Spectacles et musiques du monde

A la une

TRIO JOUBRAN

En concert en Décembre 2019

IBRAHIM MAALOUF

les 14 & 15 Décembre 2019 à La Seine Musicale

TRI YANN

En concert en Décembre 2019

ASA

En concert en Décembre 2019

I MUVRINI

Le Mercredi 18 Décembre 2019 aux Folies Bergère à Paris

Aya Nakamura

en concert en Décembre 2019

GOOGOOSH & MARTIK

En concert exceptionnel le Vendredi 20 Décembre 2019 au Palais des Congrès à Paris

Le Lac des cygnes au Théâtre des Champs-Élysées

Ballet de l’Opéra National de Kiev avec orchestre du 24 décembre 2019 au 5 janvier 2020 au Théâtre des Champs-Élysées

Noël Mandingue 2019

Le 24 décembre 2019 à Montreuil, au Nouveau Théâtre de Montreuil

Vicente Amigo

le 16 Janvier 2020 au FESTIVAL FLAMENCO DE NIMES

Rocío Molina

les 17 & 18 Janvier 2020 au FESTIVAL FLAMENCO DE NÎMES

MAYTE MARTIN

Le 17 Janvier 2020 au FESTIVAL FLAMENCO DE NÎMES

Israel Galván - El amor brujo

Les 18 & 19 Janvier 2020 au FESTIVAL FLAMENCO DE NÎMES

Patricia Guerrero

Le 14 Janvier 2020 au FESTIVAL FLAMENCO DE NÎMES

Rafael Riqueni

les 17 & 18 Janvier 2020 à l’Odéon au FESTIVAL FLAMENCO DE NIMES

TAKFARINAS

le 11 janvier 2020 au Rocher de Palmer à Cenon

Soprano

En concert en Décembre 2019

Ballaké Sissoko et Vincent Ségal

Samedi 04 Janvier 2020 à la Cite De La Musique - Philharmonie De Paris

CRI DE FEMMES

FESTIVAL

FESTIVAL CRI DE FEMMES

Porté par le Mouvement International des Femmes Poètes (Mujeras Poetas Internacional) créé par la poètesse Jael
Uribe en République Dominicaine, afin de parler des femmes, de défendre leurs droits et de se positionner contre toutes les
formes de violences qui leur sont infligées, le FESTIVAL CRI DE FEMMES est engagement pour la cause des femmes.

Un Festival pour célébrer la femme et dénoncer, lutter contre les violences qui leur sont faites.

L’édition 2012 a réuni 28 pays. Pour cette édition 2013, une trentaine de pays se sont inscrits au cœur de cette cause.

FESTIVAL CRI DE FEMMES

LE CHINA , le 7 MARS 2013, 20H30.

50 rue de Charenton, 75012, M° Ledru-Rollin

Une première partie poétique consacrée :

Marie Martias

Abad Boumsong

Emmanuel Vilsaint

Nèfta Poetry

Une seconde partie musicale :

- Christophe Issele & Sylvain Terminiello

- Ananze Batanga

- Natascha ROGERS

- FABRICE

- GASANDJI

- Gerald TOTO

- Lara BELLO


Première partie : Poésie, Slam, Contes


Marie Martias, Slameuse

Originaire de la Guadeloupe, engagée dans diverses associations contre la violence faites aux
femmes, contre le mariage forcé, l’excision, elle s’engage dans l’association de Dyariatou BAH
jeune écrivaine guinéenne qui a écrit son histoire "ON M’A VOLE MON ENFANCE (Espoirs et
combats de femmes"), et se rend à Conakry afin de s’engager dans l’ONG le CIP. Marie Martias
est également très engagée dans la protection de l’enfance ; elle fait entre autre partie de
l’association TERRE BLEUE. Sa sensibilité la pousse à s’intéresser à la situation de la Femme
dans le monde et à combattre l’injustice. La poésie est un état d’âme, une manière de vivre ; Marie
est très attachée aux partages d’écriture en maisons d’arrêt pour femmes ; elle se met à nu devant
le public ; ses textes, elle les projette, les partage, les transmet, les communique ; "j’écris depuis
l’enfance, des textes revendicatifs pour compenser un manque d’expression vis-à-vis de mes parents, un fort
besoin de m’évader l’esprit en scandant, en déclamant, en éructant ma colère : la femme n’est pas un
OBJET que l’on déglingue !!!" Marie a fait partie du kollek-tif Slam ô féminin durant 6 ans et a
enfin pris la décision de slamer de ses propres ailes pour rencontrer un public divers ouvert aux
différentes cultures et une liberté de déplacement et d’expression certaines. Chaque 8 mars,
Marie se produit sur des scènes où le combat contre la violence exercée sur les femmes devient
de plus en plus grand.

Abad Boumsong, poète

« J’ambitionne, à ma façon, de révolutionner la poésie, de rechercher et de suivre
l’essence du bel art, de le servir en tout coeur et en toute âme comme déjà l’avait fait
Hugo en son temps. Je peindrai le beau, je dirai le mal, je vanterai le bien, j’expliquerai
l’incompris… Au fond de l’abîme des temps j’irai chercher la vérité afin de revêtir en
ce siècle le manteau du poète que le temps qui passe a si lamentablement usé… »
« La poésie n’est plus dans les académies
Mais elle est dans les rues pour fuir ces pandémies
Elle est dans les murs, des bâtiments ventriloques
Avec le graffiti impertinent qui choque » (Abad Boumsong)
Recueil : « Le livre du néant

Emmanuel Vilsaint

« Journal d’une putain violée »

Le travail d’Emmanuel Vilsaint touche à la fois à la poésie, au cinéma et au théâtre. Entre Spoken Word
et une jeune littérature incisive dans la lignée des auteurs cubains et latinos américains, il publie son
premier texte en 2010, Lonbray pou lanmò (Une ombre pour la mort). Il écrit en 2011 Journal d’une putain
violée (Monologue théâtral sélectionné par Textes en Paroles). Egalement rédacteur dans la revue
littéraire et artistique Parole en Archipel, Vilsaint vit aujourd’hui entre Paris et Port-au-Prince, restant
autant fidèle aux deux langues (français et créole) qu’aux différentes expressions contemporaines qu’il
continue d’explorer.

Nèfta Poetry

Poétesse, Ambassadrice Festival Cri de Femmes (depuis 2012)
Elle a publié deux recueils (Les Bleus de l’Existence L’Harmattan, 2009 ; Ombres,
Editions Persée, 2011) et en prépare un troisième en collaboration avec un artiste très
surprenant (elle n’en dira pas plus). Elle se lance sur scène en 2009 avec des
collaborations diverses dans un concept qu’elle nomme N’Ka, en fait, scène poésie
acoustique. Moment du sensible, des sens, de la découverte de l’impact des mots sur la
sensualité, les sens, le sensitif. De fil en aiguille, elle monte deux projets scénique en
constante évolution, avec divers collaborateurs « CARRID’BEYON - Et si l’Atlantique
Noire m’était contée » (avec Laurent Succab, percussionniste, Sonny Troupé) et
« Mousmée – Journal d’une femme orchidée » en collaboration avec Gerald Toto. Cette
pièce parle de femmes, d’expériences d’une femme, qui rencontre toutes les femmes à
travers ses expériences. Toto en compose la musique et le chant… il est l’âme,
l’inconscient, le sensuel… Quelques poèmes extrais de Mousmée seront livrés, en plus de
sa fonction d’ambassadrice, Nèfta Poetry est artiste et s’engage aussi par les mots.


Deuxième Partie : Musiques.


Christophe Issele (& Sylvain Terminiello) “The Kitchen’s Tales

Deux artistes marseillais se joindront au plateau de Cri de Femmes. Christophe Issele est né à
Marseille en 1973, apprend la guitare en autodidacte avant d’intégrer l’Institut Musical de
Formation Professionnelle (IMFP/ Ecole de jazz à Salon de Provence).Compositeur et
instrumentiste dans différentes formations (Vibrion, Kanjar’oc, Garage, ajamiya, les dires du
vent, no bleu, ésté). Il s’initie à différentes cultures musicales (rock, flamenco, musique
traditionnelle algérienne, guinéenne, jazz, poesie, slam…) et compose pour la vidéo
expérimentale, participe à de nombreux projets musico-littéraire, élabore des ateliers d’écriture
et de musiques avec des collèges, des lycées et travaille aussi sur des projets d’écriture avec des
détenus. Ses rencontres scéniques : Ba Cissoko (traditionnel guinéen), Sig Trio (free jazz/hip
hop), Saul Williams (slam), Grand corps malade (slam), francis lassus (nougaro,les arts battoirs,
les élégantes machines)… Sylvain Terminiello est contrebassiste, entre autres talents. Il
collabore avec de nombreux groupes Paul di Anno (Iron Maiden), The Stars, Ahmad Compaore
Quintet, Terminiello Quintet, Don Moye, Choumissa (jazz de Méditerrannée), Tzouïngg (Jazz
manouche), etc.

Fabrice

Son style, il l’appelle “RedGold&Green� . Avant d’aboutir son propre style, il
collabore et croise des artistes tels que Kery James, Saul Williams, Frank Nicolas,
Fanga, Tyrone Downie, Al Anderson, Inor Sotolongo, Aline de Lima, K2Rriddim,
Cheikh Lô, Fanga, Keziah Jones, Tiken Jah Fakoly… Il sort un album en 2011
intitulé “Roots� . Il se définit comme étant entre Bob Marley et Bo Dylan. La
beauté aérienne des mélodies et des textes en gagés Folk associés à la force de la
basse reggae…

Ananze Batanga

Rebelle et engagée, Ananzé Batanga évolue dans un univers habité de révélations
poétiques et mystiques. Ses compositions trouvent leur inspiration aux sources du Reggae,
aux origines de la Soul, Africa, Cameroun, où elle a grandi au son des disquaires de rue et
des tambours et balafons. Ses origines métisses, lui font mêler les styles avec bonheur,
brassant les cultures et les genres à l’image de son parcours, éclectique et curieux. En Solo
guitare/voix, duo, combo sa musique s’adapte à toutes situations. Pour le plus grand
bonheur de tous elle se produit dans différents lieux à Paris et en région parisienne tels le
Satellit Café, ou le festival Afrik’Attitudes d’Arcueil . Combattre l’indifférence, l’ignorance
et l’oppression, faire passer un message de paix, d’espoir et de liberté, créer le rêve et
éveiller les consciences, échanger et partager, c’est Ananzé.

GERALD TOTO

Après avoir partagé la scène à l’international avec Richard Bona et
Lokua Kanza dans le projet afrojazz « Toto Bona Lokua », ainsi qu’au
sein du groupe Nouvelle Vague, Gerald Toto nous livre son nouvel
opus : Spring Fruits.
Cristallisation de rencontres artistiques aussi riches que diverses,
puisant ses racines dans les musiques américaines, ce répertoire nous
emmène vers un monde acoustique, au confluent des rythmes pop,
reggae, soul, folk et blues.
Fil conducteur d’un parcours musical si éclectique, la voix
exceptionnelle de Gerald s’empare harmonieusement de toutes ces
belles influences et y exprime toutes ses couleurs. Springs fruits nous
invite à partager un regard poétique et sans artifice sur un monde en
mouvement. C’est un album mature et abouti, gourmand et sincère,
investi d’une délicieuse nonchalance contemporaine ! Album
autoproduit, mixé par Mika Pelanconi (Lily Allen, Graham Coxon, Dub
Syndicate, Prince Fatty), textes écrits pour la plupart par Alice Orpheus
que l’on retrouve aux choeurs, clavier et violon, accompagné de Janice
Leca à la voix, Patrick Goraguer à la batterie et au clavier et Laurent
David à la basse.

GASANDJI

Gasandji qui signifie "celle qui éveille les consciences", nous insuffle comme un mystère la
dimension sacrée de sa musique et de son chant. Inspirée des traditions puisées à la source de
mère Afrique, façonnée par un parcours initiatique fait d’histoires, de rencontres te de valeurs,
métissées d’influences jazz, soul et reggae, traversant les styles et les époques, porte de toutes ces
énergies, sa démarche est avant tout humaine et universelle.
Les premières expériences scéniques de Gasandji se passent en tant que danseuse-chorégraphe,
aux côtés de Princess Erika, MC Solaar, Iam, Cut Killer...Elle participe comme choriste à
l’enregistrement des comédies musicales "Autant En Emporte Le Vent" de Gérard Prescurvic et
"Les Demoiselles De Roquefort" de Michel Legrand (reprise). On a pu voir récemment Gasandji
en première partie de Raphaël Saadiq à l’Elysée Montmartre, au Réservoir, au Sentier Des Halles,
en Angleterre ou encore aux Francos de la Rochelle...

Natascha Rogers

D’origine hollandaise et américaine, Natascha est actuellement basée à Paris et travaille sur de
nombreux projets artistiques : Zap Mama (World), Gérald Toto (Pop World), Tom Frager
(variétés), Bailongo (salsa), Mayna (World), Galanga Quintet (jazz) entre autres. Inspirée par une
large palette d’influences, ses dons naturels furent affinés au CIAM à Bordeaux, sous la tutelle des
percussionnistes afro-cunabins Jean-Marc Pierna et Olivier Congar. Natascha voyage souvent vers
Cuba, s’immergeant dans sa musique passionnée, jouant et étudiiant auprès de maitres tels que
Maximino Duquesne, Alberto Villareal, Julio Molina Perez et Ernesto « El Goyo » Gatel. Elle
vient de sortir son premier album « Rise your Soul » mêlant jazz, pop, musique afro-cubaine, et
résultant en un mélange exotique et riche

Lara Bello

Chanteuse et compositrice de Grenade en Espagne, résidant à NYC, Lara Bello commence ses
études de musique comme chanteuse et violoniste à Grenade, au Conservatoire Professionnel
« Angel Barrios », l’école d’études musicales SCAEM, académie Villabolos et la Royal School of
Music de Londres. Elle étudie également le chant Flamenco, le Shomyo (chant bouddhiste
japonais), le Druphad y le chant diphonique en compléments techniques à son travail vocal. En
2009, elle présente son premier album « Nina Perez » au XXXe Festival International de Jazz de
Grenade, obtenant une excellente critique des médias. En mars 2010, est classé parmi les 20
premiers aux World Music Charts Europe, voté par les programmateurs les plus importants des
radios nationales européennes. Sa carrière musicale est liée à des projets de paix et d’union entre
les cultures. 2010, son projet avec la chanteuse syrienne Lena Chamamyan, avec l’appui de
l’Ambassade d’Espagne de Damasco, la collaboration avec la plateforme des Femmes Artistes
pour la Paix, ou encore un projet littéraire et musical avec l’écrivain Tariq Ali autour de son
oeuvre « A la sombra del granado ». Lara bello présente sa musique sur la scène actuelle jazz et
musique du monde de NYC et d’Espagne, ainsi que dans des festivals dans le monde entier. (Jazz
lives in Syrie, Damasco 2010 – Ethno Jazz Festival, Kishinev, Moldavie 2009- Semaine
Culturelle Espagnole a Libreville, Gabon 2010). La chanteuse espagnole présente son dernier
album « Primero Amarillo despuès Malva » avec notamment un duo bilingue avec une chanteuse
syrienne, Lena Chamamyan, « Horizonte – Yumma Lala »



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | AGENDA 2020 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES