Spectacles et musiques du monde

A la une

ABD AL MALIK- Agora au Théâtre de la Ville

"Agora", un week-end imaginé par ABD AL MALIK du 22 au 24 février au Théâtre de la Ville à Paris

Toine Thys

Le 22 février 2019 au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Rana Gorgani

le 19 Février 2019 au Théâtre des Champs Élysées - Performance pour le Concert de Simon Ghraichy

SOUAD MASSI

Le Vendredi 8 mars 2019 à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

Aynur Dogan

Le Samedi 9 mars 2019 - 20h à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

AZIZA BRAHIM

Le Dimanche 10 mars 2019 - 17h30 à l’Institut du Monde Arabe ( IMA)

Khalil Chahine

le 2 Mars 2019 au SUNSET à Paris

Barbara Hendricks

le 02 Mars 2019 au Parc des Expos (Le Capitole) (Chalons en Champagne)

ROBERTO ALAGNA

du 7 au 29 Mars 2019 à l’Opéra Bastille

Winston McAnuff & Fixi

En concert en Mars 2019

ROBERT CHARLEBOIS

En concert en Mars 2019

Isabelle Georges

Le samedi 23 février 2019 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

IDIR

le 19 Mars 2019 à Villepinte

ANA MOURA

concert

2018

03 Mars 2018 au PALAIS DES CONGRES DE PARIS


Biographie

Le Fado est entré dans sa vie sans frapper. Elle a toujours voulu chanter, elle n’a jamais pensé qu’elle trouverait en elle l’âme du Fado. Mais elle l’a trouvée. Au plus profond d’elle-même. Et c’est pour cela qu’elle respire le Fado, qu’il est dans sa peau, comme s’il avait toujours été présent.
Quand le défi lui a été lancé, d’abord par Jorge Fernando puis par Tozé Brito, Ana Moura a hésité. Elle a pensé que, peut-être, elle ne serait pas à la hauteur de l’héritage musical que le Fado représente. Elle raconte qu’elle a commencé à s’intéresser à Amália après avoir découvert les arrangements et nouvelle âme que lui avait donné Duce Pontes. Le timbre de sa voix nous rappelle celui de la grande diva du Fado, par son authenticité, par son naturel.

Ana Moura a commencé à travailler il y a deux ans chez Sr. Do Vinho, une maison du Fado où elle a connu Jorge Fernando, qui est devenu le producteur de son premier disque, « Guarda-me a Vida na Mão ». Avant cela, elle avait déjà essayé de chanter le Fado, les dimanches soirs, dans un bar près de chez elle. Ce sont d’ailleurs les guitaristes qui l’accompagnaient alors, qui l’ont emmenée à la maison du Fado de Lisbonne. Le bouche à oreille s’est mis en route, on a commencé à entendre parler de Ana Moura. Puis elle participa à un programme télé de António Pinto Bastos, « Fados de Portugal » qui fit parler d’elle dans les journaux dont le journaliste Miguel Esteves Cardoso qui lui fit les plus grands éloges et dont les mots furent lus par « qui devait les lire ».

“… Et puis s’est levée une jeune fille qu’on ne connaissait pas, appelée Ana Moura, qui a commencé à chanter. Tous les anciens symptômes, transmis par Argentina Santos dans “Parreirinha me sont revenus : les frissons, la commotion d’avoir les larmes aux yeux, la surprise d’avoir le coeur sur la main. Et tout cela en regardant la télé, ce qui est encore plus surprenant. En plus, il ne manque pas de jeunes chanteuses de Fado – plus vieilles ou aussi jeunes que Ana Moura. Il y en a comme jamais auparavant. Nous sommes en pleine période d’or du Fado, comme on le sait bien…

“Mais Ana Moura, en plus de sa voix et interprétation parfaites, a la très rare et qualité première qu’a Argentina Santos : la vérité naturelle, sans effort ou préméditation. Elle n’est pas du Peuple – Elle est le Peuple. Elle n’est pas de Lisbonne Elle est Lisbonne. Elle n’est pas “Fadiste – Elle est le Fado.

Miguel Esteves Cardoso. Dans O susto do fado e a beleza da verdade (“La peur du Fado et la beauté de la vérité ). A Preguiça (“La paresse ) – magazine du journal Independente.

De là jusqu’à l’enregistrement d’un disque de Fado, il n’y eut qu’un pas. La recherche exhaustive de fados traditionnels a commencé. Ana Moura, toujours aidée par Jorge Fernando, a écouté beaucoup de Fado, comme une soudaine période de cours intensif. La seule chose qu’elle exigea dès le début fût que le disque intègre un Fado « carriche », son genre de fado préféré.

Ana Moura est accompagnée à la guitare portugaise par Mário Pacheco, à la guitare par Jorge Fernando et par Filipe Larsen à la guitare basse. José Silva, Pedro Jóia, Vicky, la famille Moura et Pedro Ayres Magalhães sont les invités spéciaux du disque.




Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES