Spectacles et musiques du monde

A la une

Kery James

en concert le 18 Décembre 2018 à la Paloma (Nîmes)

RENE LACAILLE

RENE LACAILLE EK MARMAILLE / CHALOUPEE Mardi 18 Décembre 2018 21h00 Jazz Cafe Montparnasse Paris (75)

SAMIRA BRAHMIA

le 20 décembre 2018 au Festival international Dimajazz à Constantine, Algérie

Debademba

le Vendredi 21 Décembre 2018 à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris

Ana Morales

19 Janvier & 20 Janvier 2019 au Théâtre Bernadette Lafont à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Arcángel

Vendredi 18 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Rocío Márquez

Le 13 Janvier 2019 à Nimes, dans le cadre du Festival FLAMENCO DE NIMES 2019

Isabelle Georges

du 27 au 29 Décembre 2018 au BAL BLOMET (Paris 15ème)

BLICK BASSY

En concert en Décembre 2018

HASNA EL BECHARIA

En concert en Décembre 2018

HARPREET BANSAL

le Jeudi 20 Décembre au Sunset Sunside Jazz Club

ERIC BIBB

le Vendredi 11 janvier 2019 à 20h30 au Théâtre Traversière - Paris

Ballet de l’Opéra National de Kiev

Le légendaire ballet « Casse-Noisette » sera du 23 décembre 2018 au 6 janvier 2019 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris

Aziz Sahmaoui

le Vendredi 20 décembre 2018 à Paris au festival Africolor

AMAR SUNDY

En concert

2017


biographie

AMAR SUNDY

Amar Sundy a beaucoup sillonné l’Europe avec Albert Collins et Albert King, après avoir passé six ans sur les routes américaines aux côtés de James Cotton, Otis Rush, Screaming Jay Hawkins et une bonne partie de la scène locale de Chicago. Sur ce nouvel album, les titres totalement bluesy chantés en anglais côtoient des mélodies inspirées de la culture berbère, chantées en langue touareg. Les guitares ne sont pas sans rappeler le toucher d’Albert Collins.

Issu d’une longue lignée de touaregs, Amar Sundy est né au début des années 60, non loin de Tamanrasset, dans le désert algérien. Très jeune, avec sa famille, il rejoint la France. Cependant, en parallèle de ses études secondaires, il commence à s’intéresser à la guitare. A l’âge de 20 ans, il retourne dans son désert, à la recherche de ses racines et redécouvre les couleurs, les parfums et les rythmes de sa terre natale.

« Je suis né dans le désert au milieu des hommes fiers et invincibles, conscient, très tôt, de la force de la nature qui règle toutes choses. »

C’est en rencontrant un guitariste, virtuose du picking, que le jeune musicien prend conscience de sa vocation. Il découvre ensuite les joies et les galères des concerts dans le métro en compagnie de Diabolo (qui deviendra ensuite harmoniciste de Jacques Higelin) et d’un autre ami, Sundy, qui lui fait découvrir l’immense richesse du blues. Amar se reconnaît dans cette musique black de bluesmen déracinés, tout comme lui.

« Grâce à Sundy, j’ai trouvé ce que je cherchais sur le plan musical. Sa collection de disques et ses connaissances étaient encyclopédiques. Il m’a tout appris. Lorsque Sundy nous a quittés, j’ai pris son nom pour qu’il lui survive. »

Amar devient alors Amar Sundy.

Au début des années 80, Amar (désormais) Sundy joue du Chicago Blues dans les clubs du premier arrondissement de Paris : Baiser Salé, Sunset, Duc des Lombards. On le voit aux côtés de Memphis Slim, B.B. King.Il devient l’un des piliers de ces endroits légendaires. C’est sur ces scènes de référence que naît le premier groupe d’Amar Sundy.

En 1985, Jimmy Johnson le remarque et l’invite à Chicago. Il habite alors au-dessus du Club « The Blues » et joue avec des légendes telles que Sonny Land Slim, Sons of Blue, Otis Rush, Big time Sarah, John Littlejohn, etc...

En 1989 il tourne, quatre mois durant, à travers les Etats Unis avec le James Cotton Band.
S’ensuivent deux tournées européennes avec Albert King, qui lui donne le surnom de « Fils du Mississipi ». A Paris, il entame une série de concerts et ouvre pour Dee Dee Bridgewater et B. B. King. Les dates s’enchaînent avec Albert Collins, Screaùin’ jay Hawkins, Linda Hopkins, Ali Farka Touré, Lucky Peterson, Luther Allison et Khaled.

1990 marque l’année de son premier album « Hoggar-Chicago-Paris », enregistré live en studio.

Paco Sery, Etienne M’Bape, tiennent la rythmique.

Amar Sundy est auteur-compositeur et interprète ses morceaux en français, anglais et touareg.
Il tourne alors, pendant 3 ans : festival de Jazz de Montréal, Francofolies de Montréal, festival d’été de Québec, Arezzo festival Italie, Barcelone Blues festival, Winston légende festival. On le voit en première partie d’Albert King, Van Morrison, Robert Plant ou Khaled.

En 1998 sort « Homme Bleu » premier essai, après cinq ans d’expérimentation et de recherche d’un style nouveau basé sur la fusion du Blues et des rythmes berbères. La formation utilisée pour ce CD deviendra le « Amar Sundy Band » et sera celle qui accompagnera l’artiste au fil des ans. En 2000 paraît le premier album live du guitariste-chanteur.

Avec « Najma » qui sort en Mai 2004 sur le label Dixiefrog, la maturité de cet alchimiste des genres prend forme et sa longue quête vers un style définitivement personnel, se concrétise avec talent.



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2018 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2018 | AGENDA 2019 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | NOUS CONTACTER | ARCHIVES