Spectacles et musiques du monde

A la une

Lila BORSALI

Le 26 Juillet 2019 à l’Auditorium de l’Hôtel Le Méridien d’Oran - Algérie

ABLAYE CISSOKO & CONSTANTINOPLE

25 Juillet 2019 Aux heures d’été à Nantes

Hamid El Kasri

21 Juillet 2019 au Festival International d’Ifrane au Maroc

CALYPSO ROSE

En concert en Juillet 2019

Shajara by Yann Gaël Poncet

Création mondiale TNL Shajara by YGP - Parc naturel des Bauges le Vendredi 2 août 2019 à Chartreuse d’Aillon à Aillon-le-Jeune avec : Yann-Gaël Poncet, Mounir TROUDI , projection d’images de Yann (...)

GRAND CORPS MALADE

En concert en Juillet 2019

ALPHA BLONDY

En concert en Juillet 2019

JUAN CARMONA

En concert en Juillet 2019

Idir

Vendredi 02 Août 2019 à Paimpol , dans le cadre du FESTIVAL DU CHANT DE MARIN

Souad Massi

le 27 juillet 2019 au Festival International de Hammamet - Tunisie

FLAVIA COELHO

En concert en Juillet 2019

Julien Lourau

Le samedi 27 juillet 2019 au Monastir del Camp à Passa 66300 , dans le cadre du festival Jazz à Passa

HAÏDOUTI ORKESTAR

En concert en Juillet 2019

Luz Casal

le 26 Juillet 2019 à Aubagne

GEORGE BENSON

Le 27 Juillet 2019 à Marciac, dans le cadre du festival JAZZ IN MARCIAC

BERNARD LAVILLIERS

En concert en Juillet 2019

ADAMA DRAME

Concerts

Actus

Grands Prix de l’Académie Charles Cros 2015


François Raulin & Adama Dramé en concert le 29 Décembre 2016 au Festival Jazz sous l’arganier à Essaouira- Maroc


Adama Dramé est né à Nouna au Burkina-Faso en 1954, dans une famille de musiciens et de conteurs "Griot". De culture malinké, il devient professionnel à l’âge de douze ans grâce à son père (Djéli, de père en fils).

Virtuose du Djembé, Adama Dramé revendique son identité africaine et sa fidélité à la tradition à travers ses musiques, ses rythmes, ses compositions et ses improvisations.

Ce maître du djembé connait à la perfection les rythmes d’Afrique de l’Ouest et il est aussi capable de trouver sa place dans la musique contemporaine, le jazz, ou de croiser le rythme avec ceux d’autres traditions.

Le jeune Dramé a appris très tôt la musique. Depuis l’école primaire, il a pris goût à cet art. A neuf ans déjà de retour de l’école à 17heures, il accompagnait l’orchestre de son père. En 1966, il décida d’abandonner l’école à la surprise générale de ses camarades et de son instituteur. Lui-même fut surpris de cette décision car il ne comprenait pas ce qui lui arrivait.

Une fois dans l’arène de la musique, il eut au début de sérieuses difficultés car son père ne lui faisait aucune concession. Mais il compris plus tard que c’était la voie d’un véritable succès musical. Après plusieurs années d’apprentissage, il jeune Dramé ayant acquis quelques expériences remplaça sa grande sœur qui accompagnait son père dans la percussion. Petit à petit, il se professionnalise.

A la fin de la récolte, il parcourait avec l’orchestre de son père dans toutes les provinces dela Haute Volta pour animer des fêtes villageoises. Ce fut une belle épreuve pour lui car dit-il, il fallait tenir toute la nuit. Il allait vraiment connaître son sacre à Ouagadougou. Vers 1970 son père fut invité à Ouagadougou. Adama Dramé devait découvrir un nouvel univers car dit-il : « J’étais fou de joie car j’allais enfin voir la capitale avec ses voitures et ses éclairages. L’occasion fut belle. Il entrait au ballet de la volta dirigé par Sotigui Kouyaté, où il s’est perfectionné d’avantage.

Il fit des tournées en Cote d’Ivoire et au Niger. De là il quittera la troupe de son père pour s’installer comme soliste Djeméfola à Bobo-Dioulasso au côté du maître Babila Diabaté et de Yaya de nationalité Guinéenne. Mais le jeune Dramé eut des débuts difficiles avec cette troupe compte tenu da sa jeunesse. Plus tard, il finira par s’imposer. On le surnomma Super Djembé. Il était convié très souvent avec Baba Kouyaté et Tamini aux animations des mariages. Il eut l’occasion d’être invité un jour à Bouaké en Cote d’ivoire, pays frontalier avec le Burkina pour animer un mariage. Profitant de l’occasion, il s’installa à Bouaké où il faisait bon vivre et où le mot étranger était loin dans les ténèbres de la violence. Bouaké était pour lui un grand carrefour culturel. C’est d’ailleurs dans cette ville qu’il a créé le ballet national de Cote d’Ivoire. C’est à Bouaké que sa carrière professionnelle va s’internationaliser d’avantage.
C’est dans cette ville ivoirienne en 1976 qu’il va faire connaissance de Bernard Mondet, alors en poste qui enregistra son premier disque paru sous le label de l’UNESCO. Monsieur Mondet fut aussi promoteur d’Adama Dramé au premier festival du Bois dela Bâtie en Suisse.

sources : fasofoliba.com



Spectacles et Musiques du Monde est un site de promotion des arts, spectacles, concerts et musiques du Monde. Nous vous proposons régulièrement des invitations gratuites à gagner sur notre site pour de nombreux concerts et spectacles.

Spectacles et musiques du monde - www.musiquesdumonde.fr © 2006-2019 Tous droits réservés

Nous contacter | Conception, Réalisation et Hébergement : Ziofix

Page d'accueil | ARTISTES | AGENDA 2019 | AGENDA 2020 | EVENEMENTS | REPORTAGES | CD-DVD | LIVRES | CONTACTS | ARCHIVES