Spectacles et musiques du monde

A la une

DOOLIN’

En concert en Aout 2017

Souad ASLA

Souad ASLA & Hasna El BECHARIA en concert le samedi 19 Aout 2017 au Hadra Féminine et Musiques de Transe à Essaouira - Maroc

HASNA EL BECHARIA

Samedi 19 Aout 2017 au Hadra Féminine et Musiques de Transe à Essaouira - Maroc

ZIARA

Spectacle "ZIARA" de Sami Lajmi en tournée 2017

DJMAWI AFRICA

le Dimanche 27 Aout 2017 au festival Rock en Seine , au DOMAINE NATIONAL DE SAINT-CLOUD / PARIS - FRANCE

Massilia Sound System

En concert en Septembre 2017

EMEL MATHLOUTHI

En concert en Août 2017

SOUAD MASSI

En concert en Aout 2017

Pat Thomas

En concert en Aout 2017

AMADOU ET MARIAM

En concert en Septembre 2017

Afrikana Soul Sister

En concert en Aout 2017

ANOUSHKA SHANKAR

En concert en Aout 2017

Naïssam Jalal

En concert en Aout 2017

SALIF KEITA

LA NUIT DU MALI à Bercy le samedi 23 Septembre 2017

Rocio Marquez

Le 23 Septembre au Festival d’Ambronay (avec Fahmi Alqhai)

Mokobe

le Samedi 23 Septembre 2017 à Bercy , dans le cadre de " La Nuit du Mali"

HAÏDOUTI ORKESTAR

en concert en Aout 2017

JACOB DESVARIEUX

En concert en Aout 2017

African Salsa Orchestra

en concert en Aout 2017

Leyla McCalla

en concert en Aout 2017

TINARIWEN

en concert en Aout 2017

Barbès l’Africaine

du 11 au 23 Mai 2010 à Barbes / Paris

AprÚs une 1Úre édition : « L’Algérie à la Goutte d’Or » en mai 2009, qui proposait de raconter une page d’histoire du quartier de la Goutte d’Or : les années 1950-1960, à travers des témoignages d’habitants, des expositions, de la musique, des projections, des débats avec des historiens et des sociologues etc., les centres de ressources du quartier poursuivent leur collaboration et organisent au mois de mai 2010, les Rencontres de la Goutte d’Or sur le thÚme de « BarbÚs l’Africaine »....

Après une 1ère édition : « L’Algérie à la Goutte d’Or » en mai 2009, qui proposait de raconter une page d’histoire du quartier de la Goutte d’Or : les années 1950-1960, à travers des témoignages d’habitants, des expositions, de la musique, des projections, des débats avec des historiens et des sociologues etc., les centres de ressources du quartier poursuivent leur collaboration et organisent au mois de mai 2010, les Rencontres de la Goutte d’Or sur le thème de « Barbès l’Africaine ».

La Marraine du Projet : Bintou Simporé

Bintou Simporé, journaliste, passionnée par la découverte des cultures et musiques du monde, a couvert pour Actuel et Radio Nova de nombreux évènements culturels de L’Afrique à Paris des années 80. Animatrice et coordinatrice des week-ends de Nova, elle produit actuellement le magazine musical Néo Géo, chaque dimanche à 18h et présente chaque semaine sur Radio France Outremer l’émission culturelle "Cargo".

Bintou a par ailleurs réalisé différents reportages audiovisuels sur les grands courants musicaux de la "sono mondiale " , autrement appelée world music ( banghra à Londres, afrobeat au Nigeria ou funk à New Orleans ), organisé plusieurs émissions radiophoniques spéciales à l’étranger dans le cadre du programme Nova Hors-Frontières ( Berlin, Johannesburg, Montréal ) et produit deux compilations consacrées aux musiques afros jouées par Nova ( Rare Grooves Africa) et à la découverte des musiques d’Afrique du Sud. C’est donc tout naturellement que Bintou a bien voulu s’associer à ce projet pluridisciplinaire et le soutenir en tant que marraine.

Des visites guidées , Des expositions , Des ateliers, des Concerts...


Exposition au Centre musical Fleury Goutte d’Or – Barbara

Les grandes figures des musiques urbaines africaines de Nago Seck et Sylvie Clerfeuille : « Les musiques africaines des années 1980

L’exposition « Les grandes figures des musiques urbaines africaines » restitue, à travers des textes et des documents d’archives rares, la mémoire collective et retrace l’émergence des grands courants musicaux contemporains et de ses figures emblématiques.

Elle relate l’arrivée massive au début du 20ème siècle sur le sol africain des musiques et instruments occidentaux, du jazz et de la musique cubaine !

Les musiciens africains des années 80 de Bill Akwa Betote

Bill Akwa Betote nous livre ici des photographies de souvenirs, des impressions, des ambiances, recueillis au hasard des clubs, festivals, "maquis", fêtes communautaires, rencontres intimes, qui représentent la mémoire et la chronique d’un griot moderne.

******************************************************

Du 11 au 23 mai, la programmation détaillée

****************************************************

Mardi 11 mai 2010

• 17h - Visite des lieux ressources organisateurs des rencontres de la Goutte d’Or et vernissage des expositions de « Barbès l’Africaine. Des années 70 à nos jours »

Salle Saint-Bruno :

• 17h00 - Restitution de l’atelier du collège Clémenceau (Tortue Voyageuse – Compagnie Gaby sourire)
Au départ, il y a des lettres écrites par des collégiens et des lycéens dans le cadre d’un concours organisé par l’association « La Tortue Voyageuse » au Burkina Faso. L’objectif : créer des liens entre des élèves en France et au Burkina Faso. Sylvie Rubé, de l’association « La Tortue Voyageuse » avec la complicité de Sylvie Haggaï, metteur en scène de la Cie. Gaby Sourire, a proposé à une classe de 3ème du Collège Clémenceau d’écrire des lettres puis de les mettre en voix sous la forme de lectures publiques.

• 19h00 - Projection du court métrage « Retour à Barbès » (2009) de Jean Arlaud (Phanie, Centre d’ethnologie et de l’image) avec Lamine Diabakate alias Alex Boy. Synopsis : Le personnage d’Alex est le protagoniste principal de ce court métrage. Il est représentatif d’un itinéraire partagé par de nombreux jeunes gens immigrés de son âge, itinéraire qui s’est déroulé par paliers en France depuis l’âge de sept ans après une enfance passée auprès de son grand père au Sénégal. Son premier espace de vie en France a été le quartier de la Goutte d’Or où ses parents habitaient. Ce film est construit autour des réminiscences d’Alex, de retour après quelques années dans son quartier. »

• 20h - Débat sur « Histoire de l’immigration africaine à la Goutte d’Or » organisé en partenariat avec Hommes et Migrations avec : Marie Poinsot (modératrice, rédactrice en chef de Hommes et Migrations), Marc Bernardot (historien, habitant), Annie Mercier et Jean Arlaud (cinéastes ethnologues). Avec la participation (sous réserve) de Alex Boy le protagoniste du court métrage « Retour à Barbès ».


Mercredi 12 mai 2010

Bibliothèque Goutte d’Or :

• 15h - Le temps des histoires… africaines (6-12 ans) : Des histoires africaines lues et racontées pour le plaisir des enfants.

Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara :

• 14h - Projections et débats autours de deux documentaires (pour les adolescents) en présence des réalisateurs :
- « Des noirs en couleur. L‘histoire des joueurs afro-antillais, réunionnais et néo-calédoniens en équipe de France de football. » (2008) Auteurs : Pascal Blanchard et Morad Aït-Habbouche

Dix ans après la victoire en Coupe du monde d’une équipe de France Black Blanc Beur (1998), les déclarations de certains hommes politiques et intellectuels ont choqué des millions de Français et ont fait de la présence d’Afro-Antillais en équipe de France un débat national. Au même moment, le racisme est de retour dans l’univers du football français. C’est dans ce contexte que ce film-événement souhaite donner la parole à l’histoire.

- « Les poussins de la Goutte d’Or » (1993) de Jean-Michel Carré
Les poussins de la Goutte d’or, ce sont les juniors de l’équipe de foot de la rue Myrha dans le quartier de Barbès, à Paris. L’équipe est à l’image du quartier, ces jeunes de sept à quinze ans sont tous de nationalités différentes, fils d’immigrés pour la plupart. À travers la vie, les émotions et la passion du foot de trois poussins de l’équipe filmés au long d’une année – Kader l’Algérien, Pierre le Français, Moussa le Malien – une découverte d’un quartier voué à la promotion immobilière et encore baigné par la drogue et la violence quotidienne.

Institut des Cultures d’Islam

• 19h – Concert de musique sacrée

La pratique du dhikr (évocation du nom de Dieu) est commune à l’ensemble du monde musulman. Elle prend une forme particulière dans le soufisme où elle devient un procédé pour se détacher du monde et atteindre une forme d’extase.
Veillée animée par la confrérie Mouride de Taverny.


Vendredi 14 mai 2010 :

Salle Saint-Bruno :

• 15h - Projections et débats autour des documentaires présentant les opérations de rénovations du quartier de la Goutte d’Or en présence de réalisateurs et de militants du quartier :

-  « Pour tout l’or d’une goutte » ou les chroniques peu ordinaires d’un quartier trop connu (1993) de Sami Sarkis
Pour son reportage sur le quartier de la Goutte d’Or, le réalisateur a interrogé des habitants du quartier, d’âges et d’origines différents. (…)

-  « La Goutte d’Or » (2001) de Jean Paul Guirado écrit par Marie-Agnès Azuelos
Ce film retrace la rénovation du quartier de la Goutte d’Or, engagée au début des années 1980. Les habitants mobilisés en association, les commerçants et les architectes racontent les transformations, se souviennent et évoquent l’identité de ce quartier multiculturel et abandonné longtemps à l’insalubrité. Un document précis ponctué par des photos noir et blanc rappelant le lien étroit qui existe entre l’âme d’un quartier, ses habitants et son architecture.

• 17h - Restitutions des ateliers photo autour de la rénovation du quartier et de l’Afrique à la Goutte d’Or avec des bénévoles de l’association Accueil Laghouat, le Café Social et sous réserve la Maison de retraite Oasis

• 18h - Projections et débats autour des documentaires présentant les opérations de rénovations du quartier de la Goutte d’Or en présence de réalisateurs et de militants du quartier :
-  « Permis de démolir » (2005) de Mélissa Thackway et Xavier Tutein : Réalisé à partir de photographies et d’éléments sonores qui témoignent de la démolition de mars 2005 des immeubles situés du 52 au 58 rue Myrha lors de la rénovation de la Goutte d’Or »
- 
-  « Permis de construire » (2008) de Mélissa Thackway et Xavier Tutein : Un an après la démolition des immeubles situés du 52 au 58 rue Myrha, le chantier de reconstruction de 21 logements sociaux est lancé

-  « La Goutte d’Or – Vivre ensemble » (2010) de Bruno Lemesle : Le réalisateur va à la rencontre des habitants, dans les espaces de la rue, dans les écoles, dans la vie des familles, dans les luttes et les combats que mènent des associations pour faire valoir les droits de tous et de chacun à vivre dignement, quelque soit son origine. Si la rénovation du quartier met en évidence des réalités humaines et sociales incroyables, cachées dans l’ombre de l’insalubrité, elle révèle aussi que la Goutte d’Or est un quartier de résistance, imprégné d’une conscience ouvrière, où des solidarités se dressent contre les injustices.

Bibliothèque Goutte d’Or :

• 16h30 – Rencontre autour d’Aya de Yopougon (ados et adultes)
Bon voyage à Yopougon, dêh ! Déjà 5 tomes, prix du meilleur premier album au Festival d’Angoulême et une adaptation cinématographique qui sortira dans les salles en 2011, la bande dessinée Aya de Yopougon cartonne. Si vous ne connaissez pas encore, découvrez Aya (19 ans), ses copines, ses copains, leurs études, leurs amours, leurs rêves, leur nouchi (français africanisé avec le sourire, langage de la rue inventé par les jeunes), leur vie de famille et leur quotidien à « Yop City » (ou « joie-ville » !), quartier populaire d’Abidjan dans la Côte d’Ivoire des années 1970. La scénariste, Marguerite Abouet, connaît bien le sujet : née à Abidjan en 1971, elle s’est remémorée ses souvenirs de petite fille grandie dans une Côte d’Ivoire bien portante avant de venir vivre à Paris à l’âge de onze ans… et a inventé des péripéties dans ce décor. Elle est l’une des premières Africaines à réussir dans le monde de la bande dessinée et avec une voix et un humour inédits, elle vient vous raconter une Afrique bien vivante, loin des clichés construits par les Occidentaux. La rencontre sera suivie d’une dédicace. N’hésitez pas à apporter vos Aya, si vous en avez !

Centre musical Fleury Goutte d’Or Barbara :

• 14h00 - Projection de « Paris Couleur » suivi d’un débat avec un historien. Documentaire réalisé par Pascal Blanchard et Eric Deroo (2005) (pour les scolaires)

Le film " Paris Couleurs ", entièrement construit à partir d’archives filmées, avec un commentaire d’André Dussolier, raconte de quelle façon ces migrants ont été vus, perçus et montrés par les actualités cinématographiques puis télévisées, à travers le siècle. Oscillant entre curiosité, attrait pour l’exotisme, paternalisme, condescendance ou fascination, ces images, pour la plupart inédites à la télévision, nous montrent comment l’autre " exotique " est entré dans notre quotidien national…

• 15h30- Restitution de l’atelier du collège Clémenceau avec Gaby Sourire et la Tortue Voyageuse

Au départ, il y a des lettres écrites par des collégiens et des lycéens dans le cadre d’un concours organisé par l’association « La Tortue Voyageuse » au Burkina Faso. L’objectif : créer des liens entre des élèves en France et au Burkina Faso. Sylvie Rubé, de l’association « La Tortue Voyageuse » avec la complicité de Sylvie Haggaï, metteur en scène de la Cie. Gaby Sourire, a proposé à une classe de 3ème du Collège Clémenceau d’écrire des lettres puis de les mettre en voix sous la forme de lectures publiques.

Institut des Cultures d’Islam

• 19h : « Arrêt sur Afrique »

Diffusion du film de Chris Marker et Alain Renais « Les statuts meurent aussi ». Réalisé en 1952, dans un contexte où la décolonisation semble inéluctable, le film part de cette interrogation : pourquoi l’art nègre se trouve-t-il au musée de l’homme alors que l’art grec ou l’art égyptien se trouve au Louvre ? Il sera suivi d’un montage de séquences audiovisuelles s’intéressant à la question du traitement de l’art africain par les médias français depuis les années 1970.
Un visionnage collectif et convivial en présence de spécialistes commentant et analysant les images sur le vif.


Samedi 15 mai 2010

Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara

• 12h - Déambulation dans la Goutte d’Or avec la Fanfare Eyo’nle. Départ du Centre Musical Fleury Goutte d’Or-Barbara
EYO’NLE est un orchestre de cuivres agrémenté de percussions. Sa musique puise dans les cultures GOUN, YORUBA, et TORRI du sud-est du pays. La formation a su allier ingénieusement cet héritage de musique de rue à vocation festive, avec d’une part la tradition musicale béninoise que l’on retrouve dans les percussions et d’autre part un style très jazzy dans l’arrangement des cuivres.

Institut des Cultures d’Islam

• 14h - Journée d’étude : les religions africaines en France
La Goutte d’or, plus particulièrement sur son versant « Château Rouge », réunit des populations originaires d’Afrique Noire. Leur appartenance religieuse reflète la diversité de leur héritage et de leur parcours. Depuis le christianisme jusqu’à l’islam, en passant par le pentecôtisme et la survivance des pratiques animistes, ces expressions religieuses seront successivement étudiées par les spécialistes invités.
Avec, notamment :

Bakary Sambe, politologue, enseignant à l’Institut d’Etudes et de Recherches sur les Civilisations Musulmanes - Université d’Aga Khan à Londres
Sandra Fancello, anthropologue, chargée de recherche au CNRS
Etienne Damome, chercheur au MICA (Médiations, Information, communication, Art) à l’université de Bordeaux 3

• 18h -Visite des lieux de culte de la Goutte d’Or (inscription auprès de l’ICI)
La Goutte d’Or et plus largement le 18ème arr. comptent des lieux de culte de toutes les confessions. Chacun possède son histoire, ses fidèles ; la vie cultuelle s’y déroule selon un temps particulier.
Visite guidée par Michel Neyreneuf, adjoint au Maire du 18ème arr. de Paris (Urbanisme, Logement et Développement durable).

• 20h-Projection du film « Prophète(s) » de Damien Mottier, 2007, France, 50’
Placide est un jeune homme né en Côte d’Ivoire. Il a 26 ans, étudie l’économie à Cergy Pontoise, mais n’aspire qu’à une chose : évangéliser la France.
La projection sera suivie d’un débat avec le réalisateur.

Bibliothèque Goutte d’Or :

• 15h30 - Atelier Tam tam couleurs (adultes, enfants à partir de 6 ans sur réservation)

C’est un récit sous forme de carnet de voyage, né de la rencontre de Caroline Desnoettes et d’Isabelle Hartmann… Tam-tam couleurs nous fait parcourir l’Afrique à la rencontre des paysages, des coutumes et de l’art. C’est aussi un voyage aux côtés des auteurs de Tam-tam couleurs : la lecture est accompagnée d’anecdotes pour faire rêver tous ceux qui n’ont pas toujours l’opportunité de voyager. Les auteurs vont échanger et partager avec vous leurs expériences du voyage itinérant en Afrique et leurs connaissances de l’art africain. D’autres surprises au rendez-vous…

Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara :

• 14h30 – Les grandes figures des musiques urbaines africaines - Visite de l’exposition de Nago Seck et Sylvie Clerfeuille
L’exposition « Les grandes figures des musiques urbaines africaines » restitue la mémoire collective à travers des textes et des documents d’archives rares (photos, pochettes de disques, affiches…), et retrace l’émergence des grands courants musicaux contemporains et de ses figures emblématiques. Elle relate l’arrivée massive, au début du 20ème siècle sur le sol africain, des musiques et instruments occidentaux, du jazz et de la musique cubaine !

• De 16h à 20h

> Projection de« les Allures » épisodes 1 et 2 de Sosthène Samba :
Une fabuleuse histoire de la sape du Congo Brazza au Congo Kinshasa en passant par Paris. Quand la Sape devient un sujet de polémique.

> Défilé de mode en partenariat avec la boutique Connivence et de Jocelyn Armel dit Le Bachelor
Nous vous invitons à venir découvrir la SAPE ou La Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes, ses looks et tendances tout en exubérance ! Dans les années 70/80, ce dandysme façon congolaise a connu ses heures de gloire…

> Conférence table ronde sur La SAPE animée par Sylvie Clerfeuille :
Invités : Achille Ngoye (journaliste, auteur, réalisateur), Le Bachelor, Djo Balard (sous réserve)…

La Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes (la SAPE) est une mode vestimentaire populaire dont l’origine remonterait à l’époque coloniale. L’enjeu : se distinguer en portant des vêtements d’un luxe ostentatoire. Cette mode vestimentaire populaire aurait pris son essor dans les années 50. Jo Balard, révélé par le film Black Mic Mac, Profa, un patron de bar-dancing, et même Isidore Mvouba, actuel Premier ministre, furent une référence dans les années 1970/80. À partir du XXIème siècle, les sapeurs font passer la sape au niveau de l’art et en créent une science : la « sapologie », qui étudie la sape.

• 20h - Nuit Congolaise - 5/8 euros

Une nuit congolaise rythmée par des artistes phares des années 80 :

Kanda Bongo Man,

Kékélé,

Zaiko langa langa

Mo Dj

Au programme, rumba, soukousse, makossa, surprises et DJ Set Mo Dj jusqu’au petit matin…

Avec Kanda Bongo Man, Solo sita, Diblo dibala, JP Boussé (ex Zaiko langa langa), Niboma, Fayatess, Yondo Sister, Kékélé, Mo DJ…

Musiciens invités : Dody, Dali Kimoko, elvis kunku, boss matuta, kajos, zola kalondji, endo ndumba, niawu

Danseurs : Nathalie Joco, Isabelle Mabonzo, Karouka, Isabelle Bayard, Chantal Loïal, Yélessa, Ibou


Mardi 18 mai 2010

Salle Saint-Bruno :

• 18h30 - Visite guidée (sur réservation) : « Architecture et urbanisme : la rénovation de la Goutte d’or Sud ».

Parcours commenté avec l’architecte responsable de l’opération de rénovation de la Goutte d’Or sud.

• 20h : Table ronde « Habitat et rénovation urbaine à la Goutte d’Or »

avec : Gérard Thurnauer (architecte responsable de l’opération de rénovation de la Goutte d’Or Sud), Marie Hélène Bacqué (sociologue urbaniste), Association Paris Goutte d’Or, Michel Neyreneuf (ancien Président de l’Association Paris Goutte d’Or – adjoint au Maire du 18ème arrondissement de Paris).


Mercredi 19 mai 2010

Institut des Cultures d’Islam :

• 14h - Atelier « goûter à l’africaine » (inscription auprès de l’ICI)

Dans la cour de l’ICI, apprenez à préparer et savourer un assortiment de plats sucrés africains. Des recettes faciles et ludiques pour découvrir les galettes de mil, les boules d’acassa, le lait au miel glacé et goûter au fruit du baobab. Pour les enfants de 6 à 12 ans.
En partenariat avec Cuisinier du monde

• 16h – Le chapeau qui conte… conté par Innocent Yapi

Le chapeau qui conte n’est ni celui d’un magicien de foi, ni celui d’un sorcier des bois. C’est celui d’un conteur jongleur de mot et semeur d’éclats de rire. On n’y trouve pêle-mêle des contes de dernière minute qui ne sont pas nés de la dernière pluie, des contes de circonstances qui se raccrochent aux événements et des contes d’états d’âme qui collent aux humeurs du moment.

Originaire de la Côte d’Ivoire, Innocent Yapi propose des spectacles mélangeant dans un même souffle le conte, la musique, le chant, le geste et la danse.

Bibliothèque Goutte d’Or :

• 10h – Le Temps des zistoires… africaines : Un moment pour les petits : comptines, images et ptites z’istoires venues d’Afrique, pour enchanter vos z’oreiles et vos z’yeux ! 10h-10h30 : pour les 0-3 ans. 10h30-11h30 : pour les 3-6 ans.

• 14h30 - Raconte-moi… l’Afrique d’ici, d’ailleurs (adultes, enfants)
Les bibliothécaires de la Goutte d’Or et les comédiennes de Graines de Soleil vous racontent l’Afrique ici, et l’Afrique là-bas : albums, contes, récits, romans francophones d’hier et d’aujourd’hui… Rendez-vous cette fois-ci au Lavoir Moderne Parisien, 35 rue Léon 75018 Paris.

Centre musical Fleury Goutte d’Or Barbara :

• 17h - Battle de danse coupé décalé (MICJ, Ados, Ange d’Afrik, ..)pour les adolescents et les jeunes du quartier.
Jeudi 20 mai 2010

Salle Saint-Bruno :

• 19h00 – Projection - Débat organisé en partenriat avec le Centre Social AGO autour de la Place des femmes dans immigration
Institut des Cultures d’Islam :

• 10h - Projection du documentaire Madame Eliane de Sébastien Rastoix et William Denayre, 2009, 22’

Eliane, 65 ans, est coiffeuse pour hommes et dames. Au cœur du quartier populaire de la Goutte d’Or, le salon a ses habitués. Les dames viennent s’y faire une beauté et bavarder. La boutique de Madame Eliane est devenue le point de ralliement des anciens du quartier.

• 15h30 – Thé dansant animé par Ousseynou DIOUF et le groupe Djar Djar

La cour de l’ICI est un espace propre à la convivialité, à l’échange, à la fête. Toutes les générations sont invitées à se retrouver pour une après-midi dansante animée par Ousseynou DIOUF et le groupe de m’balax Djar Djar. Les moins férus de danse africaine auront l’occasion de discuter autour de thés, boissons rafraîchissantes et pâtisseries.
En partenariat avec le Café social

Centre musical Fleury Goutte d’Or Barbara :

• 19h - Concert illustré – Entrée Libre

Un concert illustré est un spectacle hybride mettant sur un pied d’égalité l’univers de l’illustration et celui de la musique en les faisant dialoguer. Le travail du graphiste est diffusé simultanément sur un écran géant avec la musique jouée en live. Ainsi, le dessinateur se retrouve tout autant sur scène que les musiciens pour un échange spectaculaire d’expressions artistiques.

Booster – nu-jazz/funk

Une musique aux accents répétitifs et expérimentaux où l’improvisation et le groove sont au rendez -vous...

Jean Claude Chauzy - Illustrateur

Jean-Christophe Chauzy débute sa carrière dans la presse rock indépendante en tant qu’illustrateur, mais sa réputation se fait comme auteur de BD. Il est une figure du genre qui n’hésite pas à se mettre en scène dans ses ouvrages, comme dans Parano, Béton armé et La peau de l’ours. En partenariat avec Dargaud


Vendredi 21 mai 2010


Institut des Cultures d’Islam :

• 19h -Table ronde : Quelle diffusion pour la création africaine contemporaine en France ?

Spécialistes, artistes et responsables de galeries et institutions parisiennes questionneront notre connaissance de la création africaine actuelle, ses modes de diffusion, le décalage entre nos perceptions et la réalité de cette scène artistique.

• 21h - Projection du film « Il va pleuvoir sur Conakry » de Cheick Fantamady Camara, Guinée France, 2007, 113’

BB, journaliste caricaturiste et fils de l’intraitable Karamo, imam et gardien de la tradition ancestrale de son village, ne peut se résoudre à renoncer à son métier et à sa passion pour la belle Kesso, afin de satisfaire, en digne successeur, les exigences de son père.
En partenariat avec l’association Clap Noir

23h - Concert de Fatoumata Diawara

Fatoumata Diawara, qui interprète le rôle de Siré dans Il va pleuvoir sur Conakry, crève littéralement l’écran et prolonge le spectacle en live, sur scène avec ses musiciens. Son répertoire, inspiré de la tradition du chant wassoulou, oscille entre parfums folk et ambiances jazz.

Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara

• 20h - Julien Jacob + Ethiopiques : MAHMOUD AHMED + ALEMAYEHU ESHETE + BADUME’S Band -10/13 euros

Julien Jacob – Afro-Folk

Né au Bénin, de parents antillais, Julien Jacob grandit en France. Des accents pop et afro, des tonalités orientales et hindoues viennent s’entremêler pour créer des atmosphères acoustiques d’une douceur infinie. Ses textes, proches de l’incantation, n’ont de sens que par l’émotion qu’ils suscitent, par leurs sonorités, leurs vibrations. Un voyage troublant où l’imagination peut prendre son envol en toute liberté.

Ethiopiques - MAHMOUD AHMED + ALEMAYEHU ESHETE + BADUME’S Band

La voix brûlante et mélancolique du crooner Mahmoud Ahmed est aujourd’hui reconnue comme l’une des plus belles de notre planète. Quant à Alèmayèhu Eshèté, le « James Brown éthiopien », il est un de ces artistes mythiques à la présence scénique irrésistible, éternel jeune homme, rocker impérissable, à la tête de l’une des discographies les plus abondantes d’Éthiopie.


Samedi 22 mai 2010

Salle Saint-Bruno : « Des mouvements sociaux des années 70-80-90, à la naissance des associations »

• 11h - Projection et débat autour de l’assassinat de Djilali (témoignage de Simone) à partir du film « Les ambassadeurs », film tunisien réalisé en 1975 par Naceur Ktari. Synopsis : Dans le quartier de la Goutte d’Or de Paris, les émigrés nord-africains vivent en groupe parce qu’on n’en veut pas ailleurs. Les deux communautés arabe et française, forcées de cohabiter, ne se comprennent pas et s’affrontent. Les Français racistes du quartier prennent l’initiative d’agressions qui vont jusqu’à un double assassinat.

• 13h30 - Visite guidée sur le thème « Les luttes sociales à la Goutte d’or dans les années 1970-1980 »
Des habitants, militants de longue date du quartier, vous promèneront dans les rues de la Goutte d’Or pour vous raconter l’histoire des luttes sociales dans les années 1970 et 1980.

• 15h : Table ronde autour des mouvements des immigrés (1970-1980) à la Goutte d’Or et des mouvements des sans papiers.

Un hommage sera rendu à Said Bouziri qui réalise en 1972, à la Salle Saint-Bruno, une des premières grève de la faim pour la régularisation (…).Après avoir été l’un des fondateurs des journaux Sans Frontière (1979-1986) puis Baraka , il est aussi l’un des pionniers des radios libres : en juin 1981, il créée avec ses amis Radio Soleil Goutte d’Or.

• 16h30 - Départ d’une visite guidée (sur réservation) sur les « Saveurs Africaines » + Atelier dégustation. En partenariat avec Atelier Santé Ville et Méa Gusta.

• 17h30 - Arbre à Palabre avec URACA sur le thème « L’arrivée à la Goutte d’Or »

• 19h30 - Table ronde « Des habitants racontent la Goutte d’Or des années 1970 et 1980 : des mouvements sociaux à la naissance des associations »

Bibliothèque Goutte d’Or

• 15h : Site sur site : @fric@ ! (ados et adultes), le rendez-vous multimédia où l’on vous présente des sites ! Ce mois-ci, venez découvrir sites et blogs variés sur l’Afrique (musique, contes…) !

Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara

Journée hommage à Mamadou Konté

• 16h - Table ronde sur les musiques africaines des années 80 à travers le parcours de Mamadou Konté, ancien ouvrier, syndicaliste et militant, fondateur de l’Association Africa Fête en 1978, décédé le 20 juin 2007 à Dakar , à l’âge de 62 ans ; animée par Bintou Simporé et Nago Seck en présence de Grands Témoins, Acteurs et Connexionneurs de l� Afrique à Paris� des années 80 , poumon de l’underground africain en France et creuset de nouvelles rencontres musicales et d’expérimentations sonores franco-afro-caribéennes et “Nord-Sud� inédites.

Retransmission prévue dans l’émission Néo Géo du dimanche 20 juin, de 18h à 20h sur Radio Nova.

• 20h - Concerts de Ben Bop, Nuru Kane, Cherif MBaw, + invités – 5/8 euros

Ben’Bop - Rock / Hip Hop

Ben’Bop, en wolof, signifie « une seule tête ». C’est aussi l’expression que l’on utilise au Sénégal pour désigner une réunion entre personnes ayant des objectifs communs. Une richesse musicale et instrumentale cosmopolite au service du rock, de la chanson, du hip-hop, du ragga, le tout en français, en anglais et en wolof.

Nuru Kane – Blues sénégalais

Nuru Kane est à la fois sorcier et musicien. Né d’un savant mélange de traditions africaines telles que le m’balax sénégalais, les chants et rythmes mandingues, soufies ou encore gnawa, sa musique résonne comme une incantation. Joueur de guimbri et guitariste, Nuru Kane flirte aussi souvent avec le blues.

Chérif MBaw – Afro Jazz -Mbalax -Salsa

Issu du conservatoire de Dakar, Chérif Mbaw mêle dans sa musique des influences étrangères à sa culture tout en tirant parti de la richesse de la tradition sénégalaise. Il possède une technique vocale inimitable très étroitement liée à la prosodie particulière du wolof, influencée aussi par le chant jazz, la musique afro-cubaine et la soul. S’il est vrai que Chérif Mbaw vient du Sénégal, qu’il vit à Paris, et que ses mots sont wolof, sa musique et ses textes sont d’aujourd’hui, de notre monde… si mondial.

Institut des Cultures d’Islam :

21h- « Pourquoi les couples sont ce qu’ils sont ». Un conte inspiré de Amadou Hampâté Bâ par Hassane Kassi Kouyaté

« Une seule femme peut vaincre le pouvoir et le roi » il n’en demeure pas moins qu’on priera Dieu « afin qu’il ne nous laisse pas tomber aux mains des femmes » et que tous comptes faits « il n’est de bonne femme que celle qui aime son mari ». C’est ce que disent les hommes.
Hassane Kassi Kouyaté va vous raconter ce que les femmes en pensent.

Né au Burkina Faso dans une famille de griots, Hassane Kassi Kouyaté est conteur, comédien, musicien, danseur et metteur en scène. Il est le directeur artistique de la compagnie « Deux Temps Trois Mouvements » à Paris.


Dimanche 23 mai 2010

Institut des Cultures d’Islam :

• 16h - Visite guidée autour des saveurs africaines (inscription auprès de l’ICI)

• 16h - Atelier « cuisine africaine » (inscription auprès de l’ICI)
Sous la direction d’un chef originaire du Mali, les participants se consacreront à la réalisation d’un buffet. Une initiation à l’art culinaire de l’Afrique de l’ouest, à la croisée entre une approche traditionnelle de la cuisine, telle qu’elle se transmet dans le cercle familial et un renouveau de ces traditions, au contact d’autres cultures. La préparation du manioc, du mil, des bananes plantains ou des gombos n’aura plus de secrets pour les apprentis cuisiniers.
En partenariat avec Cuisinier du monde

• 18h - Table ronde : « Pratiques alimentaires des migrants africains et échanges culinaires »

Rencontre réunissant spécialistes et acteurs locaux, habitants de la Goutte d’Or, autour de la question des pratiques alimentaires des migrants africains et des échanges culinaires. La discussion se prolongera autour d’un buffet, réalisé par les élèves de l’atelier cuisine.
Un débat avec Natacha Calandre et Evelyne Ribert (Centre Edgar Morin, Ehess-Cnrs) animé par Marie Poinsot (revue Hommes et Migrations).

Centre musical Fleury Goutte d’Or Barbara :

• De 11h à 19h - Maquis culturel avec l’association Clap Noir
L’association Clap Noir est née de la volonté de soutenir toute initiative de publications et de diffusions sur le cinéma africain en utilisant les nouvelles technologies. Créée en janvier 2002, Clap Noir veut favoriser la connaissance des cinémas d’Afrique.

• 11h - Ciné-brunch au Scopitone

Le Scopitone vous invite à bruncher un dimanche par mois, tout en partageant un moment ciné convivial pour les petits et les grands !

> Terres africaines n° 2 - Contes et légendes de Moustapha Alassane, Claude Le Gallou, Kadiatou Konaté, [etc.] – 1966

- L’arbre aux esprits de Cilia Sawadogo

Ce conte merveilleux puise dans les histoires ancestrales de l’Afrique de l’Ouest et de l’Amérique du Nord. Dans la savane, Kodou et Tano rencontrent Ayoka, la gardienne d’un arbre centenaire menacé d’être coupé par un entrepreneur. Kodou et Ayoka apprennent bientôt que le Baobab est la porte entre deux mondes, et que sans ce passage, l’équilibre de la nature sera rompu…
- La femme mariée à 3 Hommes de Cilia Sawadogo

• 14h - Black Mic Mac de Thomas Gilou (1986 ), 1h33

En présence des comédiens Matt Samba, Amadou Gaye.

Parce qu’il a décidé de faire détruire un foyer africain non salubre, le zélé fonctionnaire de la Préfecture, Michel le Gorgues, va être victime des pratiques d’un grand marabout. En partenariat avec Café Social

• 16h30 - Showcase Mali Blues

• 18h - Paris selon Moussa de Cheik Doukouré (2001), 1h36

L’agriculteur Moussa Sibidé est envoyé en France par son village de Guinée pour acheter une nouvelle motopompe à eau. Arrivé à Paris, Moussa se fait voler la moitié de son argent. Il se retrouve propulsé dans une série de situations totalement inattendues, et notamment parmi des sans-papiers africains qui occupent une église...

• 20h – Concerts de Mali Blues + Nash +KONONO n°1 – Entrée libre
Mali Blues – Afro Blues

Mali Blues, la voix du Mali, la fusion du blues. Cette année, Mali Blues prépare de nouveaux sons qu’il vous présentera lors de ce concert avec Kadi Keita, Pascal Langlois, Frédéric Poli et DT King.

Nash – Hip-Hop Reggae

Originaire de Côte d’Ivoire, Nash se fait connaître au début des années 2000 grâce à ses paroles profondes et textes engagés. Ses prestations scéniques et surtout son Nouchi (dialecte ivoirien) impeccable la rendent tout de suite célèbre dans le cœur des mélomanes et des amoureux du hip hop ivoirien.

Konono n°1 – Folk / Alternatif / Electronique

Konono n°1 est l’un des principaux représentants d’un style spectaculaire qui fleurit dans les faubourgs de Kinshasa, dénommé là-bas "tradi-moderne", ou musique traditionnelle électrifiée. Pour continuer à assumer leur fonction sociale en se faisant entendre des ancêtres (et de leurs concitoyens) au milieu du vacarme urbain, ces musiciens traditionnels ont dû avoir recours à l’amplification bricolée de leurs instruments et aux « lance-voix ».

**************************************************

Du 11 au 23 mai, dans les lieux« complices » …

*************************************************

• Sakina M’sa – Collectif MU : « Poupées de Sons – installation parcours »

Nées dans un atelier stylisme & création sonore, ces poupées colorées racontent leur histoire au coin de la rue. Elles apparaissent au fil d’un parcours poétique sur les traces de Barbès l’Africaine. Audio-guides gratuits au départ du Café Social.

• L’Echo Musée : « Quand l’Afrique s’éveillera… »

En mai 2010 en partenariat avec la CADE (Coordination pour l’Afrique de Demain), l’Echo Musée accueille l’exposition d’actualité « Quand l’Afrique s’éveillera… » : une analyse factuelle des réalités en matière de développement durable ainsi qu’une vision prospective, non dénuée d’espoirs, de l’Afrique subsaharienne.

Echomusée, 21 rue cavé, 75018 Paris,

• Espace Saraaba : voir programme sur le site


infos

Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara

1 rue Fleury 75018 Paris M° Barbès-Rochechouart

01 53 09 30 70



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2017 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2017 | AGENDA 2018 | EVENEMENTS | REPORTAGES | SORTIES CD-DVD | SORTIES LIVRES | Contacts | ARCHIVES