Spectacles et musiques du monde

A la une

BANIA

En concert le 24 Novembre 2018 à la Villa Mais d’Ici à Aubervilliers, dans le cadre du festival Migrant’scène

Abdelkader Chaou

Le Samedi 24 Novembre 2018 au Centre Culturel Algérien à Paris

Isabelle Georges

Oh Là Là ! : Nouveau spectacle musical d’Isabelle Georges 24 Novembre 2018 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

HAMDI BENANI

Le Samedi 01 décembre 2018 à 19h30 au Cabaret Sauvage

MARIAMA

Le Mercredi 21 novembre 2018 au Café De la Danse à Paris

SPEED CARAVAN & Cheikh HAMDI BENANI

Le Samedi 01 décembre 2018 à 19h30 au Cabaret Sauvage

NINO JOSELE

Le samedi 1er décembre 2018 à Villeurbanne

Sabrina ROMERO

Le samedi 1er décembre 2018 à Villeurbanne

RAPHAEL FAYS - PARIS SEVILLE

le 28 Novembre 2018 à l’Alhambra / Paris

Aynur Dogan

Le 27 Novembre 2018 à l’ Opéra de Montpellier

Luz Casal

le Dimanche 18 novembre 2018 à Cathédrale Notre Dame de Strasbourg

3MA

le jeudi 29 novembre 2018 au Théâtre du Garde-Chasse - Les Lilas

Rokia Traoré

Dimanche 18 novembre 2018 à MC93

RAY LEMA

Concert carte Blanche du 21 au 23 Novembre2018 à la Petite Halle / Paris

Angelique Kidjo

le Mardi 27 Novembre 2018 à L’ÉTINCELLE, Théâtre de la Ville de Rouen ( 76006)

Abir Nasraoui

Salam Pacem « salutations à la paix » le lundi 26 novembre à 20h30 à l‘Institut du Monde Arabe

Luna Manzanares

Le vendredi 23 et samedi 24 Novembre 2018, Le Centre des arts d’Enghien-les-Bains

Faby Médina

Faby Médina Quartet au Jazz Club étoile à PARIS le 28 Novembre 2018

FELLAG

le samedi 24 novembre 2018, L’Arc Scène Nationale - Le Creusot

TITI ROBIN

le 23 novembre 2018 à l’Opéra de Reims

Kian Soltani & l’Ensemble Shiraz

le 27 novembre 2018 au PALAIS DES BEAUX-ARTS à Bruxelles

Line Kruse

En concert avec Nicolas Folmer le 05 Décembre 2018 au Sunset à Paris

IBEYI

En concert en Novembre 2018

Angelique Kidjo

le Vendredi 23 Novembre 2018 à Genève (Suisse), dans le cadre du festival FESTIVAL COULEUR CAFE

KUDSI ERGUNER

les 1 et 2 décembre 2018 au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris

BAAZIZ

2018

27 Juillet 2018 à l’Opéra d’Alger



Apparu en Algérie avec guitare et harmonica et n’ayant pas sa langue dans sa poche, Baaziz est considéré comme le Dylan algérien. Il moque les travers de son pays, dénonce l’injustice et la corruption.

Baaziz n’hésite pas à invectiver les membres de la nomenklatura de son pays, même quand ils sont présents à ses concerts.


2006 :
Baaziz retourne régulièrement en Algérie où il co-produit une émission de variétés équivalente à « Taratata ». Il élargit sa créativité en composant des musiques pour des publicités au Maghreb. En ce moment, il compose la musique d’un spot avec comme acteur principal Zinédine Zidane. C’est aussi avec lui qu’il chantera très prochainement dans un disque au profit des Enfants du Sahara, aux côtés de Corneille, Passy, Césaria Evora
Et puis, et bien sûr, il continue ses tours de chants en France : Strasbourg, Festival de Bobigny, Saint-Denis, Docks du Sud à Marseille

Chronologie d’un artiste pas comme les autres :
1963 :
Abdelaziz Bekhti, dit Baaziz, naît à Cherchell d’un père marin arabo-musicien de chaâbi et d’une mère kabyle. Dans les années 70 il se passionne pour Nass El Ghiwane, Bob Dylan, le rock américain, Brassens, Brel, puis Renaud. Au début des années 80 Baaziz, instituteur, délaisse les cahiers pour la guitare et l’harmonica.

1994 :
Sortie de Life in Algéria en France : les Beurs adoptent Baaziz. Je m’en fous crée le lien entre les enfants d’immigrés algériens et leurs racines.

1998 :
Face aux menaces du gouvernement algérien et aux attentats islamistes, Baaziz s"exile à Rouen avec sa femme et ses trois enfants, il devient rouwendais d’adoption
1999 : Une semaine avant les élections présidentielles en Algérie, Baaziz réunit 32 chanteurs algériens (Amazigh Kateb de Gnawa Diffusion, Souad Massi, Brahim Izri, �) autour de sa chanson Algérie mon amour qui devient l’hymne-bis algérien. Devant ce succès inattendu, le président Bouteflika s’accapare le titre et le diffuse dans ses meetings

14 juillet 2000 :
Irrité par cette usurpation, Baaziz réagit en direct lors d’une émission télé. À l’insu des programmateurs, il y chante Waili, Waili, une chanson censurée qui s’en prend directement à l’ex-président Zeroual : Quand j’entends ce général/Je ris sans pitié/Mêlé aux affaires/Il est devenu personnalité/Il a le pouvoir, l’argent et la double nationalité� Le public des officiels est blême tandis que le peuple jubile ! Concerts annulés, menaces, et Baaziz est de plus en plus craint par le pouvoir. Mais le public algérien le suit, de la Kabylie à Oran, d’Alger à Ghardaïa.

31 décembre 2003, Paris Bercy :
Clôture de l’Année de l’Algérie en France : Baaziz récidive et chante El Bandia (censurée) : Tous des bandits, mais par pourcentage/Si tu es un enfant honnête, tu ne pourras pas vivre/Pour vivre tu devras devenir un bandit.. . Alors qu’il s’apprête à entamer une seconde chanson, le son lui est coupé

26 Mars 2004 :
Les derniers enregistrements de Baaziz, sortis sur la K7-CD Y Bip Emmo en Algérie, sont saisis par la police de Bouteflika. Les textes d’Atika (surnom donné à Bouteflika), Ya Bladi et Lomo (voir traductions jointes) attaquent directement les dérives totalitaires du gouvernement Bouteflika.

6 Avril 2004 :
Baaziz crée l’événement à La Maroquinerie (Paris 20ème) en formant son propre gouvernement Une pantalonnade à l’image des élections algériennes. L’histoire lui donne raison : 2 jours plus tard, Bouteflika est plébiscité avec 84des suffrages alors que des mécontents sont matraqués à Alger en présence de la presse internationale, priée de dégager les lieux !

Juin 2004 :
Baaziz remplit le New Morning et présente son album Café de l’Indépendance Pendant ce temps, Benchicou, journaliste et directeur du journal indépendant Le Matin est condamné à la va-vite et sans preuve irréfutable : il écope de deux ans de prison ferme. Baaziz prend la plume et lance son appel du 18 juin où il réclame des garanties sur la liberté d’expression en Algérie.

Juillet à Décembre 2004 :
Baaziz en tournée : Festival de la Goûte d’Or (Paris), Festival Zik Zak (Aix-en Provence), Festival des Motivés (Toulouse), Le Zénith (Paris, concert soutien Homéopathes Sans Frontières avec Cesaria Evora, Bonga, Renaud, Voulzy,), Valence, Beauvais, Rouen

BAAZIZ par ailleurs :
B.O. du film de Malek Bensmail sur l’élection présidentielle en Algérie, diffusion TV5.
B.O. Film I.N.A Elections présidentielles en Algérie.
Un titre en B.O. du film « Travaux » de Brigitte Rouhan
U.S.A : La chanson « God bless(e) America » a été choisie pour figurer en première place de la compilation PROTEST qui présente 15 artistes contestataires à travers le monde : Papa Wemba, Akadengue, Gary Nesta Pine (Wailers).



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES