Spectacles et musiques du monde

A la une

Mah Damba

le Vendredi 19 mars 2021 à 20h45 au COMPTOIR à Fontenay-sous-Bois

Célimène Daudet - Haïti Piano Project

Le dimanche 07 mars 2021 au Théâtre Claude Lévi-Strauss

Jean-Marie MACHADO

"Majakka" le Vendredi 9 avril 2021 - 20:45 à Le Comptoir - Halle Roublot à Fontenay sous bois

IZZA GENINI

La Réalisatrice et productrice marocaine Izza Genini est l’invitée de la 11ème édition de la MasterClass Cinéma Droits Humains du 01 au 15 Mars 2021 à 19h sur Facebook

DEDE SAINT PRIX

Samedi 24 Avril 2021 au New Morning

Christine SALEM

le Samedi 10 avril 2021 au Kabardock , 97420 Le Port, La Réunion

Rachid Ouramdane directeur du Théâtre national de Chaillot

Rachid Ouramdane succéde à Didier Deschamps à la direction de Chaillot-Théâtre national de la danse

Sona Jobarteh

En concert en Mars 2021

BLAZIN’ QUARTET

En concert en Mars 2021

Jordi Savall

Mercredi 17 Mars 2021 à la Salle Gaveau à Paris

SEYDOU BORO

le 13 Mars 2021 à Morsang-sur-Orge, Théâtre L’Arlequin Festival Rencontres Essonne Danse

Giorgio Alessani

le 17 Mars 2021 au Bal Blomet à Paris

Roukiata Ouedraogo

Le 27 Mars 2021 au Théâtre des Bergeries à Noisy le sec (93)

Céline Bonacina

23 & 24 Mars 2021 à la Cite De La Musique - Philharmonie De Paris

TAKFARINAS

Samedi 13 mars 2021 à LA MERISE à 78190 Trappes

Shahram Nazeri

le Dimanche 28 mars 2021 à la Philharmonie de Paris

Chucho Valdés

Le Vendredi 5 mars 2021 à la Philharmonie de Paris

CHERIFA "LA GRANDE DAME DE LA CHANSON KABYLE"

surnommée "NA CHERIFA"

DÉCÈS de CHERIFA "LA GRANDE DAME DE LA CHANSON KABYLE"

la chanteuse de musique traditionnelle kabyle, Chérifa,"LA GRANDE DAME DE LA CHANSON KABYLE" surnommée "NA CHERIFA" , de son vrai nom, Ouardia Bouchemlal, née le 9 Janvier 1926 à Ilmayen, dans la région d’Akbou (Petite Kabylie), est décédée le 13 Mars 2014


CHERIFA Dernier Concert Zenith

https://www.youtube.com/watch?v=Xts1ewal7OQ



Dame CHERIFA

60 ans de chants et de poésies kabyles / 2 cd

CD 1

1 Sellah 05:45
2 Ahessad 04:56
3 Ldzayer 08:28
4 Diri-iyi 05:58
5 Ddunnit 05:21
6 Aqlagh nussad 07:04
7 Mbruk lfrah 04:59
8 Iaraq lahsab 05:15
9 Mlayun tettru 05:23
10 Tawaghit 06:35
11 Win yeghran 04:42
12 Ayigh 07:24

Sellah
CD2

1 Yelsad Tacacit 04:17
2 Ruh djit 06:20
3 aya zerzur 06:02
4 Ssut wartiran 06:20
5 An zur lwali 04:51
6 Azwaw 05:37
7 A yelli 05:10
8 Lâyun n tir 04:12
9 Aqlagh n ttajeb 05:47
10 Achal uzelagh 05:08
11 Zzin lleqbayel 05:25
12 Sniwa d ifendjallen 06:05
13 Sber ay ul-iw 06:42
14 Ceqan-iyi medden 05:44


Yelsad Tacacit


Biographie

Chérifa, de son vrai nom, Ouardia Bouchemlal, née le 9 Janvier 1926 à Ilmayen, dans la région d’Akbou (Petite Kabylie), est une chanteuse de musique traditionnelle kabyle.

Toute petite, on l’envoyait faire paître le troupeau familial et se découvre un joli filet vocal dès l’âge de sept ans. La simple écoute d’un roulement de bendir la poussait à se précipiter sur les lieux de la fête. Mais en Kabylie comme dans d’autres sociétés imbibées d’islam, si on apprécie les musiciens ; on en souhaitait pas pour autant en avoir en famille. Chérifa, très tôt orpheline de père et placée sous la tutelle de ses oncles après le remariage de sa mère, recevait des corrections sévères pour ses escapades musicales.

A l’âge de dix huit ans, celle qui n’a jamais été scolarisé et qui a grandi pieds nus en mangeant un jour sur trois et sans presque rien, décide de quitter sa région natale et de vivre de sa vocation ailleurs. Dans le train qui la conduisait vers Alger, elle compose Abka Wala Khir ay Akbou (« Adieu Akbou »), le titre qui fera sa renommée et qui demeure toujours aussi populaire.

Dans les années quarante, elle chante à la radio en échange d’un cachet équivalant à 100� (somme énorme à l’époque) et s’impose rapidement comme la maîtresse du chant kabyle. Pendant des années, elle tourne un peu partout en Algérie et enregistre de nombreux morceaux, soit de sa composition, soit puisés dans le patrimoine folklorique. Tous des succès.

Chérifa ne se souvient plus du nombre mais approximativement, elle compte plus de 800 chansons dans son répertoire. Cependant, elle n’a pas vraiment bien vécu de sont art : dépouillée par le fisc alors qu’elle ne toucha aucun droit d’auteur, elle stoppe tout dans les années soixante dix. Pour vivre, elle se retrouve à faire des tâches ménagères à la télévision algérienne, oubliée de tous quand, pendant ce temps, les grands artistes de son époque (aujourd’hui encore) pillent sans vergogne son répertoire alors que sa notoriété est déjà grande. Ce n’est qu’au cours de la décennie suivante que les jeunes la redécouvre et la place en tête d’affiche lors de tournée.

Chérifa n’a eu droit à la reconnaissance que tardivement. C’est la souffrance qui lui a inspiré ces chants tellement forts et traversés par une émotion indicible. Elle reste dans les mémoires comme la spécialiste des préludes (chouiq) et des chants d’amour (Ahiha). Les poèmes et les mélodies qu’elle compose s’inspirent des chansons traditionnelles mais aussi de sa propre expérience. Elle chante la vie sous tous ses aspects.

Ses chansons

Abka Wala Khir Ay Akbou (1952)

Aya Zerzour (1956)

Azwaw (1972)

Sniwa Dhi Fendjalen (1990)

Chérifa poursuit sa carrière en se produisant au gré des galas. A Paris à l’Olympia en 1993, l’Opéra Bastille en 1994 et plus récemment, en 2006 au Zénith de Paris où quelques treize mille personnes ont assisté à son concert.

sources : wikipedia Bio complète avec mise à jour

Sous licence CC-BY-SA

Historique des versions de « Chérifa »



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2021 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2021 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES