Spectacles et musiques du monde

A la une

SAPHO

SAPHO Chante Barbara le Mercredi 12 Décembre 2018 au New Morning à Paris

RENE LACAILLE

RENE LACAILLE EK MARMAILLE / BONBON VODOU / SUISSA (DAVID) en concert le Vendredi 14 Décembre 2018 au Hasard Ludique Paris (75)

JUAN CARMONA

En concert en Décembre 2018

Debademba

le Vendredi 21 Décembre 2018 à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris

Soeur Marie KEYROUZ

Le 15 Décembre 2018 en concert avec l’Ensemble de la paix à Aubenas, Église Saint Laurent

Khalil Chahine

le 12 décembre 2018 au Studio de l’Ermitage

Isabelle Georges

du 27 au 29 Décembre 2018 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

BLICK BASSY

En concert en Décembre 2018

HASNA EL BECHARIA

En concert en Décembre 2018

HARPREET BANSAL

le Jeudi 20 Décembre au Sunset Sunside Jazz Club

ALUNE WADE

Le 10 Décembre 2018 à L’Européen à Paris

BEIHDJA RAHAL

Le Samedi 15 décembre 2018, à 19h30 , Auditorio Nacional de Madrid, Espagne

Abdelkader Secteur

Du 13 au 14 Décembre 2018 à La Cigale à Paris

Elie Maalouf

15 Décembre 2018 en concert avec Soeur Marie Keyrouz et l’Ensemble de la paix à Paris

Ballet de l’Opéra National de Kiev

Le légendaire ballet « Casse-Noisette » sera du 23 décembre 2018 au 6 janvier 2019 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris

Jacques VIDAL

le 10 décembre 2018 au PAN PIPER à Paris

Aziz Sahmaoui

le Vendredi 20 décembre 2018 à Paris au festival Africolor

AYWA

le 15 Décembre 2018 au Tissé Métisses Festival à Nantes

Les Negresses Vertes

En concert en Décembre 2018

BLANCA LI

chorégraphe

ELEKTRO KIF

à LA CIGALE à PARIS du 6 avril au 27 avril 2013

Mise en scène, chorégraphie : Blanca Li

Danseurs : Kevin Bago, Mamadou Bathily, Jérôme Fidelin, Romain Guillermic, Théophile Landji, Adrien Larrazet, Lenny Louves, Ismaila N’diaye

Musique originale : Tao Gutiérrez

Après Macadam Macadam, dont le succès avait ouvert de nouveaux espaces de représentation au hip-hop, et plus récemment Quel Cirque ! pour le Collectif Jeu de Jambes, pionnier du jazz-rock en France, Blanca Li poursuit sa mise en scène des formes de la “street culture” en investissant l’Electro Dance.

Il y a des rencontres qui sonnent comme d’excitants défis, et donnent un coup d’accélérateur à l’imagination.
Avec Elektro Kif, la chorégraphe se plonge à nouveau dans l’univers de la danse urbaine, sa diversité stylistique, son inventivité créative constamment renouvelée.

Aujourd’hui Blanca Li fait sortir la « danse electro » de la performance pure pour l’installer sur la scène d’un théâtre, au travers d’un projet chorégraphique contemporain.


La Fête de la Danse de Blanca Li au Grand Palais

20-21-22 septembre 2013


BIOGRAPHIE

Blanca Li est chorégraphe, réalisatrice de films, danseuse et comédienne.

Que ce soit pour sa compagnie, des événements, une mise en scène d’opéra, un film long métrage ou une installation muséographique, elle invente et réalise une multitude de projets : "J’aime donner vie à tout ce que j’ai en tête". Adepte de nouveauté, de métissages, et en constant renouvellement, elle prend ses sources d’inspiration dans une large palette d’expressions, depuis le flamenco au ballet classique en passant par les danses urbaines. Avec Blanca Li, tout débute et se termine dans l’énergie du mouvement et de la danse.

Née à Grenade (Espagne), elle devient gymnaste (GRS) dans l’équipe nationale à douze ans. Elle part à New York à dix-sept ans, pour étudier pendant cinq ans à l’école de Martha Graham, tout en fréquentant les écoles d’Alvin Ailey, Paul Sanasardo et le Clark Center. Habitant Spanish Harlem, elle vit au quotidien la naissance du hip hop, créant au passage un groupe de Flamenco-Rap. De retour en Espagne, elle crée à Madrid sa première compagnie de danse contemporaine, laquelle est sélectionnée pour le programme de l’Exposition Universelle de Séville.

Etablie en France depuis 1992, Blanca Li fonde en 1993 sa Compagnie de danse à Paris, inscrivant depuis treize créations à son répertoire. Dès 1998 elle ouvre ses propres studios de danse à Paris (studios Calentito). La fusion entre les disciplines et les genres est fréquente dans ses créations, ainsi qu’un sens de l’humour très latin (Alarme, Stress, Salomé). Macadam Macadam, spectacle chorégraphique hip-hop, ouvre en 1999 le Festival Suresnes Cités Danses. D’Avignon aux USA en passant par l’Opéra-Comique de Paris, ce spectacle devient la référence du genre (repris en 2006 avec une nouvelle équipe au Théâtre Mogador à Paris, il reçoit le Globe de Cristal 2007 dans la catégorie « meilleur Opéra/Ballet »). Son one-woman show Zap ! Zap ! Zap ! (1999) est présenté notamment au Théâtre National de Chaillot, puis à la Kitchen de New York dans le cadre du festival France Moves.

Elle aborde avec sa compagnie des thèmes très variés, depuis les cérémonies de transe des Gnawa de Marrakech (Nana et Lila, 1993), en passant par l’art grec ancien (le Songe du Minotaure, 1998) ou la folie du monde contemporain dans le contexte des attentats du 11 septembre 2001 (Borderline, 2002) et jusqu’aux poèmes de Federico Garcia Lorca (Poeta en Nueva York, 2007) ou l’œuvre picturale de Jérôme Bosch avec le Le Jardin des délices, (2009) en ouverture du Festival Montpellier Danse. Corazón Loco (2007) mêle aux danseurs de la compagnie les chanteurs lyriques de l’Ensemble vocal Sequenza 9.3, sur une création musicale contemporaine et fait l’objet de son second long métrage de cinéma.

Elektro Kif (2010) met sur scène pour la première fois le style electro, une nouvelle danse urbaine née en banlieue parisienne qui conquiert le monde avec sa gestuelle ultra rapide et sophistiqué.

En 2013, la compagnie Blanca Li célèbre son vingtième anniversaire de création avec plus d’une centaine de représentations pour quatre spectacles en tournée :
Macadam Macadam avec une équipe franco espagnole,
Le Jardin des Délices, inspiré par le tableau de Jérôme Bosch,
Elektro Kif, qui arrive enfin en avril 2013 à Paris (à La Cigale) après une longue tournée nationale et internationale (Royaume Uni, Chine, Japon, Philippines, Indonésie etc…)
Enfin, Blanca prépare la création de Robot ! en collaboration avec les artistes japonais Maywa Denki et les robots NAO d’Aldebaran, pour le Festival Montpellier Danse 2013 et le Théâtre des Champs Elysées en décembre 2013.

Blanca Li signe aussi un parcours singulièrement personnel en dehors de sa compagnie.

L’Opéra de Nancy lui commande en 1997 la mise en scène de deux opéras de Manuel de Falla (La Vie Brève et L’Amour Sorcier) puis en 1999 la mise en scène et la chorégraphie en création mondiale de l’opéra Un Tango pour Monsieur Lautrec de Jorge Zulueta et Jacobo Romano. A l’automne 1999, elle est invitée par l’Opéra de Paris pour chorégraphier l’Opéra ballet les Indes Galantes, dirigé par William Christie (repris les années suivantes, l’opéra ballet de Rameau est désormais inscrit au répertoire de l’Opéra, et publié en DVD en 2005).
A l’occasion du passage à l’an 2000, et de l’inauguration du Lieu Unique à Nantes, Blanca Li répond à l’invitation du CRDC en présentant Univers Unique, partition pour trapézistes, accordéon et danseuses. En juillet 2000, la danseuse étoile Monique Loudières lui commande le solo Silhouette pour le Vif du Sujet au Festival d’Avignon. A la fin 2001, elle crée pour le Ballet de l’Opéra de Paris, Shéhérazade, dans des costumes de Christian Lacroix.
Nommée pour une saison directrice artistique et chorégraphe du Ballet de Berlin au Komische Oper, elle y recrée notamment en 2002 le Songe du Minotaure pour 24 danseurs. Borderline, en collaboration avec les artistes plasticiens Jorge et Lucy Orta, y voit le jour en juin 2002. En février 2004, elle signe la chorégraphie de Don Giovanni au Metropolitan Opera de New York. Elle réalise en 2008 la mise en scène et chorégraphie de la comédie musicale Enamorados Anónimos (création en octobre au Théâtre Rialto sur la Gran Via madrilène, avec plus de 200 représentations sur la saison 2008-2009).
Répondant en janvier 2010 à une commande d’Olivier Meyer, directeur du Festival Suresnes Cités Danse, Blanca Li crée Quel Cirque ! pour le Collectif "Jeu de Jambes", pionnier du jazz-rock en France (25’).
En mars 2010, elle participe comme metteur en scène et chorégraphe à la production de l’Opéra Treemonisha de Scott Joplin pour le Théâtre du Châtelet à Paris. En juin 2010, elle met en scène en Espagne deux opéras du compositeur Luis de Pablo, Very Gentle y Un parque (Teatros del Canal de Madrid).

Blanca Li prête son concours au cinéma (Gazon Maudit, Nettoyage à Sec, L’Ecume des Jours, Los Amantes Pasajeros), à la publicité (Perrier, Gap, Jean Paul Gaultier, Prada, Lancôme, Longchamp), aux vidéo clips (Daft Punk, Blur, Rita Mitsouko, Goldfrapp…). Elle écrit et réalise son premier court-métrage, « Angoisse » en 1998, couronné de 4 prix (Brest, Grenoble, Créteil) et réalise de nombreuses œuvres dans le domaine de l’audiovisuel (And so on, la Paella, Un après-midi, Sandance et la captation d’une de ses chorégraphies pour ARTE, Al Andalús).

Elle écrit et réalise « Le Défi » (2002), son premier long-métrage de fiction (300 000 entrées), avec une centaine de danseurs hip hop, comme un hommage aux comédies musicales américaines transposé dans le monde du hip-hop français. Il est présenté en sélection officielle du festival international de Tribeca en 2004. Blanca Li confirme sa présence au cinéma en incarnant un des rôles principaux du film de Danièle Thompson, « Le Code a changé » (février 2009). Toujours en 2009, elle réalise « Pour Elle », court-métrage diffusé dans le cadre de la série X-Femmes de Canal Plus. En janvier 2010, sort au cinéma son deuxième long-métrage, « Pas à Pas », un documentaire tourné en coulisses du spectacle Corazón Loco de la compagnie Blanca Li, avec le groupe Sequenza 9.3 (en exclusivité au Reflet Medicis à Paris).

Dans le domaine des arts plastiques et multimédia, Blanca Li réalise sa première exposition individuelle (Te voy enseñar a bailar -Je vais t’apprendre à danser) au MUSAC, le Musée d’Art Contemporain de León en Espagne de janvier à mai 2008. Ce sont près de 60 000 visiteurs, scolaires, jeunes, seniors qui viennent se prêter au jeu de ses installations interactives (Home fitness, Classe de danse, etc). En septembre 2009, elle attire 100 000 participants pour son installation interactive Ven a bailar conmigo au sein de La Nuit Blanche de Madrid.
« La Fete de la danse de Blanca Li au Grand Palais » voit le jour en septembre 2011 (15 000 visiteurs sur un parcours de danses et de minispectacles) et la deuxième édition est prévue en septembre 2013.

Parmi ses projets, Blanca travaille à la réalisation « Cabaret latino », une comédie musicale pour la scène et le cinéma avec Victoria Abril et Rossy de Palma.

De septembre 2006 à juin 2010, Blanca Li a assuré la direction artistique du Centre Andalou de Danse à Séville (CAD), un centre public de formation intensive pour jeunes danseurs professionnels. Elle y a ouvert notamment un enseignement de Hip Hop et un programme traditionnel de l’Escuela Bolera, unique en Espagne.

Blanca Li est Officier dans l’Ordre des Arts et Lettres (2007) et Chevalier de l’Ordre national du Mérite (2004).
En Espagne, elle s’est vue décerner en 2009 la "Médaille d’or des Beaux Arts", remise par le Roi à une vingtaine de personnalités éminentes de la culture et des arts, et a reçu en 2004 le "Prix Manuel de Falla" en reconnaissance de sa contribution à la chorégraphie contemporaine et de sa trajectoire professionnelle.

Et elle entre au Petit Larousse en 2013 !


Les Distinctions individuelles pour sa carrière artistique :

France :

Nommée « Officier des Arts et des Lettres » par le Ministre de la Culture et de la communication (mars 2007).

Nommée « Chevalier de l’Ordre national du Mérite » par le Ministre des Affaires Européennes (Mai 2004).

Espagne :

« Médaille d’or des Beaux Arts » (Medalla de oro de las Bellas Artes) (2009). Le Roi d’Espagne remet cette prestigieuse distinction sur proposition du Ministre de la Culture à une vingtaine de figures majeures de la culture et des arts.

Seuls deux autres chorégraphes avaient à ce jour obtenu cette reconnaissance (Maurice Béjart et Alicia Alonso).

« Bandera de Andalucia » (2008).

« Prix Manuel de Falla » : attribué à l’unanimité du jury, pour « sa contribution innovatrice à la danse contemporaine, en reconnaissance de sa trajectoire professionnelle de création et de diffusion de la culture andalouse au niveau international », remis par le Ministre de la Culture d’Andalousie (décembre 2004).



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES