Spectacles et musiques du monde

A la une

Las Maravillas de Mali

En concert le Mardi 15 septembre 2020 New Morning à Paris

Sidi Wacho

24 juillet 2020 au Festival des Confinés au Cabaret Sauvage / Entrée Libre

La Caravane Passe

Samedi 25 juillet 2020 au cabaret sauvage - GRATUIT - Festival des Confinés

Moh Kouyaté

Le Mardi 21 juillet 2020 à Toulouse, dans le cadre du festival Convivencia

Meryem Koufi

le Samedi 18 juillet 2020 à Arles

SOFIANE SAIDI

En concert en Juillet 2020

RAY LEMA

20 septembre 2020 à 16h au Parc Floral de Paris - Scène Delta

Etienne MBAPPE - trio NEC

16 août 2020 16h au Parc Floral de Paris - Scène Delta

RICHARD GALLIANO

Le Mardi 21 juillet 2020 au NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

Belmondo Quintet

le Lundi 20 juillet 2020 au NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

Nice Jazz Orchestra - NJO

Le Dimanche 19 juillet 2020 au NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

André Ceccarelli

Samedi 18 juillet 2020 NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

LIZ MC COMB

Le Vendredi 17 juillet 2020 au NICE JAZZ SUMMER SESSIONS à Nice

ZOUFRIS MARACAS

Samedi 11 Juillet 2020 à Limoges , dans le cadre du festival URBAN EMPIRE

KASSAV

Le Vendredi 23 juillet 2021 aux Arènes De Bayonne

Rhoda Scott

Le Vendredi 24 juillet 2020 au Festival "Jazz sous les étoiles" à Jardins d’Albertas à Bouc Bel Air

Chimene Badi

Dimanche 20 Septembre 2020 à la Bourse du Travail à Lyon

MAYRA ANDRADE

Mercredi 23 Septembre 2020 à l’ Olympia à Paris

KATIE MELUA

25 septembre 2020 à l’ Olympia

ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES - ONB

Le Vendredi 24 Juillet 2020 au FESTIVAL DE NEOULES

KASSAV

En concert en Aout 2020

KATIA GUERREIRO

En concert en Juillet 2020

RICHARD GALLIANO


BAAZIZ

2019



Apparu en Algérie avec guitare et harmonica et n’ayant pas sa langue dans sa poche, Baaziz est considéré comme le Dylan algérien. Il moque les travers de son pays, dénonce l’injustice et la corruption.

Baaziz n’hésite pas à invectiver les membres de la nomenklatura de son pays, même quand ils sont présents à ses concerts.


2006 :
Baaziz retourne régulièrement en Algérie où il co-produit une émission de variétés équivalente à « Taratata ». Il élargit sa créativité en composant des musiques pour des publicités au Maghreb. En ce moment, il compose la musique d’un spot avec comme acteur principal Zinédine Zidane. C’est aussi avec lui qu’il chantera très prochainement dans un disque au profit des Enfants du Sahara, aux côtés de Corneille, Passy, Césaria Evora
Et puis, et bien sûr, il continue ses tours de chants en France : Strasbourg, Festival de Bobigny, Saint-Denis, Docks du Sud à Marseille

Chronologie d’un artiste pas comme les autres :
1963 :
Abdelaziz Bekhti, dit Baaziz, naît à Cherchell d’un père marin arabo-musicien de chaâbi et d’une mère kabyle. Dans les années 70 il se passionne pour Nass El Ghiwane, Bob Dylan, le rock américain, Brassens, Brel, puis Renaud. Au début des années 80 Baaziz, instituteur, délaisse les cahiers pour la guitare et l’harmonica.

1994 :
Sortie de Life in Algéria en France : les Beurs adoptent Baaziz. Je m’en fous crée le lien entre les enfants d’immigrés algériens et leurs racines.

1998 :
Face aux menaces du gouvernement algérien et aux attentats islamistes, Baaziz s"exile à Rouen avec sa femme et ses trois enfants, il devient rouwendais d’adoption
1999 : Une semaine avant les élections présidentielles en Algérie, Baaziz réunit 32 chanteurs algériens (Amazigh Kateb de Gnawa Diffusion, Souad Massi, Brahim Izri, ) autour de sa chanson Algérie mon amour qui devient l’hymne-bis algérien. Devant ce succès inattendu, le président Bouteflika s’accapare le titre et le diffuse dans ses meetings

14 juillet 2000 :
Irrité par cette usurpation, Baaziz réagit en direct lors d’une émission télé. À l’insu des programmateurs, il y chante Waili, Waili, une chanson censurée qui s’en prend directement à l’ex-président Zeroual : Quand j’entends ce général/Je ris sans pitié/Mêlé aux affaires/Il est devenu personnalité/Il a le pouvoir, l’argent et la double nationalité Le public des officiels est blême tandis que le peuple jubile ! Concerts annulés, menaces, et Baaziz est de plus en plus craint par le pouvoir. Mais le public algérien le suit, de la Kabylie à Oran, d’Alger à Ghardaïa.

31 décembre 2003, Paris Bercy :
Clôture de l’Année de l’Algérie en France : Baaziz récidive et chante El Bandia (censurée) : Tous des bandits, mais par pourcentage/Si tu es un enfant honnête, tu ne pourras pas vivre/Pour vivre tu devras devenir un bandit.. . Alors qu’il s’apprête à entamer une seconde chanson, le son lui est coupé

26 Mars 2004 :
Les derniers enregistrements de Baaziz, sortis sur la K7-CD Y Bip Emmo en Algérie, sont saisis par la police de Bouteflika. Les textes d’Atika (surnom donné à Bouteflika), Ya Bladi et Lomo (voir traductions jointes) attaquent directement les dérives totalitaires du gouvernement Bouteflika.

6 Avril 2004 :
Baaziz crée l’événement à La Maroquinerie (Paris 20ème) en formant son propre gouvernement Une pantalonnade à l’image des élections algériennes. L’histoire lui donne raison : 2 jours plus tard, Bouteflika est plébiscité avec 84des suffrages alors que des mécontents sont matraqués à Alger en présence de la presse internationale, priée de dégager les lieux !

Juin 2004 :
Baaziz remplit le New Morning et présente son album Café de l’Indépendance Pendant ce temps, Benchicou, journaliste et directeur du journal indépendant Le Matin est condamné à la va-vite et sans preuve irréfutable : il écope de deux ans de prison ferme. Baaziz prend la plume et lance son appel du 18 juin où il réclame des garanties sur la liberté d’expression en Algérie.

Juillet à Décembre 2004 :
Baaziz en tournée : Festival de la Goûte d’Or (Paris), Festival Zik Zak (Aix-en Provence), Festival des Motivés (Toulouse), Le Zénith (Paris, concert soutien Homéopathes Sans Frontières avec Cesaria Evora, Bonga, Renaud, Voulzy,), Valence, Beauvais, Rouen

BAAZIZ par ailleurs :
B.O. du film de Malek Bensmail sur l’élection présidentielle en Algérie, diffusion TV5.
B.O. Film I.N.A Elections présidentielles en Algérie.
Un titre en B.O. du film « Travaux » de Brigitte Rouhan
U.S.A : La chanson « God bless(e) America » a été choisie pour figurer en première place de la compilation PROTEST qui présente 15 artistes contestataires à travers le monde : Papa Wemba, Akadengue, Gary Nesta Pine (Wailers).



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2020 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2020 | AGENDA 2021 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES