Spectacles et musiques du monde

A la une

SAPHO

SAPHO Chante Barbara le Mercredi 12 Décembre 2018 au New Morning à Paris

RENE LACAILLE

RENE LACAILLE EK MARMAILLE / BONBON VODOU / SUISSA (DAVID) en concert le Vendredi 14 Décembre 2018 au Hasard Ludique Paris (75)

JUAN CARMONA

En concert en Décembre 2018

Debademba

le Vendredi 21 Décembre 2018 à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris

Soeur Marie KEYROUZ

Le 15 Décembre 2018 en concert avec l’Ensemble de la paix à Aubenas, Église Saint Laurent

Khalil Chahine

le 12 décembre 2018 au Studio de l’Ermitage

Isabelle Georges

du 27 au 29 Décembre 2018 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

BLICK BASSY

En concert en Décembre 2018

HASNA EL BECHARIA

En concert en Décembre 2018

HARPREET BANSAL

le Jeudi 20 Décembre au Sunset Sunside Jazz Club

ALUNE WADE

Le 10 Décembre 2018 à L’Européen à Paris

BEIHDJA RAHAL

Le Samedi 15 décembre 2018, à 19h30 , Auditorio Nacional de Madrid, Espagne

Abdelkader Secteur

Du 13 au 14 Décembre 2018 à La Cigale à Paris

Elie Maalouf

15 Décembre 2018 en concert avec Soeur Marie Keyrouz et l’Ensemble de la paix à Paris

Ballet de l’Opéra National de Kiev

Le légendaire ballet « Casse-Noisette » sera du 23 décembre 2018 au 6 janvier 2019 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris

Jacques VIDAL

le 10 décembre 2018 au PAN PIPER à Paris

Aziz Sahmaoui

le Vendredi 20 décembre 2018 à Paris au festival Africolor

AYWA

le 15 Décembre 2018 au Tissé Métisses Festival à Nantes

Les Negresses Vertes

En concert en Décembre 2018

Costa-Gavras

réalisateur

Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec 2018

du 09 au 20 Novembre 2018 au cinéma Le Trianon à Romainville

Soirée d’ouverture de la 7e édition du FFFA

le Vendredi 9 novembre à 20h00 au Cinéma Le Trianon Romainville

En présence de Costa-Gavras (Parrain d’honneur), Saphia Azzeddine (Marraine 2018), Yasmeen Nowar et Widad Shafakoj (réalisatrices), Omar Rammal (réalisateur) et la délégation jordanienne.

Faith de Yasmeen Nowar (Fiction) et Fatima de Omar Rammal (Doc.)

"17", documentaire inédit de la jordanienne Widad Shafakoj, plonge les spectateurs au cœur de l’équipe féminine de football de Jordanie, la meilleure du Moyen-Orient. Dans un pays où les femmes qui pratiquent un sport sont encore mal vues, cette compétition internationale est l’occasion de promouvoir leur place dans la société.....

Le Trianon
Place Carnot
93230 Romainville
Renseignements : 01 83 74 56 00



Cérémonie d’ouverture du 6e Festival du film franco-arabe le vendredi 24 novembre 2017 au Cinéma Le Trianon à Romainville

en présence des parrains
M. Costa Gavras Arapiraca , réalisateur
Mme Oulaya Amamra , actrice
M. Laurent Rivoire, maire de Noisy-le-Sec et vice-président du Grand Paris
M. Gérard Cosme, Président d’ Est Ensemble
Mohammed S. Hindawi , conseiller , ambassade du Royaume Hachémite de Jordanie en France

© Salah Mansouri


PDF - 1.7 Mo
Programme

« Parrainer le Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec, c’est lui donner ma caution, comme cinéaste et comme citoyen. Le monde arabe, cette entité plurielle,
diversifiée, a besoin de nous montrer ses images, loin des préjugés et des visions médiatiques stéréotypées. Les réalisateurs ont la lucidité et le recul nécessaires pour
nous offrir une vision plus « objective » de ce monde en plein changement.
Notre quotidien se noie sous les informations de ce qui nous divise ; aller au Festival du film franco-arabe, c’est une belle manière de voir ce qui nous unit.
 »
Costa-Gavras / Parrain d’honneur du Festival



BIOGRAPHIE

Konstantínos Gavrás , dit Costa-Gavras , est un réalisateur de cinéma gréco-français, né à Loutra-Iraias (Athènes) le 13 février 1933.

Chacun de ses films est pour lui l’occasion de témoigner de son engagement dans ses idées et de délivrer un message à propos du pouvoir.

Quand il quitte Athènes pour venir à Paris, il débute par une licence de littérature, puis il entre à l’Institut des Hautes Etudes Cinématographiques (IDHEC) et travaille comme assistant pour Henri Verneuil, Jacques Demy et René Clément.

Le film Le Jour et l’Heure, pour lequel il travaille comme assistant, lui permet de rencontrer Simone Signoret et Yves Montand, avec lesquels il deviendra très ami. Découvrant le livre Compartiment tueurs de Sébastien Japrisot, il en fit le scénario et réussit à y intéresser le producteur Julien Derode ; le film eut du succès en France et même aux États-Unis, où il reçut des critiques dithyrambiques.

C’est lors d’un séjour en Grèce, qu’il découvre le livre de Vassilis Vassilikos, Z, retraçant l’assassinat du leader de la gauche organisé par la police et camouflé en banal accident. Dès son retour il en écrit le scénario en collaboration avec Jorge Semprún. Ne trouvant pas le financement, il en parle à Jacques Perrin, qu’il connaissait depuis le film Compartiment tueurs. C’est à cette occasion que Jacques Perrin va créer sa propre maison de production pour monter le film et utiliser ses contacts, en particulier en Algérie, où sera tourné le film. Jean-Louis Trintignant a accepté un faible cachet et Yves Montand a accepté de participer. Le film a été un succès à travers le monde et les gens applaudissaient à la fin des séances ; il a été récompensé par le « prix du Jury » à Cannes, l’Oscar du « Meilleur film étranger » et celui du « Meilleur montage ».

Lors du montage de « Z », au cours du dîner de Noël, Claude Lanzmann lui parle de Lise et Artur London qui avait été vice-ministre des Affaires étrangères de Tchécoslovaquie et était un des trois rescapés des procès de Prague qui s’étaient tenus en 1952. Beaucoup d’intellectuels de sa génération s’étaient enthousiasmés pour le stalinisme « parce qu’il ouvrait des perspectives qui paraissaient formidables. Jusqu’à ce que, peu à peu, on prenne conscience de l’envers du décor. » Yves Montand adhère aussi au projet de L’Aveu, et les financements se débloquent grâce au succès de « Z ».

L’Aveu est sorti après « Z », dans une époque assez manichéenne : on lui a reproché d’attaquer la droite puis la gauche, alors qu’il ne voulait que dénoncer les totalitarismes. Certains personnes ne lui pardonnèrent pas d’avoir levé le voile sur le stalinisme et l’évitaient ostensiblement. Le film a connu un succès considérable et devint un véritable phénomène politique et culturel qui a bouleversé son époque.

Le film Clair de femme (1979) est tiré d’un roman de Romain Gary qui estima que c’était la première fois qu’il était content de l’adaptation d’une de ses œuvres à l’écran. Costa-Gavras fut séduit dans cette histoire par le fait qu’il s’agissait d’une « tentative de profanation du malheur, d’un hymne à la vie et d’une réhabilitation du couple ». Dustin Hoffman considéra ce film comme la plus belle histoire d’amour qu’il connaisse et, lors du tournage du film Mad City, suggéra à Costa-Gavras d’en faire un remake.

Le scénario du film Porté disparu (Missing) (1982) est adapté du livre de Thomas Hauser : « L’Exécution de Charles Horman » lui même inspiré d’une histoire vraie. Le film raconte l’histoire de la disparition d’un jeune journaliste américain durant le coup d’État du général Augusto Pinochet en 1973. Ce qui l’avait touché dans cette histoire, était « beaucoup moins le contexte politique du putsch que le thème du père qui, accompagné par sa belle-fille, recherche son fils coûte que coûte dans un pays en plein chaos. »

Le film a été très controversé aux États-Unis car il met en lumière l’action des agents du gouvernement américain et leur responsabilité dans ce coup d’État. L’extrême-droite américaine demanda « Mais que vient faire ici ce communiste européen ? ». Cependant le film reçut la Palme d’or et le Prix d’interprétation masculine au festival de Cannes, et l’Oscar du « Meilleur scénario », et il est toujours montré et présenté comme un film majeur dans les grandes universités américaines. Les musiques sont d’un autre Grec fameux, Vangelis.

Dans les années 1980, il occupe le poste de président de la Cinémathèque française.

Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.

Le 13 juin 2007, il est nommé président et administrateur de la Cinémathèque française.

sources : wikipediabiographie complète avec mise à jour

Sous licence CC-BY-SA

Historique des versions de « Costa-Gavras »


Récompenses

Pour Z en 1969 :

Prix du Jury au festival de Cannes ;

Prix d’interprétation masculine pour Jean-Louis Trintignant au festival de Cannes

Oscar du meilleur film étranger et oscar du meilleur montage.

Pour Porté disparu en 1982 :

Palme d’or et Prix d’interprétation (Jack Lemmon) au festival de Cannes ;

Oscar du meilleur scénario original à Hollywood.

Ours d’or à Berlin pour Music Box en 1989.

Pour Amen. (2002) :

César du meilleur scénario original ou adaptation 2003


Réalisateur

1965 COMPARTIMENT TUEURS - Réalisateur et scénariste, d’après le roman de Sébastien JAPRISOT
Avec Yves MONTAND, Simone SIGNORET, Jacques PERRIN, Catherine ALLEGRET, Michel PICCOLI,
Jean-Louis TRINTIGNANT
(Ce 1er film a été réalisé grâce à l’appui d’Yves Montand et de Simone Signoret)
Classé parmi les meilleurs films de l’année à sa sortie aux U.S.A.
Prix Edgar Poe.

1967 UN HOMME DE TROP - Réalisateur et scénariste, d’après le livre de Jean-Pierre CHABROL
Avec Michel PICCOLI, Jean-Claude BRIALY, François PERIER, Charles VANEL, Jacques PERRIN,
Bruno CREMER, Claude BRASSEUR

1969 Z - Réalisateur et co-scénariste avec Jorge SEMPRUN, d’après le roman de Vassilis VASSILIKOS
Avec Yves MONTAND, Jean-Louis TRINTIGNANT, Irène PAPPAS, Pierre DUX, Jacques PERRIN,
François PERIER, Julien GUIOMAR
Prix Spécial du Jury à l’unanimité et Prix d’Interprétation pour Jean-Louis TRINTIGNANT, Festival de Cannes
Grand prix annuel de l’Académie du Cinéma Français
Prix de la Critique de New-York
Deux oscars (5 nominations)
... et une vingtaine d’autres prix aux U.S.A., Angleterre, Allemagne, Amérique Latine...

1971 L ’AVEU - Réalisateur et co-scénariste avec Jorge SEMPRUN, d’après le livre d’Arthur et Lise LONDON
Avec Yves MONTAND, Simone SIGNORET, Michel VITOLD, Antoine VITEZ, Gabriele FERZETTI

1973 éTAT DE SIèGE - Réalisateur et co-scénariste avec Franco SOLINAS
Avec Yves MONTAND, Jacques WEBER, Jean-Luc BIDEAU
Prix Louis Delluc
1975 MONSIEUR KLEIN - Co-scénariste avec Franco SOLINAS
Réalisé par Joseph LOSEY

1975 SECTION SPéCIALE - Réalisateur et co-scénariste avec Jorge SEMPRUN,
d’après le livre de Jacques VILLERET
Avec Louis SEIGNER, Pierre DUX, Michel GALABRU, Claude PIEPLU, Michael LONSDALE,
Jacques PERRIN, Yves ROBERT, Bruno CREMER.
Prix de la Mise en Scène, Festival de Cannes

1977 L E CORMORAN - Co-scénariste avec Franco SOLINAS
Film non réalisé

1979 CLAIR DE FEMME - Réalisateur et scénariste, d’après le roman de Romain GARY

1981 MISSING - Réalisateur et co-scénariste avec Donald STEWART
Avec Jack LEMMON, Sissy SPASSEK, John SHEA
Palme d’or et Prix d’Interprétation pour Jack LEMMON, Festival de Cannes
Grand Prix du Writers Guild of America
Oscar du Meilleur Scénario (4 nominations)

1983 HANNA K - Réalisateur et co-scénariste avec Franco SOLINAS
Avec Jill CLAYBURGH, Jean YANNE, Gabriel BYRNE

1985 CONSEIL DE FAMILLE - Réalisateur et scénariste, d’après le roman de Francis RYCK.
Avec Fanny ARDANT, Johnny HALLYDAY, Guy MARCHAND

1987 BETRAYED (LA MAIN DROITE DU DIABLE) - Réalisateur
Scénario de Joe ESZTERHAS
Avec Debra WINGER, Tom BERANGER, John HEARD

1989 MUSIC BOX - Réalisateur
Scénario de Joe ESZTERHAS
Avec Jessica LANGE, Armin MUELLER-STAHL, Frédéric FORREST
Ours d’or, Festival de Berlin 1990
Une nomination aux Oscars pour Jessica Lange

1992 L A PETITE APOCALYPSE - Réalisateur et co-scénariste avec Jean- Claude GRUMBERG,
d’après le roman de Tadeusz KONWICKI
Avec André DUSSOLLIER, Pierre ARDITI, Barbara ROMANTOWSKA

1994 Mise en scène de l’opéra « IL MONDO DE LA LUNA » de Joseph HAYDN,
sur un livret de Carlo GOLDONI. Théâtre San Carlo de Naples, Italie

1994 à PROPOS DE NICE, LA SUITE - Réalisation d’un épisode
(Cancobales sur Jean-Marie le Pen à Nice)

1995 L ES FILMS LUMIèRE - Parmi d’autres réalisateurs,
réalisation d’un court d’une minute dans les mêmes conditions que celles des Frères Lumières.

1997 MAD CITY - Réalisateur
Avec John TRAVOLTA et Dustin HOFFMAN

2000 MON COLONEL - Co-scénariste avec Jean-Claude GRUMBERG, d’après le livre de Francis ZAMPONI

2001 AMEN - Réalisateur et co-scénariste avec Jean-Claude GRUMBERG,
d’après la pièce « Le Vicaire » de Rolf HOCCHUTH
Avec Ulrich TUKUR, Mathieu KASSOVITZ, Ulrich MUHE

2004 L E COUPERET - Réalisateur et co-scénariste avec Jean-Claude GRUMBERG,
d’après le roman « The Ax » de Donald WESTLAKE
Avec José GARCIA, Karin VIARD, Ulrich TUKUR et Olivier GOURMET

2009 EDEN A L’OUEST - Réalisateur et co-scénariste avec Jean-Claude GRUMBERG
Avec Riccardo Scamarcio, Julian KOELHLER, Ulrich TUKUR, Eric CARAVACA, Anny DUPEREY




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES