Spectacles et musiques du monde

A la une

Djazia Satour

le 20 septembre 2018 à Montpellier, Festival Arabesques

Hervé Koubi

#Danse : "Ce que le jour doit à la nuit", Le Jeudi 20 Septembre 2018 au Festival Arabesques à Montpellier

YUMA

20 septembre 2018 à Montpellier, Festival Arabesques

BACHAR MAR KHALIFE

Vendredi 21 septembre 2018 au Domaine d’O à Montpellier, dans le cadre du festival Arabesques

DHAFER YOUSSEF

le 21 Septembre 2018 au Domaine D’o à Montpellier dans le cadre du festival ARABESQUES

SALAH AL HAMDANI

le Samedi 22 Septembre 2018 au festival Arabesques

Souad Massi

Samedi 22 septembre 2018 au Domaine d’O , dans le cadre du festival Arabesques

Abdelkader Chaou

Le 23 septembre 2018 au Domaine d’O au Festival Arabesques

AYWA

le 23 Septembre 2018 au Arabesques Festival à Montpellier

TRIO JOUBRAN

Dimanche 23 septembre 2018 au Domaine d’O - Théâtre Jean-Claude Carrière , dans le cadre du Festival Arabesques

Amine Kouider

le 30 Septembre 2018 à l’Opéra d’Alger - Algérie

Lila BORSALI

le 21 Septembre 2018 à l’Opéra d’Alger

TOURE KUNDA

en concert le 06 Octobre 2018 au Deux Pièces Cuisine

PACO SERY

en concert avec Touré Kunda le 06 Octobre 2018 au Deux Pièces Cuisine

Assia GUEMRA - NOUN

Nouveau spectacle : NOUN, La Danse des éléments ou le voyage des Oiseaux, le 28 septembre 2018 à l’Opéra d’Alger -Algérie

Aziz Chouaki "EUROPA (esperanza)"

Du 12 au 30 septembre 2018 au LAVOIR MODERNE PARISIEN à Paris

ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES - ONB

En concert en Septembre 2018

YASMINE HAMDAN

Al Jamilat (Les magnifiques) le 21 septembre 2018 à l’ IMA

Djam

Samedi 22 septembre 2018 au Centre Culturel Algérien à Paris

Raul Barboza

le 25 Octobre 2018 au Pan piper à Paris

IBEYI

En concert en Septembre 2018

Jacques VIDAL

Concerts de sortie album : les 28 et 29 septembre 2018 au SUNSIDE à Paris

Hervé Koubi

chorégraphe

Danse - Cie Hervé Koubi - Ce que le jour doit à la nuit

Le Jeudi 20 Septembre 2018 à 21h30 au Domaine d’O - Amphi d’O , dans le cadre du Festival Arabesques

CE QUE LE JOUR DOIT A LA NUIT

"Tout jeune, avant de découvrir l’Art de la Danse et de m’y consacrer pleinement, j’étais fasciné par le dessin. Je garde aujourd’hui cette même préoccupation dans ce que j’appelle, dans mon travail, mon goût pour la construction du geste et sa mise en espace. D’où je pars, où je vais, quel sera mon chemin… J’ai probablement gardé ce goût indicible de laisser la trace du geste artistique doublé d’une préoccupation qui me tient à cœur, le rapport au temps.

Créer la matière chorégraphique en définissant les cadres d’un enjeu où l’espace et le temps seraient les outils, où le mouvement dansé serait le fil, où la construction chorégraphique serait un enchevêtrement, mieux le tissage complexe aboutissant à un travail comparable à celui d’une dentelle : une partition. Mes jalons sont donc posés pour cette transposition, mieux encore cette dématérialisation de cet objet qualifié d’art, en un mouvement dansé par définition éphémère. Une dématérialisation qui de manière paradoxale donne toute la matière à la danse.

Pour ce travail j’aimerais entre autres m’appuyer sur un élément historique afin de trouver les cadres qui inspireront les formes, les gestes puis les phrases chorégraphiques, celui de l’une des origines supposées de la dentelle, celle venant d’Orient et reliée à la broderie. L’Algérie n’est pas l’Orient et pourtant c’est la terre par excellence de ce grand courant artistique et littéraire appelé l’orientalisme. Alors c’est tel un orientaliste du 19ème siècle venu en Algérie pour donner vie à ses rêves d’Orient que je voudrais donner vie à mes rêves d’enfant né en France et qui n’a découvert que sur le tard ses véritables origines et celles de ses deux parents, algériens de souche. Ce que le jour doit à la nuit - roman de Yasmina Khadra, Directeur de Centre Culturel Algérien à Paris - se situe à ce moment et à cet endroit mêmes où mes parents ont tout quitté comme ils disent.

Partir à la quête de ce jour pour lui donner force et forme comme on part en quête de la Vérité ou plus exactement d’une vérité. La dentelle est avant tout par définition une manière de créer le « jour », le jour dans un tissu, le jour dans la matière…

…le jour dans mon histoire et pourquoi pas, sans paraître trop ambitieux et encore moins prétentieux, dans l’Histoire. Elle constitue ici un « prétexte « idéal, une merveilleuse transposition dansée de mes chemins et ceux parcourus par chacun des danseurs rencontrés en Algérie, comme autant de fils se mêlant et s’entrecroisant, autant de liens aussi qui nous unissent dans une histoire et une géographie commune, celle du grand bassin méditerranéen.

Célébrer ainsi la dentelle dans son raffinement, sa beauté tout en s’attachant à un travail de mémoire. Ce projet se situe au carrefour de deux préoccupations : mon goût pour la construction et la composition dansée et une nécessité profonde de me rapprocher de mes origines en terre d’Algérie. Des liens à retrouver, d’autres à renouer et encore d’autres à construire ".

Hervé KOUBI - Notes de travail

Ce que le jour doit à la nuit Cie Hervé KOUBI
Non répertoriée


Biographie officielle

Hervé Koubi, chorégraphe d’origine algérienne, Diplômé en 2002 du titre de Docteur en Pharmacie / Pharmacien biologiste il a mené en parallèle sa carrière de danseur - chorégraphe et d’étudiant à la Faculté d’Aix Marseille.
Il commence la danse à Cannes avec Michèle et Anne-Marie Sanguin et Nathalie Crimi co-fondatrices de l’Espace 614 à Mouans-Sartoux. Il a poursuivi sa formation au Centre International de Danse Rosella Hightower de Cannes, puis à l’Opéra de Marseille.

Hervé KOUBI a travaillé avec Jean-Charles Gil, Jean-Christophe Paré, Emilio Calcagno et Barbara Sarreau (dans le cadre des affluents du Ballet Preljocaj). En 1999 il intègre le Centre Chorégraphique National de Nantes dirigé par Claude Brumachon et Benjamin Lamarche pour la création Hôtel Central (2000).

Il travaillera par la suite avec Karine Saporta au Centre Chorégraphique National de Caen pour la création Le Garage, essai sur la mystique Rock (2001) et Thierry Smits Compagnie Thor à Bruxelles pour la création Reliefs d’un banquet (2003) et les tournées de la création D’Orient à l’international (2008-2009).

En 2000 Hervé Koubi crée son premier projet Le Golem. Depuis 2001 il collabore avec Guillaume Gabriel sur l’ensemble de ses créations.

Il crée Ménagerie (2002) et Les abattoirs, fantaisie… (2004). En 2006 collabore avec la musicienne Laetitia Sheriff pour la création 4’30’’.

En 2007 il retravaille un déambulatoire créé sur la Croisette de Cannes en 1997 Les Heures Florissantes pour le festival Cadences d’Arcachon et créé un essai mêlant écriture contemporaine et gestuelle Hip-Hop Moon Dogs.

Pour l’année 2008 il entreprend trois essais chorégraphiques autour des trois écritures : Coppélia, une fiancée aux yeux d’émail… / Les Suprêmes / Bref séjour chez les vivants. Il collaborera avec l’écrivain Chantal Thomas pour la création Les Suprêmes et avec le notateur Romain Panassié (notation Benesh) sur la création Bref séjour chez les vivants.

En 2009 il entame une collaboration avec les danseurs ivoiriens de la Compagnie Beliga Kopé pour une création Un rendez-vous en Afrique et sur les années 2010, 2011, 2012 et 2013 il accompagnera une équipe de douze danseurs algériens et burkinabé pour un parcours jalonné de deux créations El Din (création 2010-2011) et Ce que le jour doit à la nuit (création 2013).

Il collabore également avec de vidéastes pour des projet de vidéo danse, Max Vadukul pour Yoji Yamamoto pour le Chic Chef en 2009, Pierre Magnol pour Body concrete en 2010 et Ovoid Edges en 2012, Pierre Magnol et Michel Guimbard pour Body concrete 2en 2011 et Stéphane Chazelon pour Une Histoire de traces sur les années 2012 à 2015.

En parallèle au travail au travail de création de la Compagnie Hervé KOUBI, il est régulièrement invité par des centres de formations professionnelles en France (EPSEDANSE à Montpellier, Centre National de la Danse de Lyon, Ecole Supérieure de Danse de Cannes…) et à l’étranger (Ballet National d’Equateur, Ministère de la Culture et de la francophonie de la Côte d’Ivoire, Ballet national du Yucatan au Mexique…).

En 2012, à l’invitation de Paola Cantalupo – directrice de l’Ecole Supérieure de Danse de Cannes - il est le chorégraphe de la variation contemporaine garçon pour l’obtention du Diplôme National Supérieur Professionnel du Danseur.

En 2012, le Forum Jacques Prévert de Carros a obtenu le soutien du Ministère de la Culture – DRAC PACA dans le cadre du dispositif Projet identité mémoire construit sur sa collaboration avec la Compagnie Hervé Koubi.



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | EVENEMENTS | REPORTAGE | CD-DVD | LIVRES | AGENDA 2019 | NOUS CONTACTER