Spectacles et musiques du monde

FNAC_concerts.gif

A la une

KHALED

le 18 et 19 Avril à Paris
[Lire la suite...]

Titi Robin

le 26 Avril dans le cadre du festival welcome in Tziganie à AUCH
[Lire la suite...]

Finzi Mosaïque Ensemble

le 25 avril en concert à Pau

avec TITI ROBIN le 26 avril à Auch festival welcome in Tziganie


[Lire la suite...]

HASNA EL BECHARIA

en concert le Vendredi 18 avril à 20h30 à Strasbourg
[Lire la suite...]

Jawhar Basti

le chanteur tunisien Jawhar Basti remporte le 8 Avril 2014 à Liège , un "Octave ( l’équivalent des Victoires françaises) " dans la catégorie "Musiques du monde"
[Lire la suite...]

RAY LEMA

en tournée en chine en Avril 2014
[Lire la suite...]

LOUIS WINSBERG

en concert en Avril 2014
[Lire la suite...]

Susheela Raman

en concert en Avril 2014
[Lire la suite...]

Tao Ravao

le TAO RAVAO QUARTET sera le 17 avril au STUDIO DE L ERMITAGE à Paris
[Lire la suite...]

JASSER HAJ YOUSSEF

en concert en Avril 2014
[Lire la suite...]

Danyel Waro

en concert en Avril
[Lire la suite...]

Ibrahim MAALOUF

en concert en Avril 2014
[Lire la suite...]

A FILETTA

en concert en Avril 2014
[Lire la suite...]

FESTIVAL DE MUSIQUE DE L’IMA

JPG - 31.7 ko

Quelques jours avant le commencement du "FESTIVAL DE MUSIQUE DE L’IMA" , Néo Géo, le magazine hebdomadaire des musiques et cultures du monde de Radio Nova sera en direct de l’Institut pour prendre le pouls de l’événement parisien !

Dimanche 2 juin 2013, de 18h à 20h, Radio Nova réalise, en direct de l’IMA, son émission phare de la sono mondiale, « Neo Geo », avec Bintou Simporé.

Y participeront :

le Président Jack Lang, les musiciens Adnan et Wassim (du Trio Joubran), Khaled El Jaramani et Syrine Ben Moussa, Monsieur Kamal Kassar , producteur de la plus grosse compilation qui soit autour du patrimoine musical arabe des années Nahda (Renaissance) et les écrivains Yahia Belaskri et Yasrine Mouataarif, auteur de « Le Paris oriental ».

Salle du Haut Conseil, niveau 9 Entrée libre à partir de 17h30

Institut du monde arabe

1, rue des Fossés-Saint-Bernard Place Mohammed V

75236 - Paris Cedex 05

Tél. : 01 40 51 39 01


JPG - 21 ko

14E FESTIVAL DE MUSIQUE DE L’IMA Autour de l’oud

Jeudi 6 juin 2013 Auditorium - 20h30

LUTHS DE PREMIÈRE CLASSE Avec Le Trio Joubran

Oud : Samir, Wissam et Adnan Joubran, percussions : Youssef Hbeisch

Le Trio Joubran, composé des frères Samir, Wissam et Adnan, est l’héritier de quatre générations de luthiers de Palestine. Son répertoire est constitué de magnifiques improvisations et de mélodies riches et subtiles. Il repose sur une grande connaissance de l’imposante culture du oud, ce luth à l’univers si vaste. L’histoire du Trio Joubran a commencé avec l’aîné, Samir, qui a démarré seul et a composé les deux premiers disques : Taqaseem et Sou’fahm. Pour le troisième, Tamaas, Samir est rejoint par Wissam, celui-ci étant lui-même luthier et créateur des instruments du groupe. Il est le premier musicien palestinien lauréat du fameux Institut Antonio Stradivari en Italie.

Deux ans plus tard, Randana marque la véritable naissance du Trio Joubran, lorsque le plus jeune frère, Adnan, retrouve ses aînés. Plus tard, en 2007, c’est la propulsion grâce à l’album Majâz. Au fil des compositions, le Trio Joubran s’est imposé sur l’échiquier des musiques du monde et jouit aujourd’hui d’une reconnaissance universelle. Il symbolise la riche culture de Palestine et représente une valeur incontournable de grand compositeur. Nommé aux Django d’Or, grande révélation du Festival des Nuits Atypiques de Langon, le Trio - accompagné du virtuose Youssef Hbeisch aux percussions – vit aujourd’hui une confirmation musicale qui l’introduit partout à guichets fermés : Carnegie Hall, Paléo Festival, WOMAD, Dubai International Film Festival, Holland Festival, Théâtre de la Ville, Manama Cultural Hall,…

Le Trio est également compositeur de musiques de films dont Adieu Gary de Nassim Amaouche (Prix de la Meilleure musique au Festival de Dubai 2009), et du Dernier Vol de Karim Dridi, avec Marion Cotillard et Guillaume Canet.

Plus que jamais, la musique du Trio Joubran laisse transparaître intensité, vitalité et profondeur. Le Trio poursuit sa tournée avec les spectacles AsFâr et son hommage au poète Mahmoud Darwich : À l’ombre des mots. Un coffret rassemblant tous leurs opus vient de sortir.


Vendredi 7 juin 2013 Auditorium - 20h30

LA GUITARE ENCHANTÉE / EXIL / INTERZONE

PRELUDE : LA GUITARE ENCHANTEE D’EDUARDO TRASSIERRA

Avec Pablo Pradas

Originaire de l’Andalousie, Eduardo Trassierra est un brillant représentant de la nouvelle génération de guitaristes flamenquistes. Né en décembre 1982 à Villaverde del Rio (province de Séville), il a été récompensé par divers prix, dont le prestigieux Giraldillo del Toque à la XIIe Biennale de Flamenco de Séville, hissant ainsi l’ancien étudiant en économie presque au niveau de Paco de Lucia. Au-delà du genre strictement flamenco, ses collaborations l’ont conduit à dévoiler sa fusion unique auprès des plus grandes formations européennes, notamment l’Orchestre philarmonique de Nuremberg.

Aujourd’hui, le compositeur-interprète andalou nous livre un nouvel opus, le « Flamenco Project », dans lequel il mêle palos flamenco et nouvelles tendances ethno-jazz aux harmonies intimes et recherchées. Eduardo Trassierra n’est pas un génie solitaire : avec Pablo Pradas, son compagnon aux trois instruments (guitare flamenco, guitare électrique, basse), il nous offre un moment de quiétude aux tendances électrisantes dans une étrange communion entre ses instruments, son corps et le public.

CARTE BLANCHE A KHALED ALJARAMANI

PREMIERE PARTIE : EXIL

Khaled Aljaramani : oud, Muhannad Aljaramani : percussions, Olivier Moret : contrebasse

Le contrebassiste Olivier Moret présentera son nouveau projet, EXIL, né d’un évènement : les frères Aljaramani ne peuvent plus rentrer en Syrie. Face à cette solitude la musique recrée les liens indispensables à la vie. Dans le même temps, en occident, la vie effrénée passe sans se retourner, sur un fond musical dégoulinant des haut-parleurs des supermarchés. La musique serait-elle aussi en exil, abandonnée ?

Cette musique est un partage de ces sentiments d’oublis, où la nostalgie et l’espoir se croisent. La joie simple de construire ensemble un espace suspendu entre l’orient et l’occident. Les compositeurs, Olivier Moret et Khaled Aljaramani, de part leurs influences diverses et éclectiques, proposent une musique originale pour oud, contrebasse et percussions. Plus qu’une écriture, c’est un prétexte à une improvisation libre où chaque acteur apporte son bagage et mêle ses inspirations puisées dans les musiques celtique, jazz, rock et modes arabes.

DEUXIEME PARTIE : INTERZONE

Khaled Aljaramani : oud, Serge Teyssot-Gay : guitare

Les deux artistes se sont croisés en 2002 lors d’une tournée de Noir Désir au Moyen-Orient et c’est à Damas qu’a germé l’envie d’une collaboration artistique. C’est finalement l’idée de rencontre qui semble pouvoir décrire le mieux leur musique. En effet, au-delà des deux musiciens, c’est une multitude de mélanges qui se font au travers de leur musique, l’électrique et l’acoustique, les effets modernes et les sons traditionnels, la guitare et l’oud, l’Occident et l’Orient. C’est sur cette notion clé que se tisse petit à petit une musique enivrante, orientalisante, oppressante et originale. C’est aussi une mélodie de la liberté. Chacun sait à son tour laisser l’autre jouer et faire place à son instrument en toute convivialité.


Samedi 8 Juin 2013 Auditorium - 20h30

BAGHDAD STORY Avec le Groupe Mounir Bashir

Dirigé par Sami Nasseem

Groupe fondé en 2001, par Sami Nasseem, cinq ans après le décès du célèbre oudiste Mounir Bashir, il est considéré comme le premier du Monde arabe qui a su instaurer un jeu collectif du luth. Le Groupe Mounir Bashir, avec ses ouds d’inspiration italienne aux sonorités proches de la guitare classique, surprend par la modernité de ses mélodies. A travers l’écho prolifique des instruments, ses membres mènent de front haute voltige technique et poésie des cordes par la transmission énergique d’un savoir multimillénaire renouvelé. Le Groupe Mounir Bashir a participé à différents festivals et manifestations culturelles dans pratiquement tout le Monde arabe et dans de nombreux pays en Europe. Il a été récompensé par des institutions culturelles comme l’Opéra du Caire, le Festival de Oud à Tétouan, le Festival Fahiss en Jordanie…

Né en 1966 en Irak, sorti major de sa promotion en 1985 des Beaux-Arts à Bagdad, Sami est le fondateur de la formation Mounir Bashir. Il a produit des ouvrages sur l’apprentissage du oud et joue également en tant que soliste.


Vendredi 14 juin 2013 Auditorium - 20h30

IMPROVISATIONS INSPIRÉES / LA BELLE VOIE DE SABÎL

PREMIERE PARTIE : IMPROVISATIONS INSPIREES DE JOSEPH TAWADROS DUO Accordéon : Jean-Louis Matinier

Joseph Tawadros, un Australo-égyptien de 26 ans, est un virtuose du luth arabe, dont le talent n’est plus à prouver depuis qu’il a revisité, avec brio, le traditionnel taqsim égyptien, une forme d’improvisation, créant des modes mélodiques instinctifs qui, ici, communient parfaitement avec les airs purs délivrés par l’accordéon lyrique de Jean-Louis Martinier, connu pour ses partenariats de haute volée avec Louis Clavis, Claude Barthélémy ou Anouar Brahem.

A eux deux, ils symbolisent des sonorités chargées d’émotion et de ces petits bonheurs qui font les grandes joies musicales.

DEUXIEME PARTIE : LA BELLE VOIE DE SABÎL

Avec le Duo Sabîl

Oud : Ahmed al Khatib, percussions : Youssef Hbeisch, contrebasse : Hubert Dupont

Ancrées dans le patrimoine arabe classique et nourries de mystique soufie, leurs créations explorent de nouvelles sonorités, de nouvelles couleurs, de nouveaux rythmes, pour emmener la musique orientale vers d’audacieuses directions. Délicatesse des motifs du oud et puissance de vibration des percussions touchent chaque fois le public qui sent les deux musiciens, sur scène, comme respirer à l’unisson. Car liée aux tragédies du monde arabe, l’amertume qui émane de cette musique déborde sur l’universel et parle à tout être déchiré entre les douleurs du passé et la capacité de savourer l’instant présent ; l’exil et l’évidence du « cela va de soi ». Mais les compositions d’Ahmad Al Khatib font place, aussi, à la douceur du souffle de la brise ou à la joie d’une danse de mariage. Moins de nostalgie donc, que la tension de l’effort pour aller de l’avant.


Samedi 15 juin 2013 Auditorium - 20h30

LE SULTAN DU LUTH Avec Naseer Shamma

Naseer Shamma, « grand sultan du luth arabe », revient sur la scène de l’Institut du monde arabe, cette fois en solo. À travers le oud, la performance très vivante et en partie improvisée, il témoigne d’une technique musicale sans faille. Jeune virtuose de l’Institut d’Études Musicales de Bagdad dans les années 1980, le luthiste irakien, se jouant des académismes, a su innover et se distinguer du répertoire classique arabe. Ses compositions éblouissantes sont empreintes d’un lyrisme propre à lui seul.


Jeudi 13 juin 2013 Auditorium - 20h30

LA COULEUR DES ÂMES Avec Driss El Maloumi

Percussions : Houcine Baquir et Saïd El Maloumi

Né en 1970 à Agadir au Maroc, Driss El Maloumi, titulaire d’une licence en littérature arabe en 1993, a reçu une très solide formation musicale classique arabe et occidentale, et a été récompensé, successivement, par le Premier Prix de Oud, le Premier Prix de Perfectionnement, et le Prix d’Honneur à l’Examen National de Oud du Conservatoire national de musique de Rabat en 1992, 1993 et 1994.

Son style dépasse le patrimoine légué pour s’aventurer dans des territoires musicaux où la rencontre instrumentale et l’immersion dans des genres nouveaux, tels que la musique ancienne et le jazz notamment, donnent naissance à une musique puissamment évocatrice, ouverte, délicate et surprenante qui éveille la sensibilité et la spiritualité de l’auditeur. Son jeu, à la technique très sûre et délicate, est empreint de la profondeur qui caractérise le oud. Multipliant les compositions en solo ou en trio avec deux magnifiques percussionnistes, Houcine Baquir et Said El Maloumi, Driss sait puiser dans la profondeur de l’âme soufie, mais aussi dans tous les genres de la tradition orientale pour créer une couleur musicale, où s’exprime aussi sa culture berbère. Il a travaillé avec des noms de très grande qualité, tels Jordi Saval et l’ensemble Hesperion XXI (Espagne), Armand Amar pour la musique de film La source des femmes, et Né quelque part, Carlo Rizzo (Italie), Alla (Algérie), Ballake Sissoko (Mali), ou Marcel Khalifé (Liban).





Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2014 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2014 | REPORTAGES | EVENEMENTS | CD-DVD | LIVRES | ANNONCES | Liens | 2013 | 12 | 11 | 10 | 9 | 8 | Contacts