Spectacles et musiques du monde

A la une

Souad ASLA

Souad ASLA & Hasna El BECHARIA en concert le samedi 19 Aout 2017 au Hadra Féminine et Musiques de Transe à Essaouira - Maroc

HASNA EL BECHARIA

Samedi 19 Aout 2017 au Hadra Féminine et Musiques de Transe à Essaouira - Maroc

ZIARA

Spectacle "ZIARA" de Sami Lajmi en tournée 2017

DJMAWI AFRICA

le Dimanche 27 Aout 2017 au festival Rock en Seine , au DOMAINE NATIONAL DE SAINT-CLOUD / PARIS - FRANCE

Massilia Sound System

En concert en Septembre 2017

EMEL MATHLOUTHI

En concert en Août 2017

SOUAD MASSI

En concert en Aout 2017

Pat Thomas

En concert en Aout 2017

AMADOU ET MARIAM

En concert en Septembre 2017

Afrikana Soul Sister

En concert en Aout 2017

ANOUSHKA SHANKAR

En concert en Aout 2017

Lisa Simone

En concert en Aout 2017

Naïssam Jalal

En concert en Aout 2017

SALIF KEITA

LA NUIT DU MALI à Bercy le samedi 23 Septembre 2017

Rocio Marquez

Le 23 Septembre au Festival d’Ambronay (avec Fahmi Alqhai)

Mokobe

le Samedi 23 Septembre 2017 à Bercy , dans le cadre de " La Nuit du Mali"

HAÏDOUTI ORKESTAR

en concert en Aout 2017

JACOB DESVARIEUX

En concert en Aout 2017

African Salsa Orchestra

en concert en Aout 2017

Leyla McCalla

en concert en Aout 2017

NINA ATTAL

en concert en Aout 2017

TINARIWEN

en concert en Aout 2017

CALYPSO ROSE

en concert en Aout 2017

Benjamin Stora

Historien

2017

Benjamin Stora sera en Dédicace au Maghreb des livres 2017 le 18 Février 2017 de 16h45 à 17h45 à l’Hôtel de ville de Paris

Rencontre à la 23e édition du Maghreb des livres ( 18 février 2017 ) à l’hôtel de Ville de Paris au Café littéraire : « L’Algérie en bulles

Benjamin STORA présente son ouvrage : "Histoire dessinée de la guerre d’Algérie" (Ed Seuil)

Rencontre animée par Yves CHEMLA, journaliste littéraire

Benjamin STORA & Sébastien VASSANT : Prix du « livre BD-politique, France culture » le 4 mars 2017 à l’Assemblée nationale pour le livre, Histoire dessinée de la guerre d’Algérie (Ed Seuil)

Réalisation © Salah Mansouri



Musée national de l’histoire de l’immigration

Établissement public du Palais de la Porte Dorée
Musée national de l’histoire de l’immigration -
Aquarium tropical

293, avenue Daumesnil - 75012 Paris
Tél. : 01 53 59 58 60
www.palais-portedoree.fr


Conférences et débats L’immigration maghrébine en France

Histoire et mémoire, religion et identité

le Jeudi 19 janvier 2017 - 19h00

Débat entre Ahsène Zehraoui et Benjamin Stora

L’immigration maghrébine en France en dépit de son ancienneté continue d’interroger, de préoccuper et de susciter au sein d’une partie de la classe politique et parmi l’opinion publique inquiétude et rejet.

Les tragiques attentats qui ont endeuillé la France par des jeunes franco-maghrébins, le départ pour le djihad vers l’Irak et la Syrie, l’adhésion au fondamentalisme islamique de garçons et de filles, en particulier des "cités sensibles", sur fond d’inquiétudes parfois légitimes, sont venus accentuer les représentations sociales négatives sur les immigrés maghrébins et leurs descendants.

Pourtant, peut on confondre une minorité d’extrémistes religieux avec une population estimée aujourd’hui à environ 3,6 millions de personnes, selon l’Insee ? C’est autour de cette question, que Ahsène Zehraoui, qui fût l’un des premiers en France à produire des travaux de sociologie sur cette immigration dans les années 1970, prononcera sa conférence. Il dialoguera avec Benjamin Stora, président du Conseil d’orientation du Musée de l’immigration. Entre intégration et discriminations, ouverture et repli sur soi, aucune question fondamentale ne sera évitée par les deux conférenciers.


BENJAMIN STORA & AHSENE ZEROUI - Présentation - 1er partie


BENJAMIN STORA & AHSENE ZEROUI - Seconde partie - LES CHIBANIS


BENJAMIN STORA & AHSENE ZEROUI - Troisième partie MEMOIRE -


BENJAMIN STORA & AHSENE ZEROUI - Quatrième et dernière partie LES ORPHELINS -

© Salah Mansouri




JPEG - 26.4 ko
Benjamin Stora, Ahsène Zehraoui, Kamal Hamadi
JPEG - 36 ko
Benjamin Stora , Ahsène Zehraoui

Reportage photos et vidéo © Salah Mansouri


Rencontre littéraire le Mercredi 20 janvier 2016 à 19h à L’ACB

pour son livre "Les clés retrouvées, une enfance juive à Constantine"(Éditions Stock) une Rencontre animée par Arezki Metref

ACB - Association de Culture Berbère

37 bis rue des Maronite 75020 Paris

Tél : 01 43 58 23 25

Benjamin Stora Les clés retrouvées- (Éditions Stock) 2015

Lorsque la mère de Benjamin Stora est décédée en 2000, il a découvert, au fond du tiroir de sa table de nuit, les clés de leur appartement de Constantine, quitté en 1962. Ces clés retrouvées ouvrent aussi les portes de la mémoire.
La guerre est un bruit de fond qui s’amplifie soudain. Quand, en août 1955, des soldats installent une mitrailleuse dans la chambre du petit Stora pour tirer sur des Algériens qui s’enfuient en contrebas, il a quatre ans et demi et ne comprend pas. Quelques années plus tard, quand ses parents parlent à voix basse, il entend les craintes et l’idée du départ. Mais ses souvenirs sont aussi joyeux, visuels, colorés, sensuels. Il raconte la douceur du hammam au milieu des femmes, les départs à la plage en été, le cinéma du quartier où passaient les westerns américains, la saveur des plats et le bonheur des fêtes.
Ces scènes, ces images révèlent les relations entre les différentes communautés, à la fois proches et séparées. Entre l’arabe quotidien de la mère et le français du père, la blonde institutrice de l’école publique et les rabbins de l’école talmudique, la clameur des rues juives et l’attirante modernité du quartier européen, une histoire se lit dans l’épaisseur du vécu.
Benjamin Stora a écrit là son livre le plus intime. À travers le regard d’un enfant devenu historien, il restitue avec émotion un monde perdu, celui des juifs d’Algérie, fous de la République et épris d’Orient.


" Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours" Ed.Albin Michel - 2013

"Entreprendre l’édition d’une encyclopédie historique des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours, c’est tenter d’exposer et d’analyser en toute impartialité les relations tour à tour fécondes et tumultueuses entre juifs et musulmans. Cent vingt auteurs de tous pays ont apporté leurs contributions, qui permettent de rendre compte des multiples facettes du sujet, depuis les premiers liens entre les tribus juives d’Arabie et le prophète Mahomet jusqu’aux récents conflits du Proche-Orient, en passant par les civilisations de Bagdad et de Cordoue, sans oublier l’Empire ottoman, le monde perse et même l’espace européen. Les difficultés du temps présent se trouvent ainsi réinterprétées à la lumière d’une histoire envisagée dans la longue durée."

Abdelwahab Meddeb a enseigné la littérature comparée à l’université Paris Ouest-Nanterre- La Défense. Il est notamment l’auteur de La Maladie de l’islam (Seuil, 2002) et de Pari de civilisation (Seuil, 2009).

Il produit l’émission « Cultures d’islam » sur France Culture.

Benjamin Stora est professeur à l’université Paris- XIII et à l’Inalco.

Spécialiste de l’histoire du Maghreb, il a notamment publié : La Gangrène et l’Oubli. La mémoire de la guerre d’Algérie (La Découverte, 1991) et Les Trois Exils. Juifs d’Algérie (Stock, 2006).


Dernier ouvrage

Algérie - 1954-1962 - Benjamin Stora, avec Tramor Quemeneur / Editions Les Arènes, octobre 2010.

" Algerie_1954-1962Plus que tout autre sujet, l’« Algérie française » déchaîne les passions. Entre 1954 et 1962, les péripéties politiques et militaires vont se multiplier, pour déboucher, dans la douleur, sur l’indépendance. Le présent volume aborde de façon singulière la vie des colons et des autochtones, livrant leurs témoignages et offrant de déployer quantité de fac-similés : dessins d’écoliers, tracts et affiches de l’O.A.S., carnet d’un militant du F.L.N., exemplaire du journal El Moudjahid (F.L.N.), album de famille d’un jeune pied-noir, etc.

Une lettre inédite d’Albert Camus est également reproduite. Troublante, émouvante, au plus près des acteurs et des faits, cette approche de l’histoire par Benjamin Stora - qui fait autorité en la matière - propose ainsi, sans rancoeurs ni regrets, des pistes de réflexion essentielles.

Les événements s’y lisent à travers les regards des différents protagonistes. C’est ce jeune appelé du contingent qui crie à son père sa solitude ; ce petit Algérien, fils de maquisard, qui raconte comment on finit par apprivoiser sa peur dans un village « ratissé » par les troupes françaises ; ce militant FLN qui décrit froidement la minutie d’une série d’attentats dans Alger ; ce soldat français qui devient déserteur pour n’être pas « un boche » ; ou cet autre qui expose à son frère les raisons de son engagement dans l’OAS.

A côté des textes se glissent des tracts, le fac-similé d’une lettre, d’un dessin d’enfant... Un « matériel » qui, comme le dit Benjamin Stora, « donne toute la « chair » de cette histoire, si difficile à comprendre par les jeunes générations ».

L’exploration impartiale d’un passé qui, sinon, ne passerait pas est l’un des objectifs de ce grand livre d’images et de témoignages que publient les Éditions les Arènes cette semaine.

Sous la direction de Benjamin Stora, « Algérie 1954-1962. Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre » rassemble sous la forme d’un album-souvenir une centaine de documents inédits."

Collés dans la page, glissés dans des enveloppes, des documents historiques, reproduits à l’identique à déplier et à découvrir.
Dont :

La carte de l’Algérie en 1954

L’album d’un pied-noir d’Oran

Le livret français-arabe distribué aux appelés

Un exemplaire du journal clandestin du FLN

Un cahier de classe d’une école de Mostaganem

Des tracts anti-FLN de l’armée française

Le manuscrit original du discours du général de Gaulle « Je vous ai compris »

Une lettre d’Albert Camus

Un manuscrit inédit de Jules Roy sur la Kabylie

La lettre d’un déserteur à ses parents

Une note de service à l’occasion d’un essai atomique dans le Sahara

La dernière lettre d’un soldat prisonnier de l’ALN avant d’être exécuté

La une de Libération le jour du cessez-le-feu

Editions Les Arènes, octobre 2010.
112 pages
Format : 24 x 28.5 cm


Rencontre / Débat ( le 25 Septembre 2010 pour le 20e anniversaire de l’association : AU NOM DE LA MEMOIRE) avec Samia Messaoudi et Medhi Lallaoui


Biographie officielle

Né le 2 décembre 1950 à Constantine en Algérie, Benjamin Stora est Professeur des universités. Il enseigne l’histoire du Maghreb contemporain (XIXe et XXe siècles), les guerres de décolonisations, et l’histoire de l’immigration maghrébine en Europe, à l’Université Paris 13 et à l’INALCO (Langues Orientales, Paris).

Docteur en sociologie (1978), et docteur d’Etat en Histoire (1991), il est le fondateur et le responsable scientifique de l’Institut Maghreb-Europe depuis 1991. Membre de l’Ecole Française d’Extrême-Orient (EFEO), il poursuit en 1995 et 1996 des recherches au Vietnam. Il vit alors à Hanoi, pour une étude portant sur Les imaginaires de guerres Algérie-Vietnam. Puis, il a été Professeur invité à l’université de New York (NYU, 1998), et chercheur trois années à Rabat, au Maroc (1998-2001) pour une recherche sur les nationalismes marocain et algérien (publié sous le titre : Maroc, Algérie, histoires parallèles, destins croisés, Ed Maison neuve et Larose, 2002)...

benjamin-storaIl a publié une trentaine d’ouvrages, dont les plus connus sont une biographie de Messali Hadj (réédition Hachette Littérature-poche, 2004) ; La gangrène et l’oubli, la mémoire de la guerre d’Algérie (La Découverte, 1991) ; Appelés en guerre d’Algérie (Gallimard, 1997) ; Algérie, la guerre invisible, Ed Presses de Sciences Po (2000). Il a dirigé avec Mohammed Harbi l’ouvrage collectif, La guerre d’Algérie, aux édition Robert Laffont (en poche, Hachette Littérature, 2006).

Dans le domaine des images, Benjamin Stora a été le conseiller historique du film Indochine, Oscar du meilleur film étranger (1993), le commissaire des expositions La France en guerre d’Algérie (Musée des Invalides, 1992). Il est l’auteur du documentaire Les années algériennes (quatre fois une heure) diffusé en 1991 sur France 2. Puis, avec Jean-Michel Meurice, il a réalisé le documentaire Eté 62 en Algérie, l’indépendance aux deux visages diffusé le 7 juillet 2002 sur France 5. Il est le conseiller historique, en 2010, du film Le Premier homme, adaptation au cinéma du roman d’Albert Camus, par le cinéaste italien Gianni Amelio. Il est également le conseillé historique du film Les hommes libres du réalisateur Ismaël Ferroukhi (2010)

En 2006, Benjamin Stora publie Les Trois exils. Juifs d’Algérie, nommé pour le Prix Renaudot Essais. En 2007, il co-dirige avec Emile Temime un ouvrage sur l’histoire des immigrations en France, Immigrances, et publie un essai sur son parcours intellectuel, Les guerres sans fin. Un historien, la France et l’Algérie, Ed Stock, 2008. En 2009, son livre Le Mystère De Gaulle, son projet pour l’Algérie (Ed Robert Laffont) rencontre un grand écho dans la critique française et algérienne.

Benjamin Stora est membre du Jury du Prix livre d’Histoire décerné par le Sénat.

Il est président du Conseil scientifique du pôle Maghreb des Centres français de recherches à l’étranger (CNRS, Ministère des Affaires étrangères).


http://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Stora



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2017 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2017 | AGENDA 2018 | EVENEMENTS | REPORTAGES | SORTIES CD-DVD | SORTIES LIVRES | Contacts | ARCHIVES