Spectacles et musiques du monde

A la une

ABD AL MALIK- Agora au Théâtre de la Ville

"Agora", un week-end imaginé par ABD AL MALIK du 22 au 24 février au Théâtre de la Ville à Paris

Toine Thys

Le 22 février 2019 au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Rana Gorgani

le 19 Février 2019 au Théâtre des Champs Élysées - Performance pour le Concert de Simon Ghraichy

SOUAD MASSI

Le Vendredi 8 mars 2019 à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

Aynur Dogan

Le Samedi 9 mars 2019 - 20h à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

AZIZA BRAHIM

Le Dimanche 10 mars 2019 - 17h30 à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

Khalil Chahine

le 2 Mars 2019 au SUNSET à Paris

Barbara Hendricks

le 02 Mars 2019 au Parc des Expos (Le Capitole) (Chalons en Champagne)

ROBERTO ALAGNA

du 7 au 29 Mars 2019 à l’Opéra Bastille

Winston McAnuff & Fixi

En concert en Mars 2019

ROBERT CHARLEBOIS

En concert en Mars 2019

Isabelle Georges

Le samedi 23 février 2019 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

IDIR

le 19 Mars 2019 à Villepinte

GNAWA Home songs

coup de cœur musiquesdumonde

GNAWA Home songs


La Musique Gnawa à l’état pure, sans fioriture, les voix des maitres, des Maalems, accompagnées par le « son » du guembri, prennent possession du temps, de l’espace, du corps, de l’esprit, la vie est là, simple, naturelle, il faut juste prendre le temps, de l’écoute, du regard, savourer cet instant de partage que nous offrent Amida Boussou, Hamid Kasri, Zef Zaf , Abdelkader Amlil, Abdelkebir Merchane et Hassan Boussou.
Emmanuelle Honorin, Karim Ziad et loy Ehrlich, ont réalisé avec cet album « Gnawa home songs », une œuvre qui servira de référence.
Salah.Mansouri

Une sélection " coup de cœur musiquesdumonde"


HOMMAGE du 10e festival gnawa d’ESSAOUIRA à H�mida Boussou

SAMEDI 17 FÉVRIER, à l�âge de 68ans, décédait le grand maâlem gnaoui H�mida Boussou.

Au sein de la confrérie des Gnaoua de Casablanca et du Maroc en général, il était un emblème.

Sacré maâlem à l�âge de 16 ans, il rencontre en 1962 le maâlem Sam, alors au sommet de son art. Les deux hommes s�entendent parfaitement et leur duo fait sensation.

Six ans après, ils se séparent et Boussou forme son groupe, avec lequel il se produira à travers le monde.

Dans les années 90, H�mida Boussou fût l�un des premiers maîtres à participer en France à des lilas traditionnelles dans le cadre des recherches de nombreux anthropologues tels Viviana Paques, Bertrand Hell ou Antonio Baldassaré.

La journaliste Eliane Azoulay lui consacre en 1998 à l�occasion du 1er Festival de la Culture des Gnaoua un documentaire de 52 minutes diffusé sur les chaînes de télévision M6 et Arte (*).

Boussou avait également contribué au projet de Randy Weston �Rythms of the seven colours�.

Au cours de ces dernières années, il était devenu le maître incontesté, l�aîné de la confrérie, le gardien du temple.

Cette icône de la musique Gnaoua avait répondu présent à chacune des éditions du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d�Essaouira depuis sa création en 1998, et on se souviendra longtemps de son dernier concert donné devant un public de plus de 25 000 personnes le jeudi 22 juin 2006, sur la scène Moulay Hassan en formation traditionelle.

Pour que le souvenir demeure et que nous n�oublions pas que cette musique a été transmise depuis des générations par des maîtres qui l�ont eux-mêmes reçue en héritage.

Le disque acoustique �Gnawa Home Songs� produit par la journaliste Emmanuelle Honorin en 2006, regroupant les plus grands maâlems du Maroc et dernier enregistrement musical auquel H�mida Boussou a participé, résonne également aujourd�hui comme un dernier hommage de ses frères Gnaoua.

L�équipe du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d�Essaouira et l�ensemble des Gnaoua ont souhaité dédier la dixième édition du festival à la mémoire de ce maâlem cher au c�ur de tous ceux qui l�ont rencontré et écouté.

Afin de lui rendre hommage, son fils Hassan Boussou, lui-même musicien et joueur de guembri, viendra de Lille pour se produire avec le groupe de son défunt père.


voir notre reportage à Lille le 1 juin avec hassan boussou