Spectacles et musiques du monde

A la une

Anne Paceo

En concert en Mai 2017

MOTIVES

En concert en Mai 2017

SALIF KEITA

En concert en Mai en France

IDIR

le Dimanche 21 Mai 2017 à 20h30 au Festival Arabesques au Domaine d’O - à Montpellier

BLICK BASSY

en concert en Mai 2017

Bollywood Masala Orchestra

en concert le 21 Mai 2017 au Festival jazz sous les pommiers à Coutances (50)

MONTANARO

le 23 Mai 2017 au Studio de l’Ermitage à Paris

OUMOU SANGARE

le 26 Mai 2017 à Coutances (50) – Festival Jazz sous les Pommiers

OMAR SOSA

En concert en Mai 2017

DORSAF HAMDANI

13 Mai 2017 à Chateauvallon (83) – Théâtre Ollioules à Chateauvallon Scène nationale

Samy Thiébault

en concert en Mai 2017

OLIVIA RUIZ

En concert en Mai 2017

Djamchid Chemirani

concert

2017

HASSAN TABAR ET DJAMCHID CHEMIRANI
le 19 Mai 2017 au CENTRE MANDAPA


Musique Traditionnelle Persane

Improvisations Nocturnes

Ce concert réunit en un duo exceptionnel, le jeune et talentueux Shermin Movaffaghi au tar et setar accompagné par le grand maître du tombak, ostad Djamchid Chemirani.

Les musiciens
Ostad Djamchid CHEMIRANI
Djamchid Chemirani est l’un des maîtres (ostad en persan) incontestés du tombak (ou zarb). Il a en particulier contribué à faire connaître en Occident, la musique classique d’Iran et en particulier le tombak (connu également sous le nom de zarb).

Ostad Djamchid Chemirani

fut l’élève de l’illustre Hossein Tehrani , qui a été avec Ostad Saba, à l’origine de la renaissance du tombak. Après une carrière courte mais brillante en Iran, Djamchid Chemirani s’installa en France en 1961 et depuis il a contribué à former plusieurs générations de joueurs de tombak, parmi lesquels Jean-Pierre Drouet, Bruno Caillat, Pablo Cueco et surtout ses deux fils, Keyvan et Bijan Chemirani, avec qui il a formé un trio familial pour explorer des univers rythmiques inconnus .

Son ouverture artistique l’a conduit à explorer des terrains musicaux très variés, comme la musique improvisée, la création contemporaine, le théâtre musical (avec Peter Brook) et la musique médiévale (avec René Clemencic).

Shermin MOVAFFAGHI

Shermin Movaffaghi, a suivi une longue formation musicale auprès des plus grands maîtres de la musique classique persane. Il est en particulier l’un des principaux disciples du grand maître ostad Mohamad-Reza Lotfi.
Son jeu est caractérisé par une grande virtuosité mise au service d’une musicalité hors de pair et d’une rare authenticité. Parallélement à sa formation musicale, il est diplômé en psychologie et spécialisé en musico-thérapie, discipline qu’il exerce également à Genève, au centre médico-musical Jam.


Les instruments

Tombak

Principale percussion iranienne, le tombak ou le zarb est un tambour en forme de calice taillé dans un seul morceau de bois et revêtu d’une membrane en peau de chèvre.

Il se joue à main nue, avec les pulpes des dix doigts des deux mains. La souplesse et la vélocité des doigts, conjuguées aux mouvements des poignets, permettent au musicien une extraordinaire étendue de timbres et de couleurs.

Il est le principal instrument de percussion de la musique savante iranienne.

Tar

Tar (étymologiquement "fil") est un luth à long manche de la famille des robâb-s.

Il possède une double caisse de résonance sculptée dans une seule pièce de bois de mûrier et recouverte d’une table en parchemin.

Le manche est recouvert de 25 ligatures en boyau, ajustables, selon l’échelle mélodique interprétée. Sur le manche sont tendues six cordes métalliques (anciennement en soie), disposées en 3 choeurs.

Ces cordes sont pincées avec un petit plectre en laiton que l’on tient avec une boule cire.

Cet instrument est présent notamment en Iran mais aussi au Caucase. On pense que sous cette forme, il apparut au courant du 18e siècle.

Aujourd’hui le târ constitue l’un des plus importants instruments de la musique classique iranienne.

Il est utilisé essentiellement dans la musique savante.

Setar

setar (étymologiquement "trois fils" ou trois cordes) est un luth à long manche appartenant à la famille des tanbur-s.

Il est caractérisé par une petite caisse de résonance en forme de poire, construite par un assemblage de lamelles de bois collées.

Cette caisse est recouverte par une table en bois de hêtre ou de mûrier. Le manche en noyer est recouvert, comme pour le târ, de 25 ligatures en boyau, ajustables, selon l’échelle mélodique interprétée.

Depuis deux siècles, le setar comporte quatre cordes (anciennement trois) qui se se jouent avec l’ongle de l’index. En raison de son volume sonore relativement faible, il est généralement destiné à accompagner des assemblées intimistes.

Il est réservé exclusivement à la musique savante et est joué depuis peu dans les ensembles.




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2017 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2017 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | 2016 | 2015 | 14 | 13 | 12 | 11 | 10 | 9 | Contacts