Spectacles et musiques du monde

A la une

ABD AL MALIK- Agora au Théâtre de la Ville

"Agora", un week-end imaginé par ABD AL MALIK du 22 au 24 février au Théâtre de la Ville à Paris

Toine Thys

Le 22 février 2019 au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Rana Gorgani

le 19 Février 2019 au Théâtre des Champs Élysées - Performance pour le Concert de Simon Ghraichy

SOUAD MASSI

Le Vendredi 8 mars 2019 à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

Aynur Dogan

Le Samedi 9 mars 2019 - 20h à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

AZIZA BRAHIM

Le Dimanche 10 mars 2019 - 17h30 à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

Khalil Chahine

le 2 Mars 2019 au SUNSET à Paris

Barbara Hendricks

le 02 Mars 2019 au Parc des Expos (Le Capitole) (Chalons en Champagne)

ROBERTO ALAGNA

du 7 au 29 Mars 2019 à l’Opéra Bastille

Winston McAnuff & Fixi

En concert en Mars 2019

ROBERT CHARLEBOIS

En concert en Mars 2019

Isabelle Georges

Le samedi 23 février 2019 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

IDIR

le 19 Mars 2019 à Villepinte

ARASH KHALATBARI (Ex EKOVA)

concert

concerts 2014

21 mars au BABEL MED MUSIC à Marseill


Arash Khalatbari

Second album solo « Isis island », Label « BELIEVE Digital »

C’est à la Réunion, où il vit depuis 2011, que l’Iranien Arash Khalatbari a enregistré son nouvel album, Isis island . Une carte postale électro-world riche de ses nombreux voyages, réels ou intérieurs.

Son univers sonore se construit entre la musique avant garde de la scène allemande et les sons traditionnels du monde.

Percussionniste autodidacte, Arash Khalatbari se nourrit du métissage, à l’image de son identité à lui, multiple. A 14 ans Avec Vox Populi, il distille un mélange d’ethnique et d’indus et sort, dans les années 80, 3 LP’s et plusieurs compilations sous le label VISA.

Après avoir participé à la création de musique pour le théâtre, autour des mythologies du monde avec la compagnie Tour de Babel, il fonde avec Dierdre Dubois et Mehdi Haddab en 1994 le trio Ekova (signé par Label SONY en France, SIX DEGREES/USA), dont la subtile alchimie électro-world séduit dès le premier album, couronné du FAIR et sélection Ile de France du Printemps de Bourges.

Europe, USA, Canada, Russie. Ekova multiplie les tournées, avec une cinquantaine de dates par an, fait la première partie du groupe The Cure lors de sa tournée des Zéniths en 2000 et signe la création sonore du spectacle Noor pour le ballet Redha.

Parallèlement à l’aventure Ekova, Arash Khalatbari continue à nourrir sa soif de rencontres et d’échanges en collaborant à de nombreux projets de la scène world parisienne (musique Iranienne, Kurde, Turque, Africaine, Comorienne avec Nawal, Indienne avec Susheela Raman, Juive avec Sara Alexander).

Il poursuit également une quête de sens plus personnelle, du côté de la philosophie et de la sociologie. Devenu architecte, il travaille plusieurs années pour la réhabilitation des quartiers sensibles en banlieue d’Ile de France et mène des recherches
universitaires sur le thème « Mystique, espace et territoire ».

Une quête liée aussi à sa musique. Son premier album solo, In la Chapelle, sorti en 2010 sous le label Iris/Harmoniamundi portait le nom du quartier parisien qu’il habitait.

Il prépare actuellement une thèse de sociologie sur les interactions entre l’individu et l’habitat. Le musicien-chercheur est en effet convaincu du lien unissant musique et territoire, que ce soit l’univers urbain de l’électro, ou les mélodies transcendant frontières et époques.

Et son nouvel album est bien à l’image de ce tableau : une électro-world à la fois urbaine et universelle. Les machines côtoient percussions, flûtes, instruments à corde. On y picore avec bonheur de l’africain, de l’oriental, du titi parisien, et du rythme ternaire si présent à la Réunion. Autant d’influences ethniques dont il tient particulièrement à jouer et produire les mélodies et programmations lui-même, tant sur l’album qu’en live.

Séduit par sa culture, Arash Khalatbari a fait sienne l’île Bourbon et sa devise latine « Florebo quocumque ferar » ("je fleurirai partout où je serai plantée"). Il invite sur son album trois artistes réunionnais, Madia de Lindigo, Yann Costa et Donnadieu, ainsi qu’un autre amoureux de l’île, Fixi, l’accordéoniste de Java.

En 2011, il a tourné un documentaire réalisé par l’Anglaise Sogand Bahram sur l’identité, la migration, la créolité et la musique, aux côtés des Réunionnais Nathalie Natiembé, Danyél Waro, Lindigo et Jako Maron.

Et l’artiste l’admet : sa musique est plus lumineuse, plus joyeuse depuis qu’il vit dans l’océan Indien. Elle semble aussi nourrie d’années de réflexion et d’expérience du mystique. Il y a de l’hypnotique, de l’apaisant, dans son électro-world voyageuse. Isis island convoque les

musiques du monde sur un air électro, comme pour mieux nous signifier l’infini de l’instant présent.

Isabelle Kichenin



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES