Paris et au Cirque d’hiver, que par Marcel Péres avec l’ensemble Organum ou avec le groupe de Polyphonie Tavagna.

Jacky Micaelli sait prêter sa voix au répertoire sacré comme au profane avec la même passion, la même vérité.
De 1990 à 1992 elle effectue une tournée nationale avec la compagnie de danse Balmuz dans « A Mossa » récital de chants et de danses de Jacques Patarozzi. En 1991, son interprétation lors du Festival du Film et des Cultures méditerranéennes de Bastia, de la cantate pour une voix de femme, « A matria », révèle une nouvelle facette de son talent.
En 1992, débute avec le groupe Donnisulana une grande tournée internationale qui voit Jacky chanter au Texas, au Japon et dans toute l’Europe.

Elle fait la connaissance en 1995 de Yuki Yamamoto et du groupe de « chants d’Okinawa » , prélude à un second voyage du Japon. En 1996, elle chante et joue dans « A pesta », adaptation de « la peste » de Camus par Jean-Pierre Lanfranchi.

Cette année 1996 est marquée par la sortie de son premier CD en solo « Corsica Sacra » qui reçoit des récompenses aussi prestigieuses que le Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros, le Choc du Monde de la Musique et la Diapason d’Or. Une grande tournée suit la parution de ce disque.

L’an 2000 la voit interpréter la cantate « Corsica » de Jean Paul Poletti.

Au japon, où elle effectue une grande tournée, elle chante avec Kazumi Watanabe, guitariste de JAZZ japonais.

En mai 2001, elle publie son second CD « Amoresca », voyage dans l’espace méditerranéen où elle rencontre la Blues et la Sodade, tout en imprimant son âme Corse. Ce disque est dédié à son père « Cet homme qui écoutait mon chant, les mains croisés, sans mots, sans bruit. Ses yeux bleus me disaient alors : …chante, chante encore… »

Elle enchaîne en 2004, sur un troisième CD « Fiamma »,
Un travail d’orfèvre autour des arrangements de jean etienne Langianni. Le trio FIAMMA est né au fil des concerts , veritablement moments de magie , tant la dimension spirituelle est forte……en direct.

En 2005 le double ’album « Ti Ricordi » avec andré Jaume , jean etienne Langianni ,directeur artistique , et guitariste , Jacky Micaelli nous y livre une palette d’émotions si forte et variée que nous voyageons à travers le temps et l’espace ….entre passé , présent et rêve autour des chants corses qui ont bercé la mémoire collective de chacun.

et une création pour 2006/2007 est en route…
« Stella Matutina »… la dernière création produite par U Ponticellu , et unissant les talents de Jacky et de Jean étienne Langianni . Cette création est constituée de chants à la vierge , selon une tradition ancestrale en Corse. Jacky y chante une partie en ‘messe brève’ , accompagnée dans certaines pièces par certains stagiaires qui ont pu grâce au travail de transmission suivi depuis des années , aborder un repertoire sacré associé à une recherche spirituelle , sur les traces des deux artistes .

Jacky Micaelli et Jean étienne Langianni animent ensemble depuis 2004, régulièrement des stages de polyphonies corses avec l’Association U Ponticellu, une transmission qui a pris de l’ampleur en 2007, car les artistes ont animé deux masters-class en avril et en juillet qui ont été suivis d’une tournée en Castagniccia.

Cette tournée a été l’occasion de démontrer la pratique d’une transmission qui réunit tradition et création. Le spectacle « Stella Matutina » fera l’objet d’en enregistrement en 2008.

Si 2007 a été particulièrement marqué par sa présence musicale en Corse, les rencontres d’aujourd’hui vont la conduire à nouveau sur les chemins du monde. Depuis 2007, Jacky Micaelli avec la compagnie U ponticellu a multiplié les stages en plaçant la transmission au coeur de ses objectifs. "La tradition vivante est transmission : elle exige une actualisation , un aspect créatif. Cet apport se devra de respecter l’esprit de la tradition, lequel esprit est un absolu qui transcende le temps. En s’appropriant la tradition, sa tradition, le disciple prend place dans une longue chaîne dont il est un anneau parmi une infinité d’autres avant et après lui. Les musiques traditionnelles c’est à dire orales, contiennent une sève venue du fond des âges, seule la parole, le son, donc l’oralité, en communiquent l’essence spirituelle. Elle préserve le caractère vivant, mouvant de la tradition. L’initiation grâce à laquelle elle se transmet requiert le contact direct d’homme à homme pour que passe l’influence spirituelle inséparable de toute initiation. La tradition est donc d’abord mémoire, ce sont nos racines vives, notre centre de gravité. Que sommes nous sans la mémoire de nos origines ? L’homme se condamne à la mort spirituelle s’il coupe le lien de la tradition , de sa tradition. La musique détient sa mémoire à elle. Ce sont les traditions musicales, elle vit dans et par l’oralité."

En 2008 , Jacky a dirigé le projet artistique « Stella Matutina » lors de deux résidences, une à Marignana, l’autre au Couvent de Corbara, pour aboutir à l’enregistrement d’un nouveau CD.

Ce nouvel album est chanté par le nouvel ensemble de Polyphonie" U Ponticellu" formé par la chanteuse au fil des différents masters. L’album sera enregistré au Couvent de Corbara , en Balagne en Avril 2009 .

Mais le groupe a déjà eu le plaisir de présenter ce répertoire de chants à la Vierge Lors du Festival de Lorrach (Allemagne) en novembre 2008. (voir articles dans le dossier de presse)




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES