Spectacles et musiques du monde

A la une

Opéra de Paris

Le spectacle de ballets “Créer aujourd’hui” qui n’a pu être présenté en public en raison du second confinement, sera diffusé sur France 5, le vendredi 29 janvier 2021 à partir de 20h55.

Nora Hamzawi

En tournée en Janvier 2021

Pouya Khoshravesh

concert KAMÂN le Vendredi 05 Février 2021 au Comptoir à Fontenay sous bois

Stéphane Edouard

Pondicergy Airlines" sortie le 15 janvier 2021

Dominique Blanc

Dominique Blanc nommée sociétaire de la Comédie-Française le 1er janvier 2021.

MYRIAM BELDI

le 6 Février 2021 à Paris

PICASSO

« Les Musiques de Picasso » Jusqu’au 3 janvier 2021 à la Philharmonie de Paris

LOUISE JALLU

le 10 janvier 2021à la Philharmonie de Paris

YENNAYER, Le Nouvel An Berbère 2021

Concerts, cérémonies autour du Nouvel An Berbère 2021

Festival du Film franco-arabe

du 5 au 8 février 2021 au cinéma Le Trianon à Romainville

Yannick Noah

le Vendredi 22 Janvier 2021 à Le Splendid à Saint Quentin (02)

ATINE

le Vendredi 12 février 2021 au Trianon à Paris

Faiz Ali Faiz

Samedi 23 janvier 2021 au Théâtre de Cachan

Roukiata Ouedraogo

Spectacle en Tournée

Yasmine Kyd

le 28 janvier 2021 au Sunset-Sunside / Paris

NAJAT AATABOU

Le Maroc en Fête : le 09 Janvier 2021 au Casino de Paris à Paris

François Morel – Tous les marins sont des chanteurs

Un spectacle musical de Gérard Mordillat, François Morel, Antoine Sahler et Amos Mah Du 14 janvier au 27 février 2021 à La Scala Paris

Les Amazones d’Afrique

En concert en Février 2021

Sona Jobarteh

Le Vendredi 22 Janvier 2021 à La Seine Musicale à Boulogne Billancourt (92)

Rodolphe Burger

Vendredi 22 janvier 20h30 à Paul B à Massy

Céline Bonacina

31 Janvier 2021 à la Cite De La Musique - Philharmonie de Paris

Sophie Alour

31 Janvier 2021 Cite De La Musique - Philharmonie De Paris

3MA

le Samedi 23 janvier 2021 au New Morning à Paris

Chucho Valdés

Le Vendredi 5 mars 2021 à la Philharmonie de Paris

Rhoda Scott

Le 31 Janvier 2021 à 17h30 à Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie de Paris

Nouvel An Chinois 2021

Hong Kong Chinese Orchestra sous la direction de Yan Huichang les 14 & 15 Février 2021 à la Cité de la musique à Paris

Abdallah Oumbadougou

décédé le 04 Janvier 2020

ACTUS

Le guitariste touareg Abdallah Oumbadougou, leader du groupe Désert Rebel est décédé le 04 Janvier 2020


Abdallah Oumbadougou au FESTIVAL TIMITAR à Agadir - Maroc
© Salah Mansouri



Pilier de la musique touareg contemporaine et figure de proue de la rébellion dans les années 90, le parcours de ce guitariste et chanteur autodidacte a été, pour le moins, semé d’embuches. Né vers 1962 au Niger, exilé pendant plusieurs années en Algérie, Abdallah Oumbadougou a dû se battre avec ses compatriotes pour que sa musique subsiste. Tantôt enregistrée à l’aide d’un simple magnétophone, tantôt diffusée clandestinement au Mali et au Niger à ses frères Touaregs, la musique d’Abdallah Oumbadougou n’a pas son pareil. Elle est un appel à la liberté, un cri de détresse mais aussi un hymne à la paix. L’histoire de ces hommes est telle qu’elle a donné lieu à un film en 2007, Ishumars, les rockers oubliés du désert.

Déjà venu à Agadir avec la formation « Désert Rebel » à laquelle il participe dès 2005 aux côtés de musiciens issus de groupes français tels que la Mano Negra, Tryo, IAM, c’est cette fois avec son propre groupe que se produira ce grand monsieur qui se démène corps et âme pour tenter de préserver et de mieux faire connaître sa culture. L’occasion pour le public de Timitar d’écouter le fruit de son album Zozodinga, sorti en 2012. Produit par Daniel Jamet (Mano Negra, Desert Rebel), cet album solo est le premier à être distribué hors du Niger. Abdallah y est notamment accompagné par Rhissa (Atri n’Assouf) et Hama (Hamawassa).

Nous avons suivi le groupe au festival TIMITAR le 27 Juin 2012 à AGADIR , aux balances, au studio de la radio 2M, en interview vidéo avec Daniel Jamet et Abdallah Oumbadougou ( qui nous présentent leur dernier projet :album Zozodinga ) en collaboration avec Farid Merabet. © Salah Mansouri




PROJET DESERT REBEL

Le collectif mené par le guitariste-chanteur Abdallah Oumbadougou multiplie les expériences musicales et c’est en présence notamment d’Amazigh Kateb (Gnawa diffusion), de Guizmo, Danielito et Manu (Tryo), et de Daniel Jamet (ex Mano Negra et actuel Mano Solo) que les touaregs se présenteront sur la scène parisienne.

DESERT REBEL est né de la rencontre unique de musiciens français avec quatre musiciens touaregs, qui existaient déjà en tant qu’entité au sein du groupe « Takrist’Nakal ». C’est une idée originale de Farid Merabet (ex manager des Bérurier Noir) qui a favorisé cette collaboration originale, riche et inattendue tant sur le plan humain qu’artistique. Le vecteur commun à toutes ces personnalités est évidemment la musique : « On voulait faire de la musique et échanger des idées sur le monde », résume Farid qui accompagne les musiciens français jusqu’à Agadez pour rejoindre la formation du nigérien Abdallah. S’ensuit une série de concerts locaux improvisés qui suscite l’enthousiasme du public présent sur place et aboutit à l’enregistrement d’un album en France, chez Guizmo à Saint-Malo, et mixé à Marseille au studio d’Imhotep, le talentueux architecte sonore des rappeurs d’IAM. Le collectif part ensuite sur la route pour défendre leur projet sur scène au Festival d’été de Québec puis aux Transmusicales de Rennes.


DESERT REBEL fait le choix de ne pas être produit par une major, se refusant à devenir dépendant d’un système marketing de grande production, et préfère tenter de distribuer prochainement un album par le réseau des points de vente alternatifs (boutiques bio,etc) et spécialisés dans le commerce équitable. Une démarche intègre et innovante de la part de ces musiciens indépendants privilégiant un système qui permet de reverser une part de 6% du prix de gros de vente de chaque album à des associations et à des ONG locales, et ainsi de favoriser des projets de développement locaux comme les deux écoles de musique créées par Abdallah à Agadez et Arlit.

Malgré la menace qui pèse sur l’histoire du peuple touareg qui lutte éternellement pour sa survie, ces musiciens, éternels utopistes, proposent une idée singulière qui consiste à accéder de façon solidaire à la culture (en proposant par exemple un suivi de l’argent pour que les petits exploitants puissent recevoir leur dû et développer des projets locaux). Une générosité et un engagement suffisamment rares dans le métier pour être signalés.

« Une musique engagée doit venir du coeur » affirme Abdallah Oumbadougou. Cet homme engagé réunit derrière sa guitare électrique et les échos de sa voix fragile et entraînante des musiciens de tous horizons accompagnant sa musique de mélodies douces et légèrement dissonantes auxquelles s’ajoutent des chœurs chaleureux. Il joue une musique traditionnelle à l’énergie communicative qui puise sa richesse dans la culture ancestrale du peuple targui, et à travers de laquelle s’exprime librement la joie d’être ensemble et une volonté commune : partager.

DESERT REBEL devient le premier projet musical à être distribué de manière solidaire en calquant sa démarche sur ce qui se fait concrètement dans le commerce équitable, il s’inscrit dans une action culturelle et sociale qui ne néglige jamais la portée politique d’un discours qui se veut à la fois responsable et unificateur.

C’est ainsi que le collectif franco-nigérien parvient à séduire 10000 visiteurs du festival Esperanzah ou encore récemment fait sensation à Roubaix, Rennes, Nantes, Pau.

L’instrument est pour Abdallah l’arme ultime, inébranlable, celle qui répondra à la dictature nigérienne lorsqu’il est condamné à quitter sa terre et se retrouve exilé.

De retour dans son pays en 1995, fort de sa notoriété gagnée durant ses années d’absence, il décide de fonder une association de sauvegarde du patrimoine culturel traditionnel et ouvre deux écoles de musique. Aujourd’hui la reconnaissance du groupe gagne la scène internationale et ils se sont déjà produits devant 200 000 personnes en cette année 2006.


SORTIE du CD et DU DVD , un film documentaire sur le groupe réalisé par François Bergeron (Mano Negra, Beruriers Noir, NTM, Jimmy Cliff )

ce documentaire retrace l’histoire du peuple touareg de la décolonisation à la rébellion des années 90 tout en évoquant la situation géopolitique du Sahara.

Dans la Série : CULTURE & RESISTANCE

DESERT REBEL ishumars les rockers oubliés du désert

ODM 09053 /edv 2085 / L’Autre distribution



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2021 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2021 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD-FILM | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES